More
    More

      Le saviez-vous : Tout savoir sur les Jeux Olympiques

      Tout le monde connaît les Jeux Olympiques, mais peu connaissent son histoire. Les Jeux Olympiques que nous connaissons aujourd’hui ont une longue histoire derrière eux qui remonte à l’Antiquité. Des athlètes y participent, leurs exploits sont suivis par des milliers de personnes. Les Jeux Olympiques sont différents des autres événements sportifs car ils sont organisés tous les quatre ans, c’est une grande fête sportive célébrée aux 4 coins du monde. Les JO sont une exception grâce au nombre de sports au programme, le nombre d’athlètes présents, et le nombre d’individus de différentes nations unis rassemblés dans un même lieu pour un même événement. Dans moins de trois mois, les Jeux Olympiques de Tokyo débuteront, c’est le bon moment pour en apprendre plus sur cette compétition mythique.

      Qu’est-ce que les Jeux Olympiques ?

      L’histoire des Jeux Olympiques remonte à l’Antiquité. Ces Jeux prennent racine en Grèce, plus précisément dans le Péloponnèse, il y a environ 3 000 ans. Mais qu’est-ce que sont les Jeux Olympiques plus précisément ?

      Les Jeux Olympiques sont des concours sportifs qui avaient lieu tous les quatre ans. On ne connaît pas la date exacte du commencement de ceux-ci, mais on situe la date vers 776 avant J-C. Cette date est souvent citée dans les sources écrites. Les raisons exactes de la naissance des Jeux restent inconnues car l’histoire se mêle à la mythologie.

      La période de quatre années séparant les éditions de ces Jeux Antiques était nommée « Olympiade », et servait de système de datation. Le temps à l’époque ne se comptait pas en années, mais en Olympiades.

      Pourquoi les Jeux Olympiques ont été crées ?

      Les raisons de la création des Jeux Olympiques sont floues. La mythologie se mélange aux événements du réel, il existe de nombreuses versions tentant d’expliquer les origines des Jeux Olympiques. Selon le mythe le plus ancien, les Jeux seraient l’invention d’Héraclès, demi-dieu et héros, fils de Zeus et d’Alcmène. Il est célèbre par sa force, son courage et ses nombreux exploits légendaires.

      Selon d’autres mythes, les Jeux Olympiques auraient été institués par Zeus lui-même, en mémoire de sa lutte contre Kronos. Les Jeux étaient célébrés en l’honneur de Zeus. Ils avaient pour but de montrer les qualités physiques et l’évolution des performances accomplies par les jeunes hommes, ainsi qu’à maintenir les bonnes relations entre les cités grecques. Selon les spécialistes de la période, les Jeux Olympiques de l’Antiquité ont une certaine pureté, et attachent une grande importance à la religion.

      Qui peut participer aux Jeux Olympiques ?

      Les principaux critères pour participer aux Jeux Olympiques antiques sont au nombre de trois. Il fallait être un homme, être d’origine grecque, et être libre. Les femmes, à l’exception des propriétaires de chevaux, les esclaves, et les étrangers étaient exclues de la compétition. Après la conquête de la Grèce par Rome en 146 avant J-C, les Romains ont pu participer aux Jeux.

      Il y a beaucoup de controverse autour de la présence des femmes lors des Jeux Olympiques. De nombreux historiens avancent qu’aucune femme en dehors de la déesse de la fertilité, Déméter, n’avait le droit d’être présente. D’autres, prétendent que les femmes mariées n’avaient pas le droit d’assister aux jeux, alors que les femmes vierges pouvaient être spectatrices.

      Durant les Jeux Olympiques antiques, chacune des cités de l’Empire sélectionnait les meilleurs athlètes. Ceux qui étaient retenus, s’entraînaient durement pendant plusieurs mois. Les Jeux avaient leurs champions, qui ont marqué les esprits de l’époque. Leurs performances ont permis à ces athlètes, de graver leurs noms dans le marbre.

      Les athlètes mythiques de l’époque grecque

      Peinture Milon de Crtone
      Milon de Crotone est l’un des plus grands athlètes de l’Antiquité

      Milon de Crotone est l’un des plus grands athlètes de l’Antiquité. En plus d’être connu pour ses capacités physiques, il fut l’élève du philosophe et mathématicien Pythagore. Il remporta 6 fois le concours olympique de lutte.

      Sculpture Léonidas de Rhodes
      Léonidas de Rhodes est vu comme l’égal des Dieux par ses compatriotes.

      Léonidas de Rhodes, extrêmement connu encore aujourd’hui, a remporté quatre fois les Jeux Olympiques à la course à pied. Il était considéré par ses compatriotes comme l’égal des Dieux.

      Gravure de Kyniska de Sparte
      Kyniska de Sparte, fille du roi de Sparte, Archidamos, fut la première femme a remporté des compétitions aux Jeux Olympiques.

      Kyniska de Sparte, fille du roi de Sparte, Archidamos, fut la première femme a remporté des compétitions aux Jeux Olympiques. Son char remporta le concours du quadrige à deux reprises, en 396 avant J-C puis en 392 avant J-C. Normalement, les femmes n’étaient pas admises aux Jeux Olympiques. Pourtant, les organisateurs ont dû rompre avec cette tradition. Dans les courses de chars, la couronne du vainqueur revenait au propriétaire du char.

      La fin des Jeux Olympiques Antique

      Après plus de 1 000 ans d’existence, et un succès fulgurant, les Jeux perdirent de leur splendeur. D’abord, par la conquête de la Grèce par les Romains. Jusqu’au point de non-retour en 393 après J-C, quand l’empereur Théodose Ier, converti au catholicisme, décida d’abolir tous les cultes et centres païens, ce qui a entraîné la disparition des Jeux Olympiques. Après cette interdiction, la ville d’Olympie connut des actes de vandalisme. Le site disparut au fur et à mesure de l’histoire, à cause de tremblements de terre et d’inondations.

      Photographie Pierre de Coubertin
      Pierre de Coubertin, l’homme qui a fait renaître les Jeux Olympiques.

      La renaissance des Jeux Olympiques grâce à Pierre de Coubertin

      Pierre de Coubertin, baron ne mesurant qu’1 m 62 est l’un des visionnaires du XXe siècle. Né dans une famille d’aristocrate français, il embrasse très vite les valeurs de la Troisième République, que nous connaissons encore aujourd’hui : « Liberté, Égalité, Fraternité ».

      Pierre de Coubertin était destiné à une carrière militaire ou de droit, mais très vite, il découvrit sa passion du rugby en Angleterre. À cette époque, il se lançait dans une quête pour donner aux enfants le droit de faire du sport à l’école. À seulement 25 ans, il est l’un des chefs de la réforme de l’enseignement en France.

      En 1889, lors de l’Exposition universelle de Paris, de Coubertin organisa le Premier Congrès des Exercices Physiques et des Compétitions Scolaires. Il commença alors à tisser un réseau international d’enseignements, mais aussi d’hommes politiques, de membres de l’aristocratie et de personnalités venant de l’économie, de la culture. Tout ce beau monde était réuni pour l’aider à réaliser un projet fou : recréer les Jeux Olympiques.

      Le 23 juin 1894, c’est dans le mythique amphithéâtre de la Sorbonne, que Pierre de Coubertin se fit acclamer pour sa proposition de faire renaître les Jeux Olympiques. Par ailleurs, il désigne Athènes et Paris comme villes hôtes pour les deux premières éditions organisées en 1896 et 1900.

      Alors, en 1896, a lieu la célébration des 1ers Jeux de l’ère moderne à Athènes. Quelle coïncidence, non ?

      Premier Jeux Olymiques moderne à Athènes
      Athenes 1896, vue du stade olympique le jour de l’inauguration des « Jeux olympiques (JO) de l’ere moderne » Grece ©Farabola/Leemage

      Les premiers Jeux Olympiques Modernes

      Nous nous trouvons en 1896, à Athènes, ville mythique de la Grèce Antique. Le nombre de sportifs présents est assez faible. Pourtant, l’engouement est palpable. C’est la première fois qu’une réunion sportive rassemble autant de participants.

