More
    More

      « Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia » s’offre son propre jeu !

      C’est en 2016 sur Netflix que l’on découvre Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia. La série Dreamworks produite par Guillermo Del Toro, réalisateur oscarisé, avait beaucoup plu aux petits comme aux grands. La production s’est vue offrir deux séries: « Le Trio venu d’ailleurs » en 2018 et « Mages et Sorciers » le 7 août dernier. Un film d’animation est même prévu pour 2021. En attendant, la saga s’offre son propre jeu video. Disponible depuis le 25 septembre sur PC et console, il est développé par WayForward et édité par le duo Bandai Namco/Outright Games. Focus sur le test du jeu video et pour le plus grand plaisir des fans de la saga.

      Un jeu fait avant tout pour les amateurs de la série ?

      Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia est un jeu d’action/plateforme qui s’adresse particulièrement aux connaisseurs de la série et de l’univers. En effet, il sera moins aisé pour ceux qui n’ont pas suivi les aventures sur Netflix de s’y retrouver. Par exemple, pour savoir qui est qui ou repérer les différents clins d’oeil. Malgré ça, Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia reste accessible à tous et il n’est pas nécessaire d’avoir vu la série pour apprécier d’y jouer.

      Les deux compagnons de Jimmy. Claire (à gauche) et Toby (à droite).

      À noter aussi que les personnages sont doublés par les voix originales de la série, les musiques et le thème original sont aussi présents. De quoi pousser encore plus la fidélité de la série, et donner un sentiment d’immersion et une sensation de terre conquise.

      L’histoire commence là où tout s’est terminé.

      Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia nous met dans la peau de Jimmy Dulac. Celui-ci, aidé de ses amis doit voyager dans le temps pour attraper le troll Porgon et essayer de mettre fin à la Tempocalypse. L’aventure nous emmène à travers les différents mondes du jeu et à la rencontre (ou les retrouvailles) de nos chers camarades. Petit détail bien pensé et qui fera plaisir aux fans ; l’endroit où commence le jeu « Quelque part en Arcadia.. » est pile l’endroit où les héros décident d’aller à l’issue du dernier épisode de la série. Un des premiers clins d’oeil du jeu d’ailleurs.

      Une jolie réalisation, avec ses bons et ses mauvais points.

      Des expressions de langages à revoir.

      Si le titre offre une adaptation fidèle à la série, on dénotera cependant quelque défauts. Par exemple, quand les personnages parlent, on ne perçoit aucune émotion dans leur voix. Le titre proposant beaucoup de dialogues et des phrases longues, il aurait été bien de travailler sur ce point. Par exemple, Claire va être excitée donc sa voix devrait exprimer la joie, mais elle reste monotone et plate.

      Amélioration d’équipement et mini jeux.

      Si on commence l’aventure avec des capacités réduites et une armure obsolète, il nous sera possible (et assez rapidement) de l’améliorer et de développer de nouvelles capacités. On pourra par exemple avoir des coeurs en plus, augmenter sa vitesse ou ses dégâts. En revanche, ces améliorations ne pourront se faire d’une part qu’au marché et d’autre part, grâce à des pièces collectées ou des chaussettes récupérées dans les différents niveaux. Le marché faisant office de « hub » est la plaque tournante du jeu où on retrouve tous les personnages du jeu. A cela s’ajoute un inventaire, faisant aussi office de « tableau de bord« .

      L’inventaire faisant office de tableau de bord. Il donne un aperçu globale de notre aventure et un accès aux menus.

      La possibilité d’acheter des objets pour aider dans notre aventure.

      Le titre nous offre aussi la possibilité de réaliser des mini-jeux, moyennant des ressources (récupérer des nains de jardin pour ensuite les lancer sur une cible ou collecter des chaussettes pour échanger contre des pouvoirs). On notera aussi la présence de mini-quêtes. En effet, certains personnages vous demanderont parfois des services (récupérer un autographe, par exemple).

      Exemple du mini-jeu de lancer de nains disponible au marché. Il vous faudra payer pour jouer.

      Temps de chargement, durée de vie et difficulté.

      Comme tout jeu, il y a des temps de chargements. Si certains titres vont avoir un temps très court, Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia est tout le contraire. Il faut compter entre 10 et 20 secondes pour afficher la suite. Un temps très court certes, mais qui devient vite lassant quand il s’affiche souvent. Il y a un temps de chargement à la fin et au début de chaque niveau, mais aussi quand on rentre et qu’on sort d’un lieu.

      Un point agaçant, surtout quand on note que le jeu comporte seulement 7 niveaux. Eh oui, c’est très court. À savoir qu’un niveau dure en moyenne cinq minutes si on prend notre temps et qu’on veut le faire à 100%. Faire un niveau à 100%, n’est pas du tout difficile et la facilité du titre ne nous oblige pas à réfléchir. On se laisse porter par le rythme du jeu. Il faudra compter entre 5 heures et 6 heures pour le terminer complètement. Le jeu étant avant tout destiné aux enfants, le menu propose aussi un mode normal ou difficile.

      Gameplay et réalisation des niveaux.

      Chasseur de trolls : protecteur d’Arcadia est un jeu en « slide scrolling » ou défilement horizontal. On ne peut aller qu’à gauche ou à droite. Les niveaux sont linéaires, on va donc d’un point A à un point B. Côté actions du personnage, le panel est assez limité. Jimmy peut effectuer les mouvements de base et utiliser un pouvoir à la fois. Au cours de son aventure, Jimmy pourra être aidé par des alliés. Chacun d’eux ayant son pouvoir particulier, ils sont indispensables pour compléter les niveaux.

      Comme dans chaque aventure, il y a des gentils et des méchants, et surtout des boss. Les boss du jeu ne sont pas difficiles, ils demandent juste une toute petite part de réflexes. Encore une fois, le jeu est facile pour des adultes. Rappelons que le jeu s’adresse avant tout à des enfants. Les boss ne sont pas effrayants et les dialogues (nombreux) sont très simples à comprendre.

      Si l’histoire n’offre aucune surprise, la réalisation est plutôt agréable. Chaque niveau offre une vue d’ensemble sur le plateau et le personnage. Certains niveaux offrent plus de profondeur et une belle lumière. (modifier le paramètre d’image pour en profiter pleinement) et tout est plutôt bien réalisé. Les graphismes n’ont pas l’effet « whaou » mais restent globalement très agréables à parcourir des yeux. Trois images des niveaux pour donner un aperçu de ce qui vous attend.

      Chasseurs de trolls : protecteurs d’Arcadia s’offre une belle sortie sur PC et consoles. Il plaira d’une part aux fans de la série qui pourront revivre l’aventure de leur héros, mais aussi la possibilité de donner envie à d’autres de découvrir l’univers qui sait. Si le titre s’adresse particulièrement aux jeunes enfants et offre une durée de vie très courte, il n’en reste pas moins très agréable à jouer. Evidemment, le titre a son petit lot de défauts, mais citez nous un jeu qui n’en possède pas un seul ?

      Trailer de lancement qui avait été diffusé pour la sortie du jeu.

      1+

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.