More
    More

      Whoopi Goldberg s’engage pour la journée mondiale de l’environnement

      La célèbre actrice Whoopi Goldberg prête sa voix pour l’environnement dans un court-métrage touchant. L’objectif étant de rendre hommage à notre planète, malheureusement trop souvent délaissée.

      La journée mondiale de l’environnement, c’est quoi ?

      La World Environment Day a été mise en place par l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 1972. Elle a été créée à l’occasion de l’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement de Stockholm.

      Tous les ans, elle est célébrée le 5 juin. L’objectif est, bien sûr, de partager les valeurs de respect de l’environnement, mais pas seulement. Il s’agit aussi de faire prendre conscience, notamment aux plus jeunes, de l’importance de notre planète Terre. Si nous n’agissons pas et ne prenons pas soin d’elle, nous la détruisons. Et avec cette destruction, c’est la disparition de milliers d’espèces qui est en jeu. Ce n’est pas la seule conséquence désastreuse qui pourrait avoir lieu dans les années à venir.

      A moins que nous décidions de tous devenir actifs, à notre échelle, dans l’écologie ! C’est ce qu’essaie de nous faire comprendre ce court-métrage.

      Un film d’animation poignant

      L’animation de trois minutes a été réalisée par le mouvement social écologiste Extinction Rebellion (plus communément appelé XR). Il a pour objectif d’inciter les gouvernements à agir afin « d’éviter les points de basculement dans le système climatique, la perte de la biodiversité et le risque d’effondrement social et écologique. »

      Joaquin Phoenix, l’acteur vegan et engagé, a joué dans un court-métrage pour l’association en février dernier. C’est au tour de Whoopi Goldberg de prêter sa voix et de s’exprimer sur le sujet de l’environnement.

      L’animation est un court-métrage nommé The Gigantic Change. Nous sommes en 2050 et on nous montre comment les habitants de la planète Terre se sont unis pour sauver le monde de la crise climatique.

      L’année 2050 n’a pas été choisie par hasard. Il s’agit en effet de la date à laquelle de nombreux pays, dont la France, se sont engagés à atteindre un bilan zéro carbone.

      Le directeur du court métrage George Lewin, a expliqué que Goldberg, ancienne ambassadrice de l’UNICEF, avait été choisie pour prêter sa voix car elle aurait une « voix emblématique » qui pouvait « apporter un sens parfait de la gravité à la représentation ». Il dit aussi :

      « De plus, elle est franche sur les questions environnementales et avait le potentiel d’inspirer un grand nombre de ses partisans à agir […] Nous avons donc envoyé le script à son agent, et elle est revenue rapidement en disant: » Je suis partante. » Nous ne pouvions pas le croire. »

      Une animation réussie, avec un impact conséquent. Une lueur d’espoir est dégagée dans ce court-métrage, et cela fait du bien !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.