More
    More

      Test « Assassin’s Creed Valhalla » d’Ubisoft : Mérite-t-il son succès ?

      Test du jeu Assassin’s Creed : Valhalla, le dernier triple A de la franchise Assassin’s Creed d’Ubisoft dans l’univers des Vikings. Sorti le 10 Novembre dernier, cet épisode a connu un succès sans pareil au sein du studio français. Mais le mérite-t-il vraiment ?

      Il s’agit en effet du meilleur lancement de la série. Ubisoft l’a annoncé une semaine après la sortie du jeu. Cet opus aurait dépassé le nombre de ventes de la première semaine par rapport à tous les autres Assassin’s Creed. (Source)

      Ce qui aurait permis cela entre autres :

      • L’arrivée de la next-gen avec la PS5 et la Xbox Series X.
      • Une pause de 2 ans, contrairement à un an habituellement.
      • L’époque des Vikings particulièrement attractive,grâce à des séries comme Vikings, The last kingdom ou l’animé Vinland saga.
      • Le report du tant attendu monstre Cyberpunk 2077 qui devait sortir un peu plus d’une semaine après Assassin’s Creed Valhalla.
      • Combler l’ennui lors du confinement.
      • Évidemment une énorme communication autour du jeu.

      C’est ce qui aurait principalement participé au succès du lancement du jeu. Mais qu’en est-il du jeu en lui-même ? Le mérite-t-il ?

      N’hésitez pas à lire nos articles sur l’histoire de la franchise.

      Assassin's Creed Valhalla Eivor

       

      L’histoire d’Assassin’s Creed Valhalla

      Commençons par raconter brièvement l’histoire, sans divulgâchage.

      Vous incarnez Eivor, l’ami-des-loups (Homme ou Femme, vous pouvez changer à tout moment), un viking de la fin du IXème siècle. En commençant le périple en Norvège, Eivor sera contraint(e) de quitter sa terre natale. Lui/Elle, son frère et son équipage, vont donc entamer un voyage de plusieurs jours pour arriver en Angleterre. Une fois arrivé(e), le groupe installe une colonie et développe son petit village nouvellement formé. Cependant, en Angleterre, ils n’ont aucun allié. Ils vont donc parcourir ces terres anglo-saxonnes afin de gagner la confiance des Ealdormans, Jarls et Rois présents aux quatre royaumes de cette époque :
      Le Wessex, la Northumbrie, l’Est-Anglie et la Mercie.

      Mais évidemment, la quête d’Eivor sera parsemée d’embûches. Il ou elle devra gagner des batailles face à une force ennemie qui opère dans l’ombre : l’Ordre des anciens.
      Selon vos choix, la suite des événements peut différer.

      Tandis que dans le présent, vous incarnez toujours Layla. Cette partie intéresse certes moins de monde mais possède de nombreux mystères et révélations.

      L’histoire respecte plus ou moins les faits historiques. Comme tous les opus précédents, vous rencontrerez des événements et personnages réels ayant existé et vécu à cette période. Cela est cependant quelque peu modifié afin de correspondre à l’histoire du jeu.
      Elle est néanmoins intéressante à suivre.

      Assassin's Creed Valhalla paysage

       

      Ce qui change dans le gameplay

      Les plus « grosses » nouveautés

      Les deux plus gros changements sont le pillage et la gestion de la colonie.

      Dans Assassin’s Creed Valhalla, vous aurez à améliorer votre colonie afin de construire forge, commerce et autres. Pour cela, vous aurez besoin de matériaux récupérables dans les Monastères ou Abbayes lors de pillages. Mais cet ajout est très minime, la « gestion » s’arrête à construire un bâtiment qui vous sera utile pour la suite de l’aventure.
      Pour revenir sur le pillage, il est plutôt réussi. Prenez votre drakkar et foncez sur les camps ennemis. L’ambiance y est, votre équipage met le feu aux maisons et massacre tous les gardes présents. Vous récupérez en même temps des ressources dont ceux nécessaires au développement de la colonie.

      Dans cet opus, l’arbre de compétences est différent et peut-être un peu trop grand. Choisissez entre 3 voies différentes : l’ours, le corbeau ou le loup.
      -> Ours : Adapté aux joueurs aimant le combat rapproché.
      -> Corbeau : Adapté aux joueurs préférant la discrétion.
      -> Loup : Adapté aux joueurs adeptes du combat à distance.

      Les équipements sont lootable dans des coffres et sont, de ce fait, plus rares. Cela rajoute un peu plus d’intérêt aux armes et armures et une sensation de récompense.
      Chaque équipement est orienté vers l’une de ces branches. Il sera amélioré en fonction de la branche que vous avez décidé de développer. Néanmoins, cette partie n’est utile qu’au début, car au final vous aurez toutes les compétences des trois branches.
      Ajouter à cela, vous pouvez acquérir des aptitudes sous formes de livres de savoir. Elles sont dispersées un peu partout sur la map et favorisent l’exploration. Comme dans Odyssey, ce sont des « actifs » que vous pouvez utiliser en plein combat.

      Assassin's Creed Valhalla pillage

       

      Les plus petits changements

      Pour les plus petits changements, Ubisoft a choisi de rester dans sa zone de confort avec cette formule Action-RPG. Elle fonctionne certes bien mais a tendance à de plus en plus ennuyer les joueurs. Voir même décevoir les fans de la franchise. On est plus proche d’un simple RPG qu’un bon Assassin’s Creed.
      Pour ce qui est du combat, il ne change pas beaucoup. À part une barre d’endurance qui est rajoutée et une animation d’exécution. L’ajout du démembrement est un détail mince mais il rajoute un peu de peps.

      Quelques petits retours aux sources sont à constater. Le retour de la lame secrète fera plaisir aux fans de la série depuis ses débuts. Vous pouvez vous fondre dans le décor ou dans la foule et ainsi passer inaperçu auprès des gardes. Mais cette fonctionnalité est très vite contrastée par le pillage et les assauts à mener.

      Fini les quêtes du style « Pouvez-vous tuer ce garde ! » qui étaient répétitifs et assez fréquentes dans Odyssey. Place à des évènements appelés « Mystères ». Elles sont toutes assez uniques les unes que les autres et contiennent parfois des easter eggs provenant de films, séries, jeux et autres.
      Malgré quelques ressemblances pour certaines et une écriture des dialogues qui laisse parfois à désirer… On peut penser à un petit effort de la part d’Ubisoft dans la narration mais cela reste tout de même des évènements secondaires.

      Pour finir, d’autres petits évènements ont été ajoutés, comme le concours de boisson, le jeu de dés appelé « l’Orlog » ou encore la joute verbale.

      Assassin's Creed Valhalla colonie

       

      Le Graphisme et les animations

      Pas de surprise de ce côté. Les jeux Assassin’s Creed sont généralement beaux et proposent de somptueux paysages.
      Entre les montagnes enneigées de la Norvège et l’ambiance médiévale de l’Angleterre remplie de vestiges de l’empire romain. Sans oublier les décors en liaison avec la mythologie nordique et le fameux Valhalla. Les paysages sont réussis.
      Cependant, le moteur graphique est le même depuis Assassin’s Creed Origins. Avec l’arrivée de la PS5 et la XBOX Series X, on aurait pu s’attendre à un « upgrade ».

      Pour les animations, bon, c’est pas mal, mais il y a mieux. Des soucis de lips sync (synchronisation labiale) ou des expressions peu représentatives. De quoi nous faire faire la grimace à leur place.
      Une intelligence artificielle aux fraises, cela n’est plus une surprise chez Ubisoft. Les ennemis comme les alliés auront parfois des mouvements complètement aléatoires et stupides.

      Assassin's Creed Valhalla graphisme

       

      Des bugs, ça en deviendrait une habitude

      On ne peut également pas passer à côté des fameux bugs Ubisoft. Assez fréquents désormais, ça en deviendrait presque une habitude. Néanmoins, cela nuit facilement à l’immersion et arrive aux moments les plus inattendus. Ceux-ci sont toujours présents malgré une mise à jour sortie 2 semaines après le lancement du jeu.

      Le point positif est que certains d’entre eux ont le mérite d’être assez hilarants.

      > Vidéo Compilation de bugs <

      Assassin's Creed Valhalla Bug

       

      La Bande Originale, le point fort

      Il s’agit sans doute ici du plus gros point fort du jeu. Trois compositeurs en font sa réussite :

      • Einar « Kvitrafn » Selvik, musicien norvégien célèbre pour avoir composé la bande originale de la série Vikings.
      • Sarah Schachner qui a déjà travaillé pour la série, notamment Assassin’s Creed Origins.
      • Le retour de l’iconique Jesper Kyd qui a marqué les premiers jeux de la franchise. Son célèbre thème « Ezio’s Family » d’Assassin’s Creed 2 est repris dans tout les opus.

      On ne peut pas nier que cette fois-ci, la musique du jeu est vraiment excellente. Bien adaptées aux différentes situations, autant dans le combat que dans l’exploration.

      Assassin's Creed Valhalla Compositeurs

       

      Assassin’s Creed Valhalla est pour ainsi dire, un bon jeu. Son succès reste mérité, car il plaira à tout fan de RPG et fan de l’univers Viking et mythologie nordique. Il ne surpasse cependant pas d’autres jeux du même genre sortis bien avant. The Witcher 3 ou Red Dead Redemption 2 par exemple, reste bien supérieur dans l’exploration ou dans la narration. Il faut absolument quelque chose qui démarque la série du simple RPG que nous propose Ubisoft.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité