More
    More

      « Cavale », le nouveau single de Laura Cahen, une histoire où deux femmes se regardent

      Quand deux femmes se regardent, c’est un totalitarisme qui tombe et une poésie qui renaît

      Se rencontrer, se toucher, voilà le contenu du clip du nouveau single de Laura Cahen, extrait de son nouvel album à venir au printemps. « Cavale » propose une confrontation entre deux personnages féminins opposés à l’objectif commun, celui de faire tomber le monstre totalitaire et de s’enfuir, par-delà le bien et le mal.

      Laura Cahen est une auteure-interprète et compositrice française déjà connue pour son album Nord sorti en 2017 qui dévoile son univers empreint d’une poésie élégiaque et onirique, à la croisée entre contemplation d’un monde sensible et fusion avec la nature. Avec « Cavale », Laura Cahen confirme sa vision audacieuse des rapports humains en présentant cette fois-ci deux femmes rebelles que tout oppose mais que la lutte pour une société plus juste rassemble.

      Cavaler vers de meilleurs lendemains

      Un cheval noir et une flaque de sang. Le clip s’ouvre sur le forfait que vient d’accomplir une femme militaire en uniforme. Lorsque Laura commence à chanter, sa voix fluette et haut perchée tranche avec la violence de l’assassinat. On voit un homme en uniforme cloué au sol, se vidant de son sang, tandis que la militaire range son arme. Cette scène ne peut que nous rappeler l’assassinat de Marat perpétré par Charlotte Corday, icône féminine de la Révolution Française. Le thème du régicide est d’autant plus lointain que son imagerie est toujours forte: Brutus, Lorenzaccio ou Kaliayev sont des symboles d’idéalisme menant fatalement à la souillure de l’âme, puisque leur monde parfait ne peut exister tant que le tyran vivra. Ainsi, Edie Blanchard, le réalisateur du clip, a pu s’inspirer pour le personnage de la militaire des héros romantiques, exaltés et maudits par le chemin qu’ils ont empruntés. Cette femme en uniforme (jouée par Camille Rhuterford) porte donc en elle le rôle de la militante exaltée que ni le meurtre ni le crime ne fera reculer.

      Alors qu’elle s’avance vers le stade, en parallèle, Laura Cahen apparaît un couteau dans la main, l’envie d’en découdre avec le tyran. Constatant que quelqu’un l’a devancée dans sa quête, elle fait face à la militaire, au milieu du stade. Si la femme jouée par Camille Rhuterford est caractérisée par sa froideur et l’austérité de son accoutrement, Laura Cahen incarne un autre type de révolutionnaire: la chevelure épaisse tombant en cascade dans le dos, habillée d’une simple chemise, elle incarne une bacchante sanguinaire sur le même mode que Théroigne de Méricourt.

      Vers le lointain

      Cette confrontation pensée par Laura Cahen entre femme des hautes sphères militaires et femme bohème fait son miel des émotions qu’elle suscite. Alors que la militaire tombe de son cheval, le personnage joué par Laura Cahen l’enfourche et regarde de haut le femme au sol. La militaire au sol perd son couvre-chef, son cheval et son insigne, révélant que toute ostentation est ennemi de l’authenticité. Fichée au sol, elle dégringole. Cette inversion des valeurs où le chevalier est à terre et le tiers-état à cheval est une manière carnavalesque de démontrer que ces deux composantes sociales antithétiques ne peuvent s’entendre que si elles se tiennent au même niveau.

      C’est ce que l’on observe lorsque Laura Cahen prend la main de la militaire et la fait monter à cheval avec elle. Cavalant ainsi à deux sous les drapeaux rouges du stade, les deux femmes retrouvent une unité guerrière rappelant ces femmes de l’Histoire si distinctes mais chevauchant vers un même but, celui des droits humains et en particuliers des femmes.

      Salomé | Peinture renaissance, Art de la renaissance, Art italien
      Salomé avec la tête de Jean-Baptiste, de Luini. Ce tableau s’inspire de l’épisode biblique où Salomé obtient d’Hérode Antipas la tête de ce prophète

      De Madame Rolland à Rosa Luxembourg, le clip de Laura Cahen semble héritier d’une pensée libertaire où la sororité est le maître mot pour donner naissance à une société plus juste. Le meurtre du tyran masculin en début de vidéo démontre qu’un nouveau souffle de liberté traverse le stade et les moeurs, puisque les femmes, longtemps privées de monter à cheval, s’enfuient dorénavant jambes écartées sur un destrier noir vers une révolution qui n’attend plus qu’elles. Les mains de la militaire posées sur le ventre de la femme en chemise sont celles qui quelques minutes plus tôt ont retiré la vie d’un homme, faisant de cette provocation la clé de voûte d’une société future portée par des femmes à la fois tendres entre elles et sanguinaires envers les ennemis de l’État égalitaire.

      Laura Cahen sort un nouvel album au printemps 2021, où elle semble exhumer des isotopies relatives à l’idée révolutionnaire et féministe. Ne ratez pas l’occasion d’être ébloui par sa voix cristalline !

      1+

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.