More
    More

      Devenir auto-entrepreneur : la solution miracle ?

      Depuis la crise sanitaire et ses conséquences sur le marché du travail et la société, de nombreuses carrières ont été remises en question. De force pour certains, et de choix pour d’autres. Alors que le marché afflue de jeunes prêts à entrer dans la vie active, les plus courageux se démarquent de la concurrence en adoptant le statut d’auto-entrepreneur…

      La rédaction a fait quelques recherches pour vous guider dans cette aventure. 

      L’auto-entreprenariat, qu’est-ce que c’est ? 

      Pour faire court, l’auto-entrepreneuriat est un statut qui permet de créer plus facilement une entreprise à but lucratif. En d’autres termes, c’est le fait d’exercer une activité commerciale, artisanale ou libéral au travers d’une entreprise individuelle. 

      Vous êtes formés à une activité professionnelle intéressante, vous créez des bijoux, des accessoires de mode ou ménagers, et vous voulez capitaliser sur les biens et les services que vous produisez ? L’auto-entreprenariat est peut-être ce qu’il vous faut !

      Mais attention, les démarches sont plus compliquées qu’elles ne le paraissent et demandent beaucoup d’effort et de temps. Ne pensez pas choisir la facilité en ayant recours à ce procédé. 

      Les étapes à suivre pour une auto-entreprise qui marche

      D’après le Blog du Dirigeant — un site internet entièrement dédié à la création et à la gestion d’entreprise, il existe plusieurs étapes pour créer son entreprise. 

      D’abord, il s’agit évidemment d’identifier vos motivations. Posez-vous toutes les questions qui vous permettront de définir la nature de votre projet. Pourquoi créer votre propre entreprise ? Quelles sont vos conditions ? Où souhaitez-vous aller ? 

      C’est l’étape fondamentale dans la création d’une entreprise car elle vous donnera confiance en votre projet. Plus vous en savez sur la direction que vous souhaitez prendre, plus il sera facile d’atteindre votre but. 

      Cela vous permettra de déterminer de quel type de création il s’agit. Souhaitez-vous bâtir votre projet du début à la fin où reprendre celui de quelqu’un d’autre ? Que vous penchiez pour l’un comme pour l’autre, cela demandera un travail de préparation important qui assurera des bases solides à votre entreprise. En ce sens, vous devrez trouver une offre innovante en forte demande sur le marché ou alors racheter une entreprise qui a du potentiel. 

      Une fois que vous avez identifié tous ces éléments, il vous reste à présenter et à évaluer votre idée. De quoi s’agit-il ? À qui est-ce destiné ? Pourquoi votre entreprise est-elle nécessaire sur le marché ? Qu’apportez-vous de nouveau ? Qui sont vos concurrents ? Quelles sont vos ressources ? 

      À travers cette étape, vous aurez l’occasion d’identifier les failles de votre projet et donc, d’évaluer sa pertinence. 

      Puis vous entrerez dans la phase de création de votre projet. Une étape compliquée et un peu embêtante mais qui est plus que nécessaire au bon fonctionnement. 

      En amont, il faudra avoir clarifié les éléments suivants : êtes vous salariés au sein d’une entreprise et comment comptez-vous en sortir ? Comment allez-vous financer le projet ? Comment allez-vous rémunérer les agents ? Est-ce un projet qui nécessite une protection ? 

      Vous pourrez ensuite définir un plan et une stratégie de création.

      Cela passe par la réalisation d’un business plan. Ce dernier vous permettra de structurer votre projet. Il constitue en quelque sorte une synthèse des étapes précédentes. 

      Il existe des sites qui vous permettront d’effectuer un business plan complet et efficace. De toute façon, il doit forcément y figurer votre problématique et votre solution, l’état du marché que vous avez étudié, les informations économiques, la présentation de votre équipe, un plan de financement et bien-sûr, une liste des ressources nécessaires. 

      C’est un document qui évolue en même temps que le projet, les éléments qui y figurent sont approximatifs et peuvent être ajustés tout le long du processus. 

      Dans tout ça, n’oubliez pas de protéger votre projet. Durant le processus de création, vous allez échanger avec de nombreuses personnes au sujet de ce projet, ce qui induit un risque de vol.

      Pour cela, il existe diverses solutions qui assureront la protection de votre idée et de votre projet. Brevetisation, dépôt de marque, accord de confidentialité, études des aspects juridiques…

      Seulement après cela, vous pourrez entamer les recherches de financement. D’une part, pour financer la recherche et le développement et d’autre part, pour le lancement et la création. 

      Il existe plusieurs solutions de financement, mais n’oubliez pas qu’avec le statut d’auto-entrepreneur viennent de nombreuses aides auxquelles vous pouvez prétendre. Parmi elles, pôle emploi, URSSAF, aides européennes ou régionales, associations et/ou organismes (BPI France,  France initiative, réseau entreprendre, Adie …), aides à l’innovation ou crédits d’impôts… 

      Et voilà, après avoir rempli toutes ces étapes un peu lourdes mais fondamentales, vous pourrez enfin passer à la partie amusante. Nous vous rappelons toutefois que cet article est très bref et qu’il explique seulement les grosses lignes de l’auto-entreprenariat. Aujourd’hui, de nombreux sites internet sont mis à disposition des passionnés qui veulent tenter de créer leur entreprise. Ces sites sont dédiés à l’accompagnement du début à la fin de votre projet. Alors si vous hésitiez, c’est le moment de se lancer !

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité