More
    More

      GTA 6 : Rockstar Games s’engage contre les « cent heures de travail par semaine »

      C’est officiel : le prochain projet des studios Rockstar Games se nomme bel et bien GTA 6. L’information a été révélée par Jason Schreier, ex-rédacteur du site de référence anglophone Kotaku. Aucune date de sortie n’a encore été révélée, mais l’attente pourrait se révéler longue. Et ce, pour une excellente raison.

      Il y a bien longtemps que Rockstar n’avait pas fait parler de lui. Le dernier titre en date du studio date du 26 octobre 2018. Son nom : Red Dead Redemption II.  Depuis sa sortie, le jeu s’est écoulé à plus de 25 millions d’exemplaires dans le monde. Une réussite économique pourtant ternie par une polémique née seulement une semaine avant la sortie du jeu.

      Red Dead Redemption II est le dernier-né des studios Rockstar Games.

      Dans une interview accordée au magazine américain Vulture, le cofondateur du studio Dan Houser a déclaré que certains membres de l’équipe de développement ont travaillé plus de cent heures par semaine pour sortir Red Dead Redemption II dans les temps. La phrase a très rapidement été retirée de l’interview en question, mais l’information a tout de même fait le tour du monde. Des enquêtes menées en France par Le Monde et aux Etats-Unis par Kotaku ont révélé au grand jour les cadences infernales imposées aux salariées du studio.

      Mettre un terme à « la culture du crunch »

      Depuis, l’actualité du groupe est bien rare. Excepté lors de la démission de Dan Houser annoncée en février 2020, Rockstar Games s’est mué dans le silence qui le caractérise. Jusqu’à ce mois d’avril. Jason Schreier a dévoilé le contenu d’un mail envoyé en interne par Jennifer Kolbe, l’une des responsables du studio. Daté d’automne 2019, soit un an après le scandale des « cent heures », le mail contient une liste d’initiatives mises en place pour améliorer les conditions de travail dans les dix studios que compte l’entreprise dans le monde. Entre autres : des horaires aménagés, de nouvelles formations managériales, des sondages internes anonymes pour encourager les employés à s’exprimer, ainsi qu’une meilleure communication globale, en interne comme en externe.

      « Nous avons pris conscience qu’il fallait mettre en place des mesures pour améliorer le développement de nos jeux. Tout cela nous permettra de réduire notre besoin d’heures supplémentaires. » Jennifer Kolbe

      Rockstar veut mettre un terme à cette culture du « crunch » qui entoure son entreprise. Seulement, ce travail sera long, car elle est profondément ancrée dans les mentalités. « Pendant longtemps, on nous a fait croire qu’on ne pouvait pas réaliser du bon travail sans faire d’heures supplémentaires », confie un ancien employé du studio.

      Un GTA d’une taille « modérée »

      C’est pour toutes ces raisons que GTA 6 risque d’être bien différent de ses prédécesseurs. Rockstar souhaite sortir un jeu d’une taille « modérée » qui s’étoffera au fil du temps, à l’instar de GTA Online. Un compromis qui permettrait, en théorie, de lier qualité de jeu et confort de travail pour les salariés.

      La pratique pourrait être tout autre. GTA 6 en est aujourd’hui au début de son développement. Ces nouvelles conditions de travail pourront-elles rester intactes jusqu’à la date de sortie du jeu ? C’est la question qui inquiète désormais les employés de Rockstar Games : « Aujourd’hui, les changements opérés sont bons, déclare un développeur anonymement. C’est pour cela que je reste et que je leur donne une deuxième chance. Mais nous verrons bien ce qu’il se passera quand les pressions pour sortir le jeu à temps deviendront réalité. »

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.