More
    More

      Notre interview avec le groupe Palace !

      A l’occasion de leur passage aux Inrocks Festival, nous avons eu la chance de rencontrer le groupe Palace ! On vous raconte tout !

      Palace est un groupe britannique originaire de Londres composé de Leo Wyndham (chant, guitare), Rupert Turner (guitare), Will Dorey (basse) et Matt Hodges (batterie). Ils ont sorti le mois dernier leur premier album So Long Forever qui contient déjà quelques hits dont Have Faith et It’s Over. Lors de leur passage à Paris dans le cadre des Inrocks Festival, nous avons eu la chance de les rencontrer, on vous dit tout ! 

      Palace

      • La dernière fois que vous êtes venus en France c’ était en avril, ce soir vous retrouvez véritablement le public français. Comment vous sentez-vous ?

      – Matt Hodges : Nous sommes très excités. Le public français est génial, il sait comment s’amuser. Nous avons toujours une bonne complicité avec notre public français.
      – Leo Wyndham : oui c’est vrai !

      • Vous allez présenter votre premier album So Long Forever pour la première fois en live à Paris, qu’est ce que ça fait ?

      – Matt Hodges :  Nous sommes très enthousiastes. Entre avril et novembre, nous ne pouvions pas vraiment jouer des nouvelles chansons, donc là ça fait du bien de jouer des nouveaux morceaux et d’offrir plus de choses au public ! 

      • Quel a été le processus de création pour votre album So Long Forever

      – Leo Wyndham : Les chansons viennent de quelques accords. On s’amuse avec la guitare, on joue des accords et on trouve une mélodie. Ça vient vraiment de trois ou quatre accords que nous développons au studio. Nous construisons autour de ça, on ajoute ou supprime des éléments. C’est comme ça qu’une chanson se crée. Nous n’allons jamais au studio pour écrire une chanson directement.

      Palace

      • Avez-vous eu des inspirations spécifiques pour votre opus So Long Forever ?

      – Leo Wyndham : Oui, je pense. Je pense que c’est tout ce qui se passe dans nos vies, les expériences comme perdre quelqu’un de proche, quelqu’un qui meurt ou nos chagrins d’amour. Les chansons viennent vraiment de tout ce qui se passe à un moment donné dans nos vies. Ça doit être vrai, authentique. Le plus souvent, ce sont des événements difficiles.

      • Vous avez écrit les morceaux de cet album tous ensemble ?

      – Rupert Turner : La plupart du temps, l’un de nous apporte une idée et ensuite nous travaillons ensemble. Nous essayons alors de trouver la variante parfaite, d’y aller jusqu’au bout, et quand quelque chose ne va pas, que ce soit le refrain, la guitare ou les vocaux, on change. On le sent quand c’est ça, quand ça fonctionne. Ça peut prendre un mois comme un jour, parfois ça ne marche même pas du tout. 
      – Leo Wyndham : Parfois ça peut vraiment prendre une heure, on rentre dans le studio : on l’écrit en une heure et la chanson entière est écrite. 
      – Matt Hodges : oui, mais c’est très rare. Ce qui est cool, c’est qu’on n’a pas peur de dire « là ça ne va pas » ou « ici c’était parfait ». Personne ne se fâche, il y a une véritable communication entre nous.

      • Pourquoi avoir choisi cette pochette d’album pour So Long Forever ?

      – Leo Wyndham : Nous collaborons toujours avec le même artiste, c’est mon petit frère qui peint. C’est un artiste brillant. Il travaillait sur une image et nous avons essayé de construire à partir de ça. Au départ, nous lui avons demandé une image où nous étions tous alignés avec de la peinture métallique sur nos visages. C’était atroce, on a détesté. Il a trouvé une image pas finie qui traînait dans le studio et nous lui avons demandé de la finir. Ca lui a pris environ 3 mois. Il a ajouté des petits détails. Il y a des références aux chansons de l’album. Par exemple, un citron pour la chanson Bitter, pour Holy Smoke il y a une montagne avec de la fumée, pour Fire Sky il y a un feu d’artifice.

      Palace

      • Quelle est votre chanson préférée de l’album ?

      – Matt Hodges : Difficile… Je pense que la mienne c’est So Long Forever.  
      – Leo Wyndham :  Oui je suis d’accord, c’est ma préférée aussi.
      – Matt Hodges : C’est la meilleure à jouer sur scène, c’est la chanson qui résume tout l’album
      – Will Dorey : moi aussi, So Long Forever.

       – Rupert Turner :  Pour moi c’est Live Well, c’est celle que je préfère pour jouer en live.

      • Quelle est la chanson la plus représentative de l’album ? Si nous devions n’en écouter qu’une ?

      Leo Wyndham :  Bitter est une très vieille chanson. C’est la seule ancienne chanson. Donc sûrement celle-ci, elle montre vraiment quel groupe nous sommes.

      • Quelle est la chanson que vous adorez interpréter en live ?

      – Rupert Turner : So long forever est vraiment bien en live, on peut voir tout le public danser.
      – Leo Wyndham : Holy Smoke est aussi une très bonne chanson, elle a une grande signification. Pour moi c’est un fort moment quand je l’interprète, c’est une chanson à émotions.  

      • Vous venez de sortir une vidéo pour votre titre It’s Over. Comment avez-vous eu cette idée de scénario ?

      – Matt Hodges : Ce n’est pas vraiment notre idée, nous avons beaucoup de directeurs artistiques. Ils nous proposent des idées et nous choisissons. Nous avons vu cette idée et nous nous sommes dit qu’elle était vraiment dingue, donc nous l’avons choisie. 
      Leo Wyndham : Il y a des idées vraiment hors du commun, et très bizarres.  
      – Matt Hodges : Nous avons aimé qu’il y ait des trucs bizarres, pas vraiment en rapport avec la chanson. La vidéo va très bien avec la chanson, les acteurs sont très bons. On l’adore.

      • Beaucoup d’articles, comme dans le magazine NME, disent que vous être les nouveaux The Maccabees. Qu’est-ce que vous en pensez?

      – Matt Hodges : C’est très flatteur, ils sont un groupe génial. Nous sommes vraiment des fans, dommage qu’ils se soient séparés. On espère être au moins à moitié aussi bons qu’eux.
      – Leo Wyndham : C’est très flatteur d’être ne serait-ce que cités dans la même phrase qu’eux. C’est un groupe qu’on respecte énormément et qu’on admire.

      • Vous pensez revenir à Paris bientôt ?

      – Matt Hodges : On espère, le plus tôt possible ! Nous viendrons l’année prochaine, c’est sûr. En février ou en mars. On adore Paris, c’est l’une des meilleures villes.

      Et c’est confirmé ! En effet Palace a annoncé une tournée européenne qui passera par Paris le 20 mars 2017 à la Boule Noire ! N’hésitez plus et prenez rapidement votre place !

      Palace

      Nous remercions chaleureusement Palace pour nous avoir accordé cette interview et nous avons hâte de les retrouver en concert à Paris le 20 mars prochain ! En attendant nous écoutons leur album So Long Forever en boucle ! 

      Nous remercions également Antony GOMES pour ses photographies du groupe, n’hésitez pas à aller voir sa page

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.