More
    More

      Les boys bands, ou l’art de ne pas s’attacher

      Les boys bands ont une date limite de consommation. A l’heure où One Direction annonce une pause, on s’interroge sur leurs chances de revenir.

       

      Plus la date fatidique approche, plus des millions d’adolescentes retiennent leur souffle. On le sait maintenant depuis quelques mois, le groupe One Direction fera « une pause  de 18 mois » à partir de mars, afin de permettre à chacun des membres du désormais quatuor de se concentrer sur leurs projets solo. Mais, si je me permets d’utiliser des guillemets afin de parler de cette « pause », c’est parce qu’au fond, on sait tous ce que cela implique… C’EST LA FIN !

      1Dgoodbye

      Jeunes filles, écoutez donc les conseils d’une ex-adolescente qui a connu l’âge d’or des boy bands, et qui donc a vu se séparer beaucoup de ses idoles de l’époque. Oui, à moi aussi on a essayé de faire avaler l’histoire de la « pause » (j’ai décidé que j’allais utiliser des guillemets pour ce mot, imaginez donc une personne qui fait cet horrible signe avec les doigts). Moi aussi, j’ai eu droit au fameux « on veut juste voir ce que cela fait d’avoir chacun son propre projet, et d’être seul sur scène, mais que jamais, jamais il n’y aurait de séparation du groupe ». Et je peux vous dire que j’y ai cru, sur le moment.

       

      Petit historique des séparations

      Je me rappelle des *NSYNC, dont les vidéos nous permettent de nous rappeler que Justin Timberlake a un jour été une crevette, avec de l’acné et des cheveux bouclés ingérables. En 2002, après la réussite commerciale et critique de leur album Pop, Timberlake est devenu une superstar mondiale. Il faut dire que sa relation avec LA chanteuse du moment (Britney Spears) et son relooking fort réussi ont sacrément aidé à faire de lui l’homme le plus placardée sur les murs des chambres d’ados. Fort de ce succès, Justin Timberlake a rapidement compris que l’homme de *NSYNC, c’était lui. Et qu’au fond, si c’était pour avoir des mecs qui dansent derrière lui, autant rendre les choses officielles et quitter le groupe. Ainsi, après avoir démenti pendant des mois les rumeurs de séparation, Justin brisa des millions de cœurs en décidant de se lancer dans une carrière solo. Et il faut avouer qu’au fond, il a pris la bonne décision !

      Quittons maintenant les Etats-Unis pour passer de l’autre côté de l’Atlantique et retrouver le cas Blue. Blue était un boys band britannique qui a sévie dans le cœur des jeunes anglaises entre 2000 et 2004. Ils sont notamment responsables de la reprise de Sorry Seems To Be The Hardest Word, en duo avec l’interprète original de ce tube, Sir Elton John. Que l’on aime ou pas, ils ont eux aussi connu les titres numéro 1, des disques d’or et les hurlements de fans très motivés. Cependant, en 2004, après avoir sorti un 3e album et chanté en duo avec Stevie Wonder, les quatre anglais du Blue annoncent leur décision de faire une pause. Ils avaient, à l’époque, envie de se lancer dans des projets artistiques différents et souhaitaient prendre du temps en solo. Ça vous rappelle quelque chose ? En 2009, après avoir chacun connu des succès plus que mitigés, ils ont voulu se reformer en espérant retrouver leur popularité d’antan. Manque de pot, leurs fans avaient grandi et étaient passé à autre chose. Aujourd’hui, bien qu’ils continuent d’exister en tant que groupe, ils peinent à déplacer les foules. Pire, ils en sont à présent réduits à participer à des émissions de télé réalité. Vous savez, celles où l’on peut regarder d’anciennes stars qui se raccrochent désespérément à leurs 15 minutes sous les feux des projecteurs.

      Le cas One Direction

      Alors, que va-t-il advenir de One Direction ? Il y a fort à parier que le groupe subira le même sort que *NSYNC, Blue, les Backstreet Boys ou encore Take That. Au mieux, l’un des membres s’en sort bien, voire même très bien. Il arrive à détacher son nom de cette époque où il appartenait à un groupe, et il parvient à imposer un nouveau style musical qui lui est propre. A l’instar de Justin Timberlake ou Robbie Williams qui, après avoir fait les beaux jours de leur boys band respectif, ont su rebondir de façon habile et permanente. Mais il y a aussi la possibilité qu’aucun des membres de 1D ne parviennent à passer à autre chose. Parfois, lorsque le succès d’un groupe est trop grand, les individus qui le composent n’arrivent pas à faire mieux, ou faire différemment. En groupe, on est puissant. Mais seul, il faut un vrai talent et surtout, de réelles capacités d’adaptation et un bon esprit marketing pour réussir.

      harrystylesPersonnellement, je parierais bien sur Harry Styles qui, malgré son jeune âge, semble avoir un don naturel pour capter les tendances et donner au public ce qu’il veut. Peut-être avons-nous là notre prochaine espoir de la chanson. A condition qu’il arrive à faire oublier le personne de « Harry de One Direction » pour devenir Harry Styles. Ou peut-être qu’il faudra compter avec l’ex-1D, Zayn Malik, qui a l’avantage d’avoir déjà entamé la procédure de divorce avec son image de gentil garçon. La revanche du « traître » serait-elle en marche? Harry va-t-il sauver le monde? Est-ce qu’on finira par savoir prononcer le nom de Niall? Tellement de suspense, je n’en peux plus.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.