More
    More

      Spider-Man Miles Morales tout l’art du jeu

      Le jeu Marvel’s Spider-Man : Miles Morales s’est écoulé à près de 4 millions de jeux depuis sa sortie. Ce succès méritait donc de dévoiler les coulisses de sa création et c’est le cas dans cet art book de Matt Ralphs sorti chez Hi comics.

      Pour les fans du jeu

      Ce livre permet également de découvrir l’envers d’un univers qui nous a passionné pendant des heures. D’ailleurs, le livre se présente dans un format à l’italienne comme on le dit dans l’édition. Ces grandes pages plongent le lecteur dans le jeu comme la description complète du Roxxon Plaza. Ce format reprend le format du jeu vidéo sur la télévision. Au contraire, la succession de plusieurs croquis sur l’attaque du Rhino ressemble à un comics. Des plans d’hélicoptères et d’autres accessoires dans le jeu raviront les geeks. Les images abandonnées d’une panne de courant dans une ambiance d’usine en feu impressionnent. Les nombreux essais montrent les tâtonnements de l’équipe. Miles Morales est une avancée technique par rapport à Marvel’s Spider-Man mais aussi un univers différent. L’action est située en hiver avant les fêtes d’année pour créer une palette de couleurs différentes. La version de Spanish Harlem dans le jeu doit être proche de la réalité – avec la présence de nombreux barbiers – mais aussi imaginaire par des fresques murales réalisée spécialement pour le jeu.

      Spider-Man : Miles Morales l'envers du décor

      On découvre comment les créatifs d’Insomniac Games ont permis au joueur de rentrer dans la peau du héros. Cette immersion passe par les vêtements civils du héros, les plus proches possibles de la mode. Jason Hickey, le directeur artistique du studio avoue ne pas avoir connu Miles Morales avant de lancer le projet. Cela explique pourquoi le studio s’est permis beaucoup de libertés. Ce Spider-Man ayant peu de costumes, Insomniac a pu inventer 18 costumes différents. Ses animations sont plus lâches pour refléter l’inexpérience et la joie de vire du jeune héros. Plusieurs images sur le pouvoir bioélectriques explosent la rétine du lecteur alors que le texte détaille les choix visuels. Des efforts énormes ont été faits sur le rendu du pouvoir d’invisibilité pour le faire correspondre au comics tout en le rendant crédible. Ce pouvoir devait être crédible aussi bien de jour que de nuit tout en étant visible pour le joueur. Cependant, Insomniac a pensé aux fans du premier jeu en disséminant des références à Peter au fil du gameplay.

      Pour les néophytes

      Spider-Man Miles Morales en faisant découvrir ces coulisses peut transmettre l’envie de jouer. La création de la base de la Némésis de Miles permet de comprendre les différents corps de métiers jusqu’au rendu final. En effet, ce livre n’est pas juste une compilation de croquis et d’images mais l’auteur Matt Ralphs y inclus de nombreuses interviews. Comme les autres médias culturels, un jeu vidéo raconte avant tout une histoire palpitante. Ce récit évolue d’ailleurs au cours du projet comme l’ajout de l’attaque Rhino dans le centre commercial. D’ailleurs, ces décors ne sont pas accessoires mais chaque élément renseigne le joueur sur les personnages. Pour l’appartement de Miles, les teintes chaudes distillent une ambiance confortable. Le décorateur hispanique y a insufflé sa culture pour monter l’origine portoricaine de Rico, la mère de Miles Morales. Chaque gadget fait l’objet d’études précises alors qu’un musée mélange de vrais modules spatiaux et de pures inventions. Même le climat influe car la neige renforce la vitesse de l’action.

      Le Spider-Man pour une nouvelle génération

      Le nouvel héros de Spider-Man : Miles Morales

      Les créateurs du jeu ont choisi un Spider-Man différent, Miles Morales. Ce personnage récent est double. D’une part, il est fidèle à l’univers classique de Marvel. Que ce soit Peter ou Miles, ce sont des ados ordinaires confrontés à des problèmes du quotidien… mais aussi à des savants fous et des monstres. Mais Miles propulse Spider-Man dans le XXIe siècle en modernisant le mythe. Il est plus cool que Peter Parker car il est plus connecté au monde contemporain. Miles est né d’une union entre une latino et un afro-américain. Comme ces minorités, il doit se montrer à la hauteur d’un héritage lourd et subit des préjugés racistes. Le livre montre aussi bien la question de ce personnage appartenant à des groupes sous-représentés dans le genre super-héroïque… mais aussi dans les jeux vidéo. En effet, de nombreux créateurs soulignent son importance dans les débats sur la représentation qui résonne avec l’actualité de Black Lives matter. Marvel’s Spider-Man : Miles Morales permet à des minorités d’avoir enfin un héros qui leur ressemble mais aussi à n’importe qui de jouer un héros métisse latino-noir.

      Si vous pensiez simplement voir de belles images sur les origines de Marvel’s Spider-Man : Miles Morales, le livre de Matt Ralphs va vous surprendre. Cet art book est tellement plus. C’est une profonde plongée dans les différents personnages du jeu par leurs bases, leurs habitations mais aussi leurs choix vestimentaires. Tous ces éléments du plus visible au plus discret sont des indices pour que le joueur avance dans sa quête mais aussi à caractériser intervenants dans cette histoire de passage à l’âge adulte.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.