Quels lieux visiter lors d’un voyage en Mauritanie ?

0
4641
visites de la mauritanie
Quels endroits visiter en Mauritanie

La Mauritanie, bien qu’ayant un passé tumultueux fait d’enlèvements, de juntes militaires et de coups d’État, reste un pays d’une grande signification et d’une grande importance. Les anciens villages berbères dans le désert offrent un aperçu des riches traditions culturelles, tandis que l’impressionnante faune aviaire observée le long du Banc d’Arguin témoigne de la diversité du paysage écologique du pays.

Avec des villes animées comme Nouakchott et des mosquées de grès qui parsèment la campagne, les visiteurs peuvent s’émerveiller de la juxtaposition frappante entre l’ancien et le nouveau. Malgré son histoire, la Mauritanie reste le pays le plus ancien et le plus stable d’Afrique de l’Ouest, offrant aux voyageurs la possibilité d’explorer les plateaux désertiques sauvages des siècles passés et de découvrir une terre qui a été le témoin de la marche de l’histoire.

Nouakchott

Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, est une ville de contrastes et de contradictions. Malgré son aspect poussiéreux et tentaculaire, elle exerce une attraction magnétique sur les visiteurs grâce à son ambiance chaleureuse et à son caractère sans prétention. Conçue à l’origine pour une population de 14 000 habitants, la ville s’est développée de manière exponentielle pour atteindre le chiffre de 2 millions d’habitants, ce qui en fait l’un des centres urbains à la croissance la plus rapide d’Afrique. Au milieu de ce chaos, le marché aux poissons de Nouakchott reste un lieu incontournable, qui accueille chaque matin des pirogues lavées au sel et remplies de fruits de mer frais en provenance de l’Atlantique.

Chinguetti

Chinguetti émerge magnifiquement des dunes de sable du désert du Sahara. Au fil des ans, ces implacables collines de poussière ont empiété sur le village, s’appropriant même une partie des zones résidentielles environnantes. Ses rues, étrangement vides, portent les marques du temps, sculptées et altérées par les vents. Autrefois plaque tournante du commerce entre le nord de la Méditerranée et le sud de la région subsaharienne, Chinguetti attire aujourd’hui des foules de visiteurs qui viennent s’émerveiller devant ses anciennes tours et forteresses en briques. Vestiges des tribus almoravides et berbères du Moyen Âge, ces monuments architecturaux continuent d’attirer de nombreux visiteurs. Chinguetti fait notamment partie d’un site plus vaste qui englobe plusieurs autres sites historiques du désert dans la région de l’Adrar.

Terjit

Terjit est une retraite remarquable qui incarne la véritable essence de l’arrière-pays mauritanien. Avec sa végétation dense, ses ruisseaux murmurants et ses palmiers dattiers, il offre une oasis d’évasion tropicale au milieu des terres désertiques arides. De plus, il est situé au milieu de gorges escarpées qui s’élèvent de façon spectaculaire vers le plateau de l’Adrar, ce qui en fait une destination idéale pour la randonnée, le trekking et les activités de plein air. Terjit offre de nombreuses attractions, notamment des campings, un zoo pour enfants et une riche histoire de couronnements royaux.

Atar

Portée sur le plateau de l’Adrar, la ville d’Atar attire les visiteurs qui prévoient de se rendre dans les villes caravanières médiévales. Située au cœur du pays et à proximité de la frontière du Sahara occidental, cette ville offre un authentique bazar et de vastes marchés d’artisanat. Il s’agit d’un lieu idéal pour les personnes à la recherche de bibelots traditionnels mauritaniens. De plus, Atar possède une sélection de maisons d’hôtes et de restaurants accueillants qui servent une délicieuse cuisine du désert. Avec son atmosphère accueillante et son emplacement pratique, Atar est le point de départ idéal pour explorer des merveilles telles que la structure du Richat et les oasis sahariennes voisines.

Tichit

Tichit, une petite ville située au cœur du désert du Sahara, continue de prospérer malgré son éloignement. Connue pour ses Ksours de l’UNESCO, Tichit s’enorgueillit d’une mosquée étonnamment complexe, dont la structure imposante est ornée de créneaux et d’espaces de fenêtres triangulaires, ce qui en fait la mosquée la plus célèbre du pays. Cependant, la véritable beauté de la ville est révélée par ses rues anciennes et sinueuses et par l’utilisation curieuse de pierres de carrière colorées. Tichit fait partie des endroits qui surprennent les visiteurs et qui témoignent de la résilience de la vie humaine, même dans les environnements les plus rudes, c’est aussi une des destinations les plus demandées auprès des agences de voyage comme https://www.voyagemauritanie.com.

Oualâta

En Mauritanie, Oualâta fait partie intégrante du patrimoine architectural de la Mauritanie. Les façades en grès de ses rues usées par le temps charment facilement tous ceux qui les visitent, décorées de motifs berbères et mauresques complexes qui témoignent de la richesse de l’histoire et de la culture du site. Réminiscence des grandes kasbahs du Maroc, les motifs sont un véritable exemple de l’attention portée aux détails qui caractérisent cette région.

Ouadâne

Située à la fin d’un long parcours qui serpente à travers le désert mauritanien, Ouadâne est une destination fascinante qui offre un aperçu intriguant des dures réalités de la vie dans un terrain aride et impitoyable. Ses rues poussiéreuses sont bordées d’anciens bâtiments en pisé qui s’étalent le long des crêtes rocheuses dans un labyrinthe de ruelles et de passages étroits. Ici et là, quelques nomades berbères peuvent encore être aperçus, s’occupant de leurs marchandises et de leurs biens. Cependant, la ville est aujourd’hui en grande partie abandonnée, et seule une petite enclave de résistants subsiste dans ce lieu balayé par les vents.

Le banc d’Arguin

Le parc national du Banc d’Arguin est un exemple éclatant de l’incroyable diversité et de la beauté qui peuvent être trouvées dans les endroits sauvages du monde. La vaste étendue de plages de sable et d’affleurements rocheux abrite une grande variété de flore et de faune, notamment des oiseaux migrateurs comme les bécasseaux, les flamants roses, les sternes et les pélicans. Le parc est également un lieu de nidification important pour de nombreuses espèces d’oiseaux d’Afrique de l’Ouest, ce qui souligne l’importance de préserver cet écosystème unique. En outre, le peuple Imraguen qui habite le parc a réussi à maintenir son mode de vie traditionnel malgré l’empiétement de la modernité.

Source image de couverture : https://pixabay.com/photos/camels-mauritania-desert-sand-7162927/