More
    More

      Jacquemus : Le premier défilé physique post-confinement !

      Le designer français a ouvert la marche en organisant, ce jeudi 16 juillet, le premier défilé physique depuis la crise du Coronavirus. Dans un décor champêtre, Jacquemus nous a dévoilé sa nouvelle collection. 

      C’est dans un post Instagram que Simon Porte Jacquemus a annoncé la date de son défilé mixte, sobrement intitulé l’amour. Jacquemus est la marque de haute couture française la plus en vogue en ce moment. En effet, la marque se distingue par son esthétisme épuré. Des vêtements simples aux couleurs unies, ce qui dénote du côté extravagant souvent présent lors des défilés de mode.

      C’est donc dans un champs de blé perdu dans le Val d’Oise que les mannequins ont défilé pour la marque. On compte pas moins de 55 professionnels. Tous portant les robes, chemises et autres accessoires arborant fièrement des couleurs et motifs rappelant le sud, région dont le créateur est originaire. L’événement s’est tenu dans un endroit très secret. On peut voir des chaises placées ici et là dans les champs pour faire respecter au mieux les règles de distanciation sociale.

      Les quelques chanceux qui ont pu assister au défilé ont eu droit à un show unique. Toujours sur Instagram, Jacquemus déclare que l’ambition du défilé était de célébrer « l’amour, les gens qui se réunissent. » Le show est très bien orchestré et offre un rendu très beau à voir. Dans un décor idyllique, la marque de haute couture arrive à nous dépayser le temps d’un défilé.

      L’effet post-confinement sur la maroquinerie de luxe

      Bien que les confinements en France aient eu un effet néfaste sur le côté psychologique des Français et des Françaises, ces derniers ont réussi tout de même à économiser une très belle somme d’argent. En même temps, nous étions tous à la maison, donc plus besoin de se déplacer au travail, plus besoin de mettre de l’essence et d’acheter des plateaux repas à la cafétéria du travail. Cet argent économisé n’est pas pour autant resté à moisir dans un coin.

      En effet, les Français et les Françaises ont notamment investi cet argent dans des habits et dans de la maroquinerie de luxe pour changer du pyjama à la fin des confinements. Et, dans les modèles les plus prisés, le sac Jacquemus fait partie de la maroquinerie la plus achetée en post-confinement. Bien sûr, d’autres fabricants arrivent à sortir du lot, et encore une fois, ce sont des maroquineries de luxe. Nous pourrons par exemple citer Guess qui a plus la côte auprès de la jeune génération.

      L’amour est donc ce qui anime Jacquemus. La marque fait d’ailleurs d’une pierre deux coups, car hommes et femmes ont défilé, dans un souci écologique et technique. En somme, le défilé est une réussite, le créateur a le soucis du détail et cela se ressent dans son travail. 

      Les boutiques de vêtements sont également prises d’assaut

      Outre la maroquinerie de luxe avec le sac Jacquemus, ce sont notamment les vêtements et les boutiques qui ont été pris d’assaut. Grâce aux multiples économies réalisées, les Français et les Françaises investissent donc leur argent dans des marques de vêtements qu’ils n’auraient à ce jour pas du tout investi.

      Du côté des hommes, ces derniers se dirigent vers des marques de vêtements comme Devred, Prada (pour le plaisir) ou encore des marques plus conventionnelles entre guillemets comme Pepe Jeans, ou Diesel. Du côté de ces dames, ces dernières partent quant à elles vers des marques de la même gamme que chez les hommes.

      En bref, bien que le confinement, ou plutôt les confinements aient été néfastes pour l’économie, il est intéressant de savoir que la courbe a tendance à vite s’inverser avec pour certains fabricants ou boutique, un niveau d’achat égal ou supérieur à celle avant la pandémie de la COVID-19. D’ailleurs, les consommateurs se sont mis à cuisiner avec des produits plus nobles et plus respectueux pour l’environnement. Un joli retour à l’essentiel aura été bénéfique pour des millions de Français, consommé peu, mais consommé bien. Cette devise ne s’applique pas qu’à l’alimentation, mais à tous les secteurs du marché qui depuis la fin des confinements possèdent une forte croissance de vente.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité