Sortie : voir une maison d’enchères à Paris spécialisée dans la peinture asiatique du XIX-XXe siècle.

0
785
maison aux enchères art
art asiatique

La vente aux enchères de peintures asiatiques possède son adresse à Paris : il s’agit de la maison Aguttes qui organise sur une base régulière des expositions d’objets d’art et de peintures asiatiques en vente au catalogue de ses prochaines ventes aux enchères. Même si vous n’en avez pas les moyens, c’est l’endroit idéal pour « chiner » avec les yeux et repérer des pièces inspirantes.

Le choix est vaste et les thématiques des collections élaborées avec soin. C’est l’occasion de belles découvertes pour amateurs avertis et les novices. Alors ne vous privez pas de ce plaisir, et peut-être finirez-vous par craquer ?

Les peintres d’Asie : un investissement prometteur

Pour trouver des peintures asiatiques en vente à Paris, l’adresse incontournable est la Maison Aguttes. En effet, l’attrait suscité depuis le début des années 2010 par les peintres modernistes d’Asie, et en particulier par ceux arrivés en France à l’aube du XXe siècle, a incité cette prestigieuse maison à instituer quatre ventes annuelles sur la base de catalogues savamment construits qui aimantent des acheteurs internationaux toujours plus nombreux.

Les sélections proposées sont donc au sommet de ce que propose le marché dans cette niche artistique, et les bureaux parisiens de la maison Aguttes vous proposent de voir ces œuvres d’art de vos deux yeux.

Les artistes et leurs sujets de prédilection

Paris a depuis toujours aimanté des artistes issus du monde entier. Soit ils venaient leurs études à l’Ecole des Beaux-Arts, soit exercer leur talent dans les fameux ateliers de Montmartre ou de Montparnasse, soit ils arpentaient avec ferveur les galeries du Louvre pour y trouver l’inspiration et cette véritable pépinière aussi bien « ruche » d’artistes était un puissant facteur d’émulation.

Bien sûr, peinture à l’encre noire ou sépia, couleurs ou huile sur soie et laques issues de la tradition asiatique y trouvaient naturellement leur place mais des peintures sur toile ou isorel sont aussi des productions présentes chez ces artistes. La figure féminine est l’un des thèmes les plus fréquemment abordés dans leurs sculptures en pied et bustes. Figure maternelle et enfants, parfois accompagnés de vieillards, sont aussi des sujets de prédilection, dans la pure tradition asiatique de piété filiale. Natures-mortes et compositions florales y sont aussi à l’honneur. Enfin, nature, faune et paysages sont largement représentés.

La provenance des œuvres proposées

Les particuliers en possession d’une peinture, d’une laque ou d’une sculpture l’ont le plus souvent par devers eux depuis très longtemps. Leurs ancêtres auront peut-être rencontré l’artiste au hasard d’une exposition ou dans son atelier et auront même parfois lié amitié avec lui. L’œuvre aura été choisie dans l’atelier même du peintre ou dans une galerie. Certains auront toujours vu ces peintures asiatiques accrochées aux murs de la maison familiale, survivance de rencontres passées.

D’autres enfin ont rapporté dans leurs bagages des reliques de leurs séjours du siècle dernier en Asie et les ont tout naturellement transmis à leurs héritiers. Au fil des années, l’identité, le talent et la rareté de ses artistes se sont dilués dans le temps. Les occidentaux ne disposant pas toujours des clés pour décrypter la culture et les arts d’Asie, de nombreuses familles conservent des tableaux, laques et sculptures venus d’Asie par pur attachement sentimental ou par goût.