More
    More

      Scandale chez Ubisoft : Harcèlement et agressions sexuelles

      Alors quAssassin’s Creed Valhalla sortira d’ici la fin de l’année, c’est pour une triste réalité qu’Ubisoft défraie la chronique. En effet, le journal Libération a recueilli plusieurs témoignages d’anciens employés de l’entreprise française. Ces derniers dénoncent les agissements déplacés, allant du harcèlement aux agressions sexuelles de la part de l’équipe éditoriale. 

      Quand le jeu va trop loin chez Ubisoft

      Il est clair que le géant du jeu-vidéo bat de l’aile depuis quelques années. L’enquête menée par Libération, sortie aujourd’hui, ne va pas arranger les choses. Tommy François, vice-président de l’équipe éditoriale d’Ubisoft, est accusé de « blagues » très douteuses, attouchements et d’harcèlement par ses collaborateurs. Les accusations proviennent notamment de la part de femmes. Etant en minorité dans un milieu très masculin, elles sont les premières cibles de ces actes.

      Décrite comme étant une personne « toxique » Tommy François bénéficie d’une sorte d’immunité de part son statut. En effet, les victimes ont tenté de se plaindre au près des RH de l’entreprise, malheureusement, elles se sont heurtées à un mur : « Il y avait de la part des RH une sorte de complicité induite avec Tommy François »  déclare un employé. Etre bloqué dans un « système intouchable, protégé par le top management » dans lequel on ne s’y voit proposer que deux issues : le silence ou la démission.

      Déception pour les gameurs

      C’est une désillusion pour beaucoup de gameurs passionnés. Ubisoft, entreprise française connue dans le monde entier, véritable cador du l’industrie vidéo-ludique, voit sa réputation pâlir. Sur la toile, les réactions n’ont pas attendu.

      Sur Twitter le #Ubisoft est actuellement parmi les tendances et les internautes n’hésitent pas à diffuser leur ressenti sur cette affaire d’harcèlement chez l’éditeur. Zerekiel, elle même gameuse, a partagé un thread sur le réseaux de l’oiseau bleu. Dans son discours, elle dénonce cette culture du silence et la peur de se faire « Blacklister ».

      Issu du Thread de Zerekiel

      En définitive, le chemin vers l’égalité et le respect est encore long. Il est déplorable que ce genre d’agissements viennent entacher la réputation du milieu du jeux-vidéo. Ubisoft a quand même tenu à répondre à toutes ces accusations, en affirmant avoir ouvert une enquête au sein de ses équipes. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.