More
    More

      Le test du DLC « A Matter of Family »

      Premier DLC scénaristique pour ceux n’ayant pas les DLC de précommande, « A matter of Family » vous propose d’incarner Batgirl pour un acte tenant place dans un parc d’attractions. Après un DLC Harley Quinn plaisant mais bien trop court et celui des défis de l’épouvantail répétitif, que vaut ce DLC nous permettant de nous mettre dans la peau d’Oracle avant qu’elle ne perde l’usage de ses jambes?

       arkham_knight_batgirl.0.0.0

      Replaçons cet épisode dans la chronologie Arkham : L’histoire prend place avant les événements d’Arkham Asylium, mais après ceux d’Arkham Origins. Le Joker a capturé Jim Gordon ainsi que des membres du GCPD et les retient en otage dans un vieux parc d’attractions abandonné. Il va donc falloir à Batgirl affronter les sbires du Joker pour libérer les policiers retenus en otage ainsi que son père.

      Pour s’acquitter de sa mission et permettre à tout ce petit monde de rentrer chez soi pour le dîner, désamorcer les bombes que le Joker a disséminées ici et là dans le parc et sauver Gordon, il ne vous faudra malheureusement pas plus d’une heure trente. Cependant, s’arrêter à la trame principale de ce DLC serait passer à côté de la meilleure partie, de son essence : le background du Parc. En effet, cinq attractions éparpillées dans la fête foraine renferment des informations sur l‘historique de la construction, avec en prime un petit bonus une fois que vous aurez rempli les énigmes qu’elles proposent. Ces attractions n’apparaissent pas sur la carte et vous demanderont un peu de recherches personnelles. Rajoutez à cela des collectibles moins ennuyeux que les trophées de l’homme mystère ( dentier de Joker, Ballons et cadeaux d’Harley) et vous doublez la durée de vie pour atteindre un peu moins de 3h selon votre investigation.

      BATMAN™: ARKHAM KNIGHT_20150714173744

      Niveau gameplay, ce DLC ne se démarque pas du jeu principal (normal direz-vous). On pourrait penser à du Batman avec un skin Batgirl, ce qui paraît logique, Batgirl n’ayant pas vraiment de style propre ni de capacité particulière hormis sa maîtrise de l’informatique, les nouveautés en découleront donc. Ainsi, dans ce DLC vous pouvez pirater presque tout ce qui contient de l’électronique, ce qui permet à BatGirl d’effrayer ses ennemis, ou bien même de les éliminer directement, ou bien encore d’éteindre des lumières pour se la jouer furtif. Cela n’est pas anecdotique quand on sait que cela déclenche une élimination rapide, un peu comme les multi-éliminations de Batman.

      Les graphismes et la bande-son quant à eux sont d’aussi bonne facture que le jeu principal, le doublage français est toujours de qualité, les skins des personnages sont tout aussi bien travaillés dans ce DLC. L’environnement est toujours très beau, très sombre, à croire qu’il pleut toujours sur Gotham, comme si la ville pleurait en permanence la perte des bienfaiteurs Wayne. Cependant, réjouissez-vous amateurs de la série animée car les skins présents dans le DLC vont raviver votre nostalgie (qui à dit fan service?). Les sbires sont toujours aussi bêtes et leur grandes tirades toujours aussi drôles à écouter, perché quelques mètres au dessus d’eux.

      Si ce DLC ne révolutionnera pas l’univers Batman, il a pour lui de nous sortir de la rengaine Batou en proposant un peu de fraîcheur dans le gameplay de Batgirl, et surtout une histoire intéressante sur le background du Parc, bien plus intéressante d’ailleurs que le scénario principal, somme toute basique à souhait, et pourtant représentatif de l’univers Batman. Une fois n’est pas coutume, je laisse encore le dernier mot au Joker!!!

      batman_arkham_knight_-_trailer_batgirl_a_matter_of_family

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.