More
    More

      Prey : une histoire pleine d’inspiration en tout genre

      Bethesda en dit un peu plus sur la trame principale de Prey, le FPS horrifique développé par Arkane studios sur PC, PS4 et Xbox One. 

      C’est dans un avion, alors qu’il rentrait de vacances, que Raphaël Colantonio a eu l’idée des grandes lignes de la trame principale de Prey. En reprenant le travail, une petite réunion d’équipe en place, et tout prenait forme. Comme point de départ de ce FPS horrifique spatial, une dystopie où le président Kennedy aurait survécu à sa tentative d’assassinat à Dallas. Une collaboration aurait été possible avec l’union soviétique, et la conquête de l’espace aurait été au centre des préoccupations.

      Il a fallu de longs mois pour que cette chronologie fictive prenne des formes les plus réalistes possibles.  Bien entendu, il a été également nécessaire de faire de nombreuses recherches scientifiques sur des domaines pointus comme l’aéronautique spatiale, mais aussi sur des domaines plus ésotériques comme le paranormal. Un soin tout particulier a également été apporté aux dialogues.

      Malgré la créativité de l’équipe d’Arkane studios, une collaboration a été menée avec Chris Avellone, un concepteur de jeu reconnu pour avoir été un des cofondateurs d’Obsidian entertainement. Il a participé a développer des jeux qui sont restés dans l’histoire comme Baldur’s Gate ou Icewind Dale. Une collaboration fructueuse puisque non seulement Avellone a travaillé sur le caractère des personnages, mais il a aussi scénarisé de nombreuses quêtes secondaires. Il a également insisté sur la « réactivité », notion clé qui fait que les actes et les choix du joueur doivent avoir un impact immédiat sur le jeu. 

      Le jeu ne sera pas dénué d’humour. Par exemple, un objet récurrent dans le jeu placé par un développeur n’avait pas réellement d’utilité. Raphaël Colantonio commente cette anecdote amusante :

      « On a failli l’enlever du jeu trois fois. Je me suis même « disputé » plusieurs fois avec [le concepteur visuel en chef] Manu Petit, en lui disant que je ne voulais plus jamais voir ce truc, jusqu’au moment où on en a fait une blague et qu’on s’est dit : « Et si personne à bord de la station ne savait ce que c’était ? On va lui coller un nom bizarre, comme « synthécube, » et laisser les gens en parler dans leurs e-mails. »

      Prey_Reployer_Story_730x732

      Si vous voulez découvrir un peu plus l’univers de Prey, une démo sera disponible gratuitement le 27 avril. Le jeu sortira sur PC, PS4 et Xbox One le 5 mai. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.