More
    More

      Un Monster Hunter World pour les rassembler… (Test Xbox One S)

      …Et dans les ténèbres les lier. Monster Hunter World est le dernier-né de cette célèbre licence qu’est Monster Hunter. Sorti le 26 Janvier 2018, sur Xbox One et Playstation 4, développé et édité par Capcom.

      monster hunter world

      On nous avait promis un jeu qui devrait plaire aux anciens comme aux nouveaux venus… Et bien moi-même je n’ai jamais été une fan des Monster Hunter, je me rappelle même avoir utilisé plusieurs termes à l’époque pour les désigner : Moches, ennuyeux et gameplay archaïque. Je n’y avais jamais touché, juste observé un compagnon de jeu s’extasier devant le plaisir de chasser des monstres monstrueux. Il était donc tout à fait normal de ne m’y être jamais vraiment intéressé jusqu’à ce qu’on me présente ce fameux Monster Hunter World. J’écrirai donc surtout cet article pour les non-initiés, et j’éviterai par la même occasion de vous submerger d’informations, le jeu le fera pour moi et bien mieux.

      Pourquoi vous devez absolument jouer à Monster Hunter World ?

      – Vous pourrez enfin dire que vous connaissez la licence et que vous avez joué au meilleur épisode de celle-ci.

      – Vous pourrez créer un personnage homme ou femme avec un éditeur plus que correct.

      – Le jeu est beau peut-être pas autant que les standards actuels, mais pour une taille de 14GO environ, et quand on voit la tête de l’avant-dernier MH (ndlr : Monster Hunter), on peut se dire avec une grande facilité que MHW est un chef-d’œuvre à côté.

      – La richesse des bêtes rencontrées et de leur chasse vous procurera une satisfaction rarement égalée dans n’importe quel jeu.

      Si vous êtes encore là après ces quelques qualités énoncées à la va-vite, je n’ai plus qu’à vous détailler le fond de ma pensée après y avoir joué une trentaine d’heures en à peine quelques jours, en étant passé respectivement entre l’ennui, la joie, la rage puis la rage saupoudrée d’une satisfaction étrange d’avoir conclu un combat extrêmement compliqué en clamant haut et fort « Je t’ai eu enfoiré ! ».

      J’arrivais dans Monster Hunter World avec assez peu d’apriori puisque je m’étais assez peu renseignée sur le jeu (je n’aime pas vraiment les trailers ou BA) et je n’étais pas saisi de cette hype intense autour du jeu. Pourtant, je vais sans nul doute être aussi unanime que d’autres testeurs, ce Monster Hunter World est sans aucun doute l’un des meilleurs Monster Hunter de la licence, si ce n’est le meilleur. Alors vous me direz, difficile de juger quand on a joué à aucun MH ? Pourtant, aucun MH n’a jamais réussi à me faire y jouer compte tenu de nombreux problèmes de lourdeurs liés à un gameplay dépassé, à une chasse loin d’être aussi agréable que dans son dernier-né… Et je ne parle pas des graphismes qui sont justes horribles. Si on ne doit pas juger un jeu à ses graphismes, il n’en reste pas moins que ça peut rebuter, surtout si d’autres défauts viennent se joindre à la fête.

      D’ailleurs, vous serez très vite emportés par les cinématiques du jeu toutes particulièrement bien réussies, les jeux de lumière, les environnements et les monstres vous feront de l’œil à chaque fois… Mais ne restez pas choqué devant les premières minutes de jeu parce que oui, le jeu vous paraîtra… Abominable. Mais il n’en est rien, une fois dans le premier environnement, vous verrez que le lifting a été réussi, pas autant qu’on aurait pu l’attendre d’un jeu sorti en 2018 mais qu’importe, ce qui compte avant tout c’est la sensation générale. Eh oui, le jeu est beau, et souffre de très peu de bugs, de légers problèmes de fluidité par moments oui, mais somme toute minime et rattrapé par des environnements tous très différents, une forêt, un désert, une zone des plus colorés… Dont je ne donnerais pas le nom pour vous laisser découvrir. Les musiques ou les bruitages de l’environnement sont agréables, et font tout autant honneur aux combats de grands monstres (même s’ils sont presque tous grands !).

      Sachez juste une chose, vous devrez vous accrocher, il vous faudra environ 10 à 15h de jeu pour vous sentir à l’aise dans le rôle qui vous a été confié, beaucoup d’informations vous seront données au début et puis tout au long du jeu… Le jeu est déjà très complet mais s’explique d’autant plus parce qu’il est le dernier d’une longue série… Mais ne vous inquiétez pas un tutoriel d’une petite page ou deux vous donnera les explications adéquates et le jeu ne cessera de s’enrichir au fur et à mesure des heures qui s’écoulent. Entre la gestion de votre inventaire (des coffres communicants sur Astera votre « maison »), la forge pour créer vos armures et vos armes, l’aire d’entraînement pour tester vos armes, la cantine, le jardin, l’arène… Vous aurez de nombreuses choses à faire et il vous sera impossible de vous ennuyer en dehors de l’histoire principale tant vous aurez de choses à faire et à prévoir. Il est vrai que la progression pourra vous paraître lente par moments, entrecoupée de missions annexes, de contrats ou de quêtes pour vos compagnons, mais elle n’est jamais vaine ou inutile. Chaque acte vous permettra de progresser et d’évoluer pour faire de vous un chasseur plus aguerri et plus apte à poursuivre l’aventure dans les meilleures conditions. MH ne vous pendra jamais par la main, au mieux il vous dira où aller mais ça sera à vous de faire tout le boulot, c’est ce qu’on attend d’un jeu vidéo après tout !

      Quand je vous parlais de la richesse du jeu, je parlais surtout de l’aspect forge. Chaque monstre (ou presque) a sa propre armure dédiée, évidemment plus vous évoluerez dans le jeu et plus les armures des monstres seront puissantes, elles sont améliorables légèrement mais n’espérez pas que votre armure de Jagras, même si elle est jolie, tiennent plus que quelques heures dans le jeu. De plus certaines armures vous protègeront des éléments : quand une armure de Tobi vous protégera de la foudre, une armure d’Anjanath vous protégera du feu. Il en va de même pour les armes, de nombreuses améliorations seront disponibles à partir du moment où vous découvrirez les ressources nécessaires pour les fabriquer, elles pourront disposer d’attaques élémentaires ou d’effet de statut comme le poison. Ma préférence va aux armes rapides, ou du moins qui vous permettent d’esquiver plus aisément certains monstres assez brutes, les doubles lames ou l’épée assortie du bouclier pourront être vos amies dans ce cas, mais une longue lame (style katana) ou la volto-hache (épée bouclier qui se transforme en hache) peuvent tout autant faire le travail si vous êtes observateur pour savoir quand taper ou quand fuir. Ceci dit de nombreux styles vous sont proposés, de quoi plaire à tout le monde.  On peut regretter qu’il n’y ait pas de vrais combos même simplistes, pour autant la difficulté de sortir certains coups vous fera rapidement oublier ce léger défaut. Les monstres sont parfois assez vicieux et peuvent esquiver vos coups ou tout simplement vous mettre un coup de queue bien placé à tel point qu’ils vous cloueront au sol pendant votre belle envolée ratée. A dire vrai… Les combats sont toujours épiques et uniques. Si certains ne vous poseront pas de réels soucis, d’autres monstres pourraient vous réserver des surprises…Pas forcément à votre première rencontre et c’est ça le plus magique dans Monster Hunter World, si on peut imaginer que le jeu se voudra redondant à un moment donné, il ne s’agira pas forcément du fait que vous combattez le même monstre plusieurs fois.

      Et en parlant du gameplay, la chasse est plaisante, surtout équipé de vos navicioles. Elles vous mettront en surbrillance les empreintes : plus vous examinerez d’empreintes, plus elles seront efficaces pour trouver votre cible et vous donner des informations précieuses à son sujet. Il en va de même pour récupérer certains matériaux…Une fois votre cible repérée vous n’aurez plus qu’à la traquer, les phases de combat se présentent sous plusieurs aspects : combat, fuite, combat, fuite… Jusqu’à ce que vous blessiez presque à mort votre cible, celle-ci pourra se mettre à boiter, ou à fuir pour rejoindre son nid et dormir…Il se pourrait aussi que vous observiez une tête de mort sur votre carte. Sachez que tout ceci est aléatoire et il se peut qu’aucune de ses phases n’apparaisse (surtout si vous avez bien évolué dans le jeu après votre première rencontre). En effet, ces phases sont intéressantes à découvrir pour permettre la capture. La capture vous permettra de récupérer plus de matériaux que si vous tuez votre cible et en plus cela écourte le combat…Ce qui en soi n’est pas toujours une mauvaise chose. Même un monstre blessé à mort peut être redoutable. Si certains monstres sont chiants parce qu’ils ont tendance à fuir le combat souvent, il n’en reste pas moins que ça vous permet de vous requinquer par des potions de soin ou autre et d’aiguiser votre arme. En effet, en tapant votre arme s’émousse, et il vous faudra l’aiguiser régulièrement pour faire un maximum de dégâts, ne vous en faites pas vos pierres à aiguiser sont illimitées.

      Ce qui nous emmène à un autre point intéressant du jeu, le craft. De nombreux crafts sont possibles, entre les potions de soins, antidotes divers ou potion de force, sans parler des bombes, pièges pour capture ou munitions pour vos armes à distance… Bref, de quoi vous faire vraiment plaisir, personnellement je ne suis pas fan des armes à distances mais pour ceux que ça intéresse il y a vraiment moyen d’avoir un style de jeu personnalisé. Pour avoir testé un peu le mode multijoueur, cela ne m’intéresse pas vraiment, peut-être lorsqu’il sortira sur PC je me laisserai tenter de jouer avec mes amis pour me replonger dans des chasses épiques. Mais le jeu peut très bien se faire uniquement en solo, et si un monstre devait vous résister rien ne vous empêchera de demander de l’aide à d’autres joueurs. Le seul problème à mes yeux, est que le jeu est orienté multijoueur au point que même en session solo vous ne pourrez pas mettre pause. Même après tout ça, j’ai presque oublié de vous parler de la facilité et la fluidité avec laquelle votre personnage se déplace, grimpe, saute… On a la sensation littéralement de glisser sur le sol ou de flotter. Votre personnage vous donnera envie de flâner et de chasser du monstre à chaque coin d’arbres ou de rocher.

      Moi qui n’aime ni le farm ni refaire plusieurs fois les mêmes choses dans les jeux, comment ne pas être conquise devant un jeu aussi riche et abouti ? Il m’est difficile de trouver un réel défaut à Monster Hunter World, il devrait plaire à tous les joueurs aimant les dinosaures, ou cherchant la satisfaction de combattre un animal 10 fois plus grand que soi, et relevé par une difficulté non simulée par des défauts de gameplay.  Qu’on aime ou pas la licence, qu’on soit nouveau venu ou non, Monster Hunter World est une grosse pépite et un gros coup de cœur, qui mérite d’être mis entre toutes les mains pour enfin avoir la chance d’avoir son nom sur toutes les lèvres.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité