More
    More

      Aperçu de la beta d’Heroes of the Storm

      Ce n’est un secret pour personne, les Moba cartonnent depuis quelques années sur Pc. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est un type de jeu bien particulier venant d’une carte appelée Defense of the ancients (ou Dota pour les intimes) conçue a la base comme une carte personnalisée pour Warcraft 3. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, le principe est simple : vous êtes sur une carte partagée entre deux camps. Le but étant de progresser vers le camp adverse, en déjouant les sbires qui apparaissent en boucle à intervalles réguliers, les tours et bien sûr les héros ennemis. Dépoussiérant le principe, League of Legends, ou LoL, s’est imposé depuis 2009 comme un des jeux pc les plus joués au monde. Rien que ça. Forcément, les éditeurs ont voulu surfer sur le concept et beaucoup de clones ratés ont vu le jour, et bien que certains aient réussi à se démarquer par leur originalité, comme le très bon Smite, aucun n’a jusque-là réussi à faire trembler le géant, même Dota 2. Cependant, quand Blizzard a annoncé son moba, du nom d’Heroes of the Storm, il était difficile de ne pas l’imaginer comme un sérieux concurrent…

      Ça ressemble à un moba, ça a le gameplay d’un moba, c’est… un moba ?

      Ce qui va déjà sauter aux yeux de tous ceux qui ont un tant soit peu joué à Lol, c’est qu’il faut bien dire que le gameplay lui ressemble beaucoup. La progression vers les tours se fait sensiblement de la même façon, vous devrez attendre tout autant que vos sbires vous servent de bouclier humain pour rentrer dans leur périmètre, 4 compétences dont une ultime au rechargement plus long, sur les grandes lignes, on est loin de se sentir dépaysé. Il faut bien dire que le moba est un style de jeu relativement particulier, et si l’on s’en éloigne trop, cela devient un jeu de stratégie. Le principal changement qui provoquera un relatif malaise à tout joueur chevronné de LoL est l’absence d’une boutique d’objets. En effet, le principe de League of Legends est de renforcer son héros en lui achetant des objets avec des pièces d’or qu’on gagne au fur et à mesure de chaque partie (ou game pour les « lolistes »). Ici, ils pourront chercher cette boutique longtemps puisqu’un héros ne se renforce pas avec des pièces d’or. Vos exploits en jeu feront gagner de l’expérience qui contribuera à faire monter votre niveau d’équipe. Au fil de la partie, vous pourrez gagner grâce à ce niveau, différents talents à choisir parmi quelques-uns qui spécialiseront votre personnage et l’améliorera à votre guise. L’autre différence principale : un joueur en attaquant un autre sous les tourelles ne récupère pas l’aggro, ce qui rend plus difficile la fameuse fuite lorsque l’on a presque plus de points de vie. A noter aussi des montures qui boostent un peu la rapidité des héros pour retourner à la baston après un retrait ou un décès, qui n’est bien sûr qu’une mauvaise grippe, comme dans tous les moba !

      Heroes of the Storm gameplay
      Ben quoi la barbare ? T’as jamais vu un type en armure lourde du futur chevaucher une bête écailleuse géante ?

      La Faille spatio-temporelle de blizzard

      L’histoire… pardon, le contexte du jeu est simple. Il y a une faille temporelle lambda qui a convoqué tous les plus grands héros de tous les univers pour se mettre des beignes. Cela paraît concis et vague comme résumé, mais très franchement, je ne vois pas comment présenter ça de façon plus détaillée, et il faut bien avouer qu’on n’en a strictement rien à faire ! Effectivement, le microscopique pitch d’intrigue sert uniquement d’un prétexte pour inviter les héros de tout l’univers de Blizzard dans le même jeu. Et il faut bien avouer que si vous avez approché ces jeux, le casting sera loin de vous laisser de marbre. On retrouve donc World of Warcraft, Diablo et Starcraft qui cohabitent joyeusement. Le tout est plutôt cohérent, en effet le style fantasy de World of Warcraft passe plutôt bien avec Tyrael  ou d’autres héros de Diablo, les immenses zergs pas vraiment conçus pour leur beauté font ton sur ton avec des boss de Wow tels que le balafré (clone du recousu, pour les connaisseurs) ou même Asmodan, le seigneur du péché. En réalité, il n’y a que les faux « space marine » tels que Jim Raynor, Tychus ou encore le sergent marteau qui amènent un brin de décalage, mais ce n’est qu’un détail. L’univers de Blizzard est très bien mis en valeur, et apporte un gros plus pour son moba maison.

      Heroes of the Storm Cavavalier
      Tataaaaa yoyooooooo !

      Un contenu honnête?

      Heroes of the Storm, en l’état actuel de la bêta, c’est 35 héros pour 7 cartes, ce qui est plutôt honnête, il faut bien le dire. De plus, les cartes ne se contentent pas d’êtres des copies avec quelques textures différentes, elle possèdent toutes des objectifs particuliers susceptibles d’influencer le gameplay en cours de « game ». Par exemple, dans la Baie de Cœur-noir, il s’agira de collecter des doublons d’or et de les apporter à un capitaine pirate. Ce dernier bombardera les forts de l’équipe qui l’a le moins bien payé. Ces petits plus apporteront un peu de variété, sans pour autant révolutionner le genre. Parlons un peu des héros, ils peuvent tous être achetés avec la monnaie du jeu ou avec de l’argent réel.  En plus de votre niveau de joueur, les héros ont également chacun un niveau propre qui vous apportera des petits plus comme des pièces d’or, des nouvelles couleurs de personnalisation, des portraits, des variations de montures ect… A noter que les pièces d’or tant convoitées peuvent être gagnées en très petite quantité à l’issue d’une victoire (hors entraînement), en passant les niveaux joueurs ou héros, ou en accomplissant les quêtes journalières, indispensables pour s’enrichir et pas très compliquées.

      Heroes of the Storm Récompenses
      Les récompenses de personnage envoient du bois ! (haha)

      Une accessibilité à la sauce Blizzard

      Il faut bien reconnaître que Blizzard n’a jamais été connu pour rendre un jeu hermétique aux joueurs débutants, et plus que jamais, Heroes of the Storm ne fera pas exception à la règle. En effet, les tourelles beaucoup moins létales que dans League of Legends, les talents simplifiant largement la progression du personnage et la difficulté vraiment accessible font dHeroes of the Storm un titre parfait pour ceux qui débutent en moba. En revanche, les joueurs habitués auront sans doute tendance à trouver le jeu peut-être un poil trop facile en coop. L’IA est parfois aux pâquerettes. Là où certains joueurs de LoL rencontrent des difficultés contre des bots en moyen ou difficile, le niveau de l’IA d’Heroes of the Storm est parfois assez comique. En entraînement, les bots battront en retraite parfois, pour revenir joyeusement se suicider avec toujours aussi peu de vie quelques secondes plus tard. A noter que les tourelles tombent à court de munitions, ce qui raccourcit la durée des parties en coop à une moyenne de 15 minutes (au lieu de 30 au moins pour League of Legends).

      Heroes of the Storm Résumé
      Les quêtes journalières, un bon moyen pour se faire des sousous dans la popoche

      La coopération, c’est la vie !

      League of Legends est connu pour être un jeu compétitif, et ça se voit ! Qui n’a jamais entendu un de ses potes rager systématiquement à chaque partie ? Et ce même en coop ? En effet, même en coop, le kill est compté au joueur qui achève le héros ennemi. Ce qui peut parfois créer des rivalités car même les coéquipiers se retrouvent souvent en compétition entre eux. Dans Heroes of the Storm, tout ceci a été pensé différemment. Le niveau d’équipe, qui remplace les pièces d’or ramassées par joueur, simplifie la progression et récompense l’équipe de la même façon : tous ses membres pourront acquérir des talents en même temps. Bien souvent, deux joueurs qui coopèrent à tuer deux héros ennemis seront récompensés d’un double kill. Il est même fréquent d’obtenir un kill en ayant à peine touché le héros ennemi. Les statistiques ne désignent pas de façon catégorique qui a été décisif, et qui a été un noob infini (expression type d’un joueur relativement hardcore de LoL). Après, si vous avez des ambitions de compétitions, vous pourrez toujours vous tourner vers la ligue héroïque, disponible à partir du niveau 30.

      Heroes of the Storm Skin
      Certains skins sont tout de même assez chouettes…

      Pour une fois, on va se passer d’une vraie notation, et ce pour deux raisons. Premièrement, le jeu est toujours en phase de bêta. Il est annoncé pour sortir en juin, et il y a peu de chance qu’il change beaucoup d’ici là, mais on ne peut pas se permettre de noter un jeu toujours en développement. La deuxième est que la question est un peu complexe. Cela dépend véritablement de ce que vous cherchez dans un moba. Si vous avez envie d’une vraie compétition, un gameplay exigeant nécessitant de nombreuses heures afin de se perfectionner, préférez League of Legends. Si vous préférez un jeu un peu plus tranquille, plus basé sur la coop, où décidément on se crie un peu moins dessus, préférez Heroes of the Storm. Les qualités du titre pourront également joueur en sa faveur : des graphismes corrects, une interface claire et intuitive, des musiques excellentes, un doublage français convaincant (oui c’est possible) et l’univers de Blizzard dans toute sa splendeur. Si vous êtes une bille à LoL, que vous désirez tenter un moba plus accessible, et que vous n’avez pas la patience d’attendre jusqu’en Juin, laissez un petit commentaire, on a peut-être encore quelques codes d’accès à la bêta qui traînent chez Just Focus !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.