More
    More

      Test « One Night Stand » (Ratalaika Games) : une petite histoire qui mérite d’être jouée !

      Sorti au dernier trimestre 2019, One Night Stand fait partie de ces petits jeux indépendants qui trouvent son public sur les plateformes de téléchargement (PS Store, Xbox Live, Nintendo E-Shop) et qui mériteraient que l’on s’y attarde un peu plus.

      Si vous êtes un petit curieux des jeux indépendants, vous avez sûrement dû croiser la route de Ratalaika Games. Cette maison d’édition propose de nombreux jeux vidéo à petit prix et se distingue par une touche artistique très rétro, expérimentant tous les genres de jeux possibles, pour le meilleur et pour le pire. Certaines de leurs productions comme 36 Fragment of Midnight ou Inksplosion sont devenues des incontournables pour les « complétistes » désireux d’obtenir un 100% (ou un Platine sur PS4) supplémentaire. La recette de cette boîte de production semble faire mouche au sein d’une petite communauté de joueurs : une expérience courte mais plaisante, un petit prix et une grande facilité pour compléter le jeu.

      Cette recette peut toutefois se montrer assez controversée. En effet, à l’exception des Chasseurs de Trophées, découvrir le jeu vaut-il vraiment le coup ? Que vaut donc ce One Night Stand ?

      Proposé au tarif de 5 euros, One Night Stand vous met dans la peau d’un homme se réveillant avec une épouvantable gueule de bois, dans une chambre qu’il ne connaît pas et avec une parfaite inconnue à ses côtés. Plusieurs décisions s’offriront alors à vous. Prendriez-vous la poudre d’escampette ou tenteriez-vous de faire connaissance avec la demoiselle ? Le choix vous appartient.

      Une situation embarrassante…

      Premier développement du studio Kinmoku, One Stand Night propose une histoire courte, efficace et aux fins différentes. On prend plaisir à s’identifier à cette situation compliquée et à réfléchir sur comment s’en sortir sans trop d’embarras. Certes, ce n’est pas aussi varié qu’un Life is Strange ou un Detroit Become Human mais il ne faut pas oublier que nous avons affaire à un jeu à petit budget ! Notons que les bruitages et les musiques sont libres de droits, comme nous le rappelle le générique de fin.

      Début One Night Stand
      Le point de départ de One Night Stand

      Dans ce huis clos aux allures de bande dessinée, vous devrez explorer à la manière d’un point’n’click la chambre de la jeune femme, chambre qui est répartie en trois grandes cases de recherche. Toutefois, vous serez contraint de discuter obligatoirement avec la jeune femme après avoir choisi une combinaison de trois objets.

      Ces objets ont l’unique but de révéler la soirée mouvementée et l’identité de la demoiselle. Ceci dure jusqu’à la fin du jeu qui s’atteint en une petite vingtaine de minutes. C’est très court, mais connaître toutes les fins afin de découvrir la véritable conclusion vaut le détour. D’autant plus que vous ne compléterez pas votre « enquête » en une partie.

      Pour faire simple, la durée dépendra de ce que pense la jeune femme de vous. Essayez de rester amis et vous pourrez discutez plus longtemps avec elle. Tentez d’en savoir plus sur elle en fouinant, mais prenez garde à ne pas vous faire prendre. Volez-lui des affaires et elle vous mettra immédiatement à la porte après cinq minutes de jeu.  

      One Stand Night choix
      En regardant cette photo, un nouveau choix s’offre à vous !

      Apprenons à se connaître !

      Vous l’aurez compris : tout est possible pour arriver à une fin optimiste ou humiliante. Lorsqu’elle s’absente, faites en sorte d’en apprendre plus sur elle en cliquant sur la boîte de maquillage, les romans et ce qui ne vous regarde pas… Puis interrogez-la.

      Ne soyez pas trop curieux non plus ! Vous pouvez aussi profiter de la combinaison d’objets pour vous rhabiller, être silencieux devant elle et partir peu après. Bref, soyez vous-même tout simplement ! Mais si vous faîtes un mauvais choix, assumez-en les conséquences ! Parfois vous l’aurez bien mérité !

      Toutefois, on pourrait reprocher le côté aléatoire de ces combinaisons d’objets et du choix des dialogues. Prenons un exemple : en fouillant un peu plus dans les goûts musicaux de la jeune femme, vous pourrez lui demander d’interagir avec un objet du décor (ce qui entraîne un beau début d’amitié !). Une interaction qui ne pourra pas se faire si vous répondez mal à des questions toutes simples sur votre santé ou votre choix de café…

      One Stand Night choix
      Choisissez bien sinon vous pourriez finir dehors tout nu !

      Autant dire qu’il est frustrant de recommencer plusieurs fois l’histoire à cause d’un choix anodin qui s’avère être indispensable.

      Si vous avez peur d’une impasse, vous pouvez sauvegarder à tout moment en mettant le jeu sur pause. De plus, le jeu vous invite à faire la chasse aux trophées faciles en vous encourageant à découvrir et à persévérer même lorsque vous ferez des erreurs qui vous obligeront à recommencer le jeu. On pourrait tout de même leur reprocher d’avoir construit le jeu de telle manière à ce que ce soit un prétexte de rejouabilité, surtout que le jeu est très court et le gameplay assez limité.

      One Stand Night jeu
      Même en étant silencieux, vous gagnerez un trophée !

      L’expérience One Night Stand se révèle agréable à découvrir. Plutôt adressé aux fans de jeux narratifs, celui-ci saura vous intriguer, malgré ses défauts et sa faible durée de vie. Mais pour un tel prix, pourquoi se priver ?

      Bande-annonce de One Night Stand :

      0
      Emeric Gallego
      Photographe, réalisateur et passionné des jeux vidéos et du cinéma. Je rejoins les rangs de Just Focus pour partager ma passion !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.