      Les trois valeurs fondamentales des JO sont : l’Amitié, le Respect et l’Excellence. Chacune de ces valeurs se reflète dans les symboles du Mouvement Olympique. La devise olympique : Citius, Altius, Fortius, met en avant la valeur de l’excellence, encourageant les athlètes à toujours se dépasser.

      Les Jeux Olympiques de 1896 connaissent un vif succès, notamment auprès du public grec. Par ailleurs, la victoire d’un Grec, Spyrídon Loúis, lors de l’épreuve du marathon, est l’un des moments fort de la compétition.

      Mais un autre compétiteur va se démarquer lors de ces neufs jours, c’est l’allemand, Carl Schuhmann, lutteur et gymnaste, sacré champion olympique à quatre reprises.

      Les emprunts des Jeux Olympiques Antique

      Pierre de Coubertin s’inspira grandement des Jeux Olympiques de la période Antique pour les Jeux modernes. Lors de la première édition des Jeux Olympiques Moderne, Pierre de Coubertin a voulu rappeler de nombreuses fois les origines de ceux-ci.

      Tout d’abord, les Jeux ont eu lieu à Athènes, en Grèce, pays où avait lieu les Jeux Olympiques de l’Antiquité. De plus, la majorité des compétitions se déroulent dans l’ancien stade, le stade panathénaïque, qui a été restauré exclusivement pour l’occasion. Les sports de la première édition moderne, sont les mêmes qu’à l’époque Antique.

      Est-ce que vous saviez que les organisateurs des JO Moderne avaient inventé une course qui est inspirée d’un événement historique remontant à l’époque Antique : le marathon ?

      Les innovations apportées aux Jeux

      Dès le début, Pierre de Coubertin a quand même voulu se démarquer. Pour commencer, il propose des Jeux laïcs. A l’époque antique, les Jeux étaient en l’honneur des Dieux. De plus, les Jeux sont en mouvement. Chaque nouvelle édition a lieu dans un pays et une ville différente. Les Jeux modernes sont aussi plus longs, il dure 16 jours maximum. Alors que dans le passé, il durait 5 jours.

      L’édition de 1896, permet aux athlètes du monde entier de participer aux Jeux. Les Jeux anciens étaient exclusivement réservés aux citoyens grecs, hommes et libres. La première édition a regroupé 245 participants de 14 pays différents. À partir des Jeux de Stockholm en Suède en 1912, des délégations sont créées. Il en existe 5, représentant les 5 continents. Encore aujourd’hui, les Jeux Olympiques réunissent des athlètes de tous les pays du monde.

      En avant les femmes !

      Les femmes aux JO
      C’est aux Jeux Olympiques de 1900 à Paris, que les femmes ont pu prendre part aux festivités, mais seulement dans les catégories tennis et golf.

      Dès 1900, les femmes peuvent concourir aux Jeux Olympiques. Avant, les Jeux Antiques et Modernes avait cette particularité à interdire aux femmes de participer. Celles-ci devaient faire face à des préjugés comme le fait qu’elles perdraient leur féminité, ou leur fécondité si elles participaient aux Jeux.

      C’est aux Jeux Olympiques de 1900 à Paris, que les femmes ont pu prendre part aux festivités, mais seulement dans les catégories tennis et golf. Tout au long du XXe siècle, de plus en plus de sports se sont ouverts à elles comme la natation en 1912, le volley-ball en 1964, ou encore le football en 1996. Pourtant, il faudra attendre les Jeux de Londres en 2012 pour que les femmes puissent participer à l’épreuve de boxe. Un peu en retard, non ?

      En France, nous avons pu compter sur de grandes athlètes, qui nous ont ramené plusieurs médailles, mais qui ont aussi battu de nombreux records. Tout d’abord, Micheline Ostermeyer en 1948 à Londres dans la catégorie athlétisme. Cette année là, elle est sacrée double championne du monde au lancer du poids et au disque. Elle remporte également le bronze au saut en hauteur. Laura Flessel, en 1996, lors des JO d’Atlanta, elle gagne l’or en individuel puis en équipe. Les trois années suivantes, Laura Flessel enchaîne les podiums mondiaux, tour à tour à la 3ème place (par équipe), puis chaque fois première (en équipe ou en individuel). Pour finir, la mythique Laura Manoudou, qui revient des Jeux Olympiques d’Athènes avec 3 médailles (l’or sur 400 m nage libre, l’argent sur 800 m nage libre et le bronze sur 100 m dos).

      À partir de 1984, les Jeux Olympiques se professionnalisent. Avant, les Jeux été exclusivement réservés aux athlètes amateurs, ce qui était un souhait de Pierre de Coubertin. En 1984, le Comité International Olympique supprime cette règle, et les sportifs professionnels ont le droit de participer.

      Qui organise les Jeux Olympiques ?

      Depuis sa création en 1894 jusqu’au 10 avril 1915, le siège du Comité International Olympique était à Paris. Pourtant, avec le début de la Première Guerre mondiale, Pierre de Coubertin préfère délocaliser le siège en Suisse à Lausanne, pour le mettre à l’abri des hostilités.

      Aujourd’hui, les Jeux Olympiques sont organisés par le Comité International Olympique, le Comité National Olympique du pays de la ville hôte ainsi que par la ville hôte elle-même.

      Les grands moment des Jeux Olympiques modernes

      En plus d’être une compétition fédératrice et originale, les Jeux Olympiques sont aussi un moyen de voir des exploits et des moments d’anthologie de dépassement de soi par les sportifs et sportives.

      Nadia Comaneci,
      Nadia Comaneci, a 14 ans, quant aux JO de Montréal en 1976, elle décroche la note de dix sur dix pour sa performance aux barres asymétriques.

      Nadia Comaneci a 14 ans, quand aux JO de Montréal en 1976, elle décroche la note de dix sur dix pour sa performance aux barres asymétriques. Elle devient la plus jeune médaillée olympique de l’histoire.

      Luz Long et Jesse Owens.
      Les JO sont un moment de partage et de force entre les différents pays du monde.

      Les Jeux Olympiques de 1936 ont lieu à Berlin. Organisé par l’Allemagne nazie, par Hitler et Goebbels, cet événement est resté dans l’histoire. Le sportif allemand, Luz Long, protégé des deux hommes politiques, est au centre de toutes les discussions. Pourtant, c’est Jesse Owens, un noir américain, qui bat tous les records. Il va remporter quatre médailles d’or. Les deux athlètes, juste au-dessus, vont défier le régime allemand, en prenant cette photographie pour afficher leur respect et leur entente mutuelle.

      Rappelez-vous les Jeux Olympiques de Pékin de 2008. Lors de cette édition, un nom est sur toutes les lèvres, Usain Bolt. Cet athlète jamaïcain va battre tous les records lors des Jeux. Il devient le premier coureur de l’histoire à signer trois records du monde dans les mêmes jeux, pour le 100 mètres, le 200 mètres, et le 4 x 100 mètres. Son geste réalisé après sa victoire, un mouvement mimant un lancé de flèche, restera gravé.

      Comme nous avons pu le voir, les Jeux Olympiques ne datent pas d’hier. Même après ces siècles d’existence, ils sont toujours un moment attendu dans le monde entier.

      Les Jeux Olympiques sont un moment de convivialité, de partage et de respect. La période que nous vivons est des plus difficiles, et cela peut se voir dans la préparation des prochains JO, organisés à Pékin. Le gouvernement japonais a décidé d’interdire l’entrée de spectateurs étrangers, alors que l’ADN de la compétition est de fédérer les gens du monde entier. Comment les Jeux Olympiques vont réussir à garder l’esprit de la compétition, et du partage sans ses spectateurs ?

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité