More
    More

      Lee Scratch Perry fête ses 80 ans au Cabaret Sauvage !

      Oui, vous avez bien lu.
      Non vous ne rêvez pas.

      Le savant du reggae jamaïcain, qui l’a vu naître et grandir, fête actuellement sa 80ème année avec un tournée digne de l’évènement. Lee Scratch Perry sera d’ailleurs présent, pour une représentation unique le 20 mars au Cabaret Sauvage.

      Producteur reconnu, chanteur et musicien, Lee Perry n’est pas un créateur banal. Il a en effet passé sa vie à expérimenter les différentes façons de faire évoluer les sons et de les faire voyager à travers une dynamique constante de renouvellement.

      Pionnier des sonorités dub et même rap, le « Salvador Dali jamaïcain » a fait de l’extravagance et du « hors normes » sa marque de fabrique. De ses fantaisies, une réalité.

      Né en 1936 dans le village de Kendal en Jamaïque, Rainford Hugh Perry de son vrai nom, décide d’essayer d’échapper à la pauvreté de son village à l’âge de 15 ans en partant vers d’autres horizons. Il vaquera à diverses occupations durant 10 ans (travaux manuels, danse et jeux de dominos) et finira par arriver à Kingston dans les années 50 avec l’ambition de devenir chanteur.

      La Jamaïque connaît à ce moment là son âge d’or, avec notamment l’apparition du légendaire label jamaïcain « Studio One ». Il est alors présenté à Coxsone, fondateur de ce célèbre label (nous vous avions raconté cette jolie histoire, souvenez-vous) ce dernier ne trouvant pas en lui le talent nécessaire, le gardera cependant en tant qu’assistant durant des années. Cette collaboration durera jusqu’en 1966, année où ce drôle de personnage trouvera le surnom qui lui colle encore aujourd’hui à la peau : « The Upsetter » (qui signifie gentiment « l’emmerdeur »). Ce surnom sera d’ailleurs choisi pour être le nom de son célèbre groupe, avec lequel, Lee Perry connaîtra enfin le succès international dont il avait tant rêvé.

      Bon, vous l’aurez compris, Lee Perry n’est pas un chanteur jamaïcain comme il y en a tant. Le reggae, Lee Perry l’a dans le sang, et il a aidé ce dernier par toutes ses extravagances, en y croyant et en les exploitant. En écoutant son coeur et ses aspirations il s’est construit une carrière qui n’est pas terminée. Alors si vous voulez voir une légende vivante, une vraie de vraie, ça se passe le dimanche 20 mars 2016 sous les lampions de la sublime salle du Cabaret Sauvage.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.