More
    More

      Monika à la Flèche d’Or – [PIAS] NITES – on y était !

      Monika menait une carrière tranquille, essentiellement dans sa Grèce natale, faite de folk et de ballades à succès. Puis la diva à en devenir rencontra, un beau jour de 2012, le batteur et producteur des Dap-Kings. Ce groupe au nom pas très répandu a pourtant participé aux sons de Amy Winehouse et Sharon Jones : de la funk et du disco. Mettez-y sa voix chaude et suave, et vous obtiendrez la grosse sensation festive qui égaye l’Europe actuellement. Preuve en est avec sa prestation lors d’une soirée organisée par son label Pias à la Flèche d’Or à Paris.

      Rythme funk, refrains disco

      Le [PIAS] Nites de ce soir accueillait donc Monika et son back band endiablé, les Dap-Kings, qui n’a eu de cesse de remuer le public par le passé, en accompagnant cette fois leur nouvelle égérie. Moins exubérante que Amy Winehouse, moins soulfull que Sharon Jones, Monika tire sa réputation de son allure un brin négligé, sa moue aguicheuse, son look de garçon manqué, qui ne néglige pas sa féminité pour autant. Ce mix détonnant entre un rythme funk, des refrains disco et un chant à l’énergie subtile a su emballer la salle de la Flèche d’Or, malgré une durée un peu courte.

      Les tubes étaient là

      « Babyboy », « Secret in the Dark », « Shake Your Hands » : les tubes qui ont le don de vous donner le sens du rythme toute la journée sont là, en live. La bougeotte débordante de Monika, les attitudes cool et funky des instrumentistes vont donner à la soirée la tournure festive attendue (après les passages des folkeux Sarah And Julian et des rockeurs Roscoe, des talents respectivement plus sages et plus rugueux que la diva). Les arrangements et le son étaient tels que le public a pu profiter de la part organique des instruments, la petite salle très bien conçue de la Flèche d’Or se prêtait en effet à entendre les sonorités détaillées de la guitare, de la batterie, de la basse. Les moments plus mélancoliques montraient une Monika capable d’insuffler au show ce supplément de profondeur, qui fait d’elle une chanteuse / compositrice à l’aise sur plusieurs registres. On comprend mieux pourquoi Homer Steinweiss, le célèbre producteur et batteur des Dap-Kings, lui fait entièrement confiance pour tirer le succès vers le haut. Cela se vérifiera certainement au Printemps de Bourges ce jeudi 14 avril.

       

       La setlist de la soirée :

      Babyboy
      – Lonely world
      – Get off my way
      – Shake your hands
      – Hand in hand
      – Secret in the dark
      – Let me roll it

      Retrouvez le concert retransmis par Arte ici.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.