More
    More

      Décryptage : Le minimalisme une nouvelle manière de vivre ?

      On peut le voir partout dans les livres, sur YouTube, sur notre feed Pinterest ou nous connaissons des personnes qui détiennent un lifestyle assez particulier. 

      L’origine du minimalisme :

      Le terme « minimalisme » remonte aux années 60. Il désigne un courant de musique développé aux Etats-Unis. Le minimalisme est un mouvement qui remonte au-delà de cette période. Depuis l’antiquité, les philosophes tels qu’Epicure ou les Stoïciens prônent l’Ataraxie, c’est-à-dire la tranquillité de l’âme. Certains disaient qu’il fallait que l’humain ne réponde qu’à ses besoins naturels. Qu’en est-il vraiment ? 

      C’est quoi le minimalisme ? 

      Le minimalisme est un mode de vie qui consiste à vivre avec le moins de choses possibles. Ce courant a pour but de faire en sorte à ce que nous soyons heureux en donnant peu ou pas de valeur aux choses matérielles. C’est être libre de ne pas vivre dans la sur-consommation qui nous ferait acheter des choses sans importance. C’est aussi faire plus attention à la manière dont nous utilisons notre temps, notre énergie et nos relations sociales. Le but est de faire en sorte de nous concentrer sur les choses que l’on considère le plus (projets professionnels, santé mentale, passions…) sans nous laisser attaquer par les distractions de la vie réelle. C’est utiliser moins pour réaliser plus. 

      Les stéréotypes liés à cette pratique : 

      Voici une liste exhaustive de quelques fausses affirmations concernant la pratique du minimalisme :

      • Cela signifie que l’on voyage beaucoup
      • N’acheter que les choses les moins chères ou être radin
      • Ne pas avoir de télévision 
      • Garder les mêmes vêtements pendant des années
      • Ne pas se laver tous les jours 
      • C’est avoir une vie ennuyeuse 

      Le minimalisme dans les faits : 

      Il n’y a pas de journée type d’un minimaliste. Cependant, certaines habitudes sont propres à cette pratique. 

      Être organisé 

      Le minimalisme, c’est dans un premier temps, être le moins matérialiste comme dit plus haut. Concrètement, c’est se débarrasser des affaires qui traînent et qui rendent notre environnement distrayant. C’est ne pas avoir une tonne d’affaires amassées sur notre bureau, mais seulement son ordinateur et un cahier. Pas d’habit, pas de feuilles de papier ou bien une tasse de café que l’on a oublié. Cette idée, bien que normale pour certains, ne l’est pas pour tout le monde. L’idée est de créer un environnement qui pourrait nous aider à nous concentrer. 

      Vous avez une bibliothèque ? Certains minimalistes considèrent qu’il est inutile d’en avoir une et qu’il vaudrait mieux s’en débarrasser. La raison, c’est que certains d’entre nous seraient plus attachés à la perspective matérielle (le papier, l’odeur.. ) plutôt que le fond des oeuvres… C’est pourquoi acheter une liseuse serait une bonne alternative ou bien lire nos livres sur une tablette, notre ordinateur ou notre smartphone. 

      Ranger c’est aussi ranger son temps, alors faites des to do list ! Donnez-vous un objectif à réaliser par jour. Par exemple, si vous vous êtes mis au sport, si vous avez un devoir de mathématiques à finir ou si vous devez sortir faire des courses. Vous pouvez vous donner des horaires et organiser votre emploi du temps le matin même. Être organisé c’est aussi se débarrasser de la plupart des vêtements que l’on ne met jamais et opter pour une garde-robe taille réduite. Tapez « capsule wardrobe » sur Pinterest, vous y trouverez bon nombre d’idées !

      Changer son alimentation

      L’alimentation est un facteur important du minimalisme. Cela ne consiste pas à manger moins et à sauter des repas ! Le principe est de réduire la place du sel, du sucre et du gras dans notre alimentation et préférer des aliments meilleurs pour la santé, sans additif et non transformés. Il est vrai qu’il est difficile de résister à une publicité qui nous pousse à consommer une barre chocolatée ou bien un burger… Mais le but est de ne pas se nourrir d’aliments trop caloriques mais plutôt des aliments dont notre corps a besoin. C’est acheter seulement ce dont on a besoin afin d’éviter le gaspillage.

      Modifier vos interactions sociales 

      Un des objectifs du minimalisme est de se débarrasser des distractions sociales. Ce n’est pas vivre dans une grotte et ne parler à personne. C’est seulement voir qui, dans notre entourage, nous rend heureux et nous soutient dans nos projets. C’est, en d’autres termes, mettre de côté les personnes jugées toxiques. C’est aussi modifier notre utilisation des réseaux sociaux. Qu’est-ce qu’Instagram me donne de bénéfique ? Au lieu de scroller mon feed, de m’imprégner d’images de personnes aux allures parfaites; ne pourrais-je pas allouer ce temps à faire une autre activité (du sport, lire, sortir avec des amis) ? Ne pourrais-je pas utiliser les réseaux sociaux afin de m’aider professionnellement ? Les 3h que je passe sur Twitter sont-elles bénéfiques ? 

      On peut trouver des avantages et des inconvénients à vivre comme un minimaliste. Pourtant, de plus en plus de personne s’y essayent. Même les entrepreneurs comme le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, qui met toujours le même t-shirt ou bien Steve Jobs avec son fameux col roulé. Si cet article vous a donné envie d’en savoir plus sur le minimalisme, vous pouvez regarder le documentaire Minimalism de Matt D’avella dont voici la bande annonce. 

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.