L’écriture, une véritable passion française semée d’embûches

0
406
écriture
l'écriture une passion

Il faut du courage, voire de l’inconscience pour livrer ce qu’une personne a de plus intime à la lecture des autres sans connaître leurs réactions. L’écriture est semblable à un saut dans le vide ou à une chute libre dans un précipice. Il n’y a pourtant rien de plus libérateur pour un écrivain que de voir son œuvre paraître dans une maison d’édition. Voici ce qu’il faut savoir pour sauter le pas et devenir un bon auteur !

Pourquoi l’écriture est-elle si difficile ?

Si les auteurs se comptent par milliers en France, la plupart des projets d’écriture restent au stade de rêve : le manuscrit ne voit jamais le jour. Il est possible de suivre une formation sur l’écriture pour acquérir les bases nécessaires à la production d’un roman de qualité. Le projet n’en demeure pas moins difficile, surtout si les apprentis écrivains manquent de préparation.

Le processus d’écriture est le même pour un élève que pour un auteur. Le premier s’assure de faire des brouillons et de recopier attentivement ses notes pour plaire à son enseignant. Le second doit en faire autant, car l’écriture ne consiste pas à traduire directement sa pensée. Il s’agit d’un travail d’artisan, minutieux et patient. Il s’agit de :

  • structurer des idées,
  • agencer les mots,
  • s’inspirer d’une conversation ou d’une lecture…

Dans son processus d’écriture, l’écrivain doit lever toutes les ambiguïtés possibles en adoptant un style qui respecte des codes acceptés et partagés de tous.

Quelles sont les difficultés qui se dressent sur le chemin de l’écrivain ?

La route d’un écrivain est semée de plusieurs embûches qu’il doit surmonter au risque d’abandonner son projet.

Une préparation insuffisante

Le principal frein à la réussite d’un projet d’écriture est le manque de préparation. Se lancer sans idées, sans plan ou sans définir l’orientation de l’histoire à raconter mène souvent à l’impasse. Il en est de même si l’auteur ne peaufine pas suffisamment ses personnages et son scénario.

Beaucoup d’aspirants écrivains finissent par abandonner leur manuscrit au premier blocage ou à la première difficulté, car ils n’ont pas suffisamment anticipé cette situation. La solution ? Développer son sens de l’analyse et de l’observation, lire des auteurs indépendants et s’inspirer de leur ligne éditoriale !

Un manque d’organisation

L’écriture d’un roman est un processus très long. La majorité des auteurs travaillent sur leurs œuvres pendant une ou plusieurs années ! L’écriture requiert beaucoup d’efforts et de temps. Autrement dit, la tâche devient plus ardue au fur et à mesure que la narration avance.

Très peu d’écrivains arrivent au bout de leurs histoires et encore moins d’auteurs envoient leurs manuscrits à une maison d’édition. Pour tenir sur la durée, il convient de bien s’organiser et de se préparer à faire face à un an de travail au minimum.

Une technique littéraire approximative

Publier un écrit revient à se soumettre à des exigences de visibilité et de clarté. Il y a dans l’écriture une manière de se mettre en scène, un engagement personnel et une prise de risque que l’auteur doit assumer. Pour s’engager librement dans cette aventure tout en se préparant à la lecture des autres, il est indispensable d’avoir une bonne technique littéraire.

La principale erreur consiste à se lancer sans s’être exercé. Les auteurs qui amorcent la rédaction de leurs œuvres sans avoir suivi une formation sur l’écriture ou sans avoir pratiqué dans des ateliers rendent souvent des manuscrits peu aboutis. Ils tombent alors dans les pièges de l’écriture et abandonnent facilement leur projet.

comment écrire
comment devenir un écrivain

Comment devenir un bon écrivain ?

Plusieurs Français nourrissent un rêve d’écriture et près d’un million et demi ont déjà commencé la rédaction d’un manuscrit. Pourtant, très peu d’entre eux arrivent au bout du processus. Il suffit toutefois de suivre une formation sur l’écriture pour apprendre à choisir ses mots et savoir déjouer les pièges les plus courants dans ce domaine. Les stages les plus complets offrent un aperçu clair sur le travail à fournir pour produire un roman dont l’écriture est percutante et de bonne qualité.

Pour devenir un bon écrivain, l’apprenti auteur doit aussi apprendre à jouer avec les mots. Pour la plupart des gens, les mots ne sont que des symboles. L’écrivain accompli est celui qui s’amuse à utiliser ces caractères, à les manipuler pour susciter l’intérêt du lecteur et créer des images dans son esprit.

Enfin, il convient de choisir entre le papier et le clavier. Si les puristes soutiennent le fait que rien ne peut remplacer le crayon et la feuille, le clavier est l’outil de prédilection de certains auteurs. Dans tous les cas, l’écriture est une disposition de l’esprit !