More
    More

      Tokyo Killers : un manga au scénario sombre et intriguant. Notre critique!

      En Mars, Kana commercialisait une nouvelle one-shot de Jiro Taniguchi, Tokyo Killers !

       Tokyo Killers (Kaikei Saketen)

      tokyo-killers-manga-volume-1-simple-239890

       

      Auteur : Jiro Taniguchi (dessins), Natsuo Sekikawa (scénario)

      Éditeur : Kana (Futabasha au Japon)

      Date de sortie : 18/03/2016

      Nombre de tomes : one-shot

      Prix : 15 €

       

      Synopsis

      Recueil de petites histoires, on y suit notamment deux tueurs à gages : « Lui », réputé infaillible, est recherché par ses nombreux ennemis. Ses pensées vont toujours vers la même femme qu’il ne parvient pas à oublier, malgré toutes ses aventures. « Elle » est aussi une tueuse. Par le passé, il lui a appris à tirer avec une arme à feu. Chacun voyage d’un pays à l’autre, parfois en fuite, parfois pour remplir un contrat. Puis, un jour, « Elle » est chargée de le tuer « Lui »…

       

      tokyo 4
      © 1983 Jiro Taniguchi / FUTABASHA

       


      Un Seinen troublant et mystérieux



      Enfin disponible chez nous, Tokyo Killers, dont la publication avait été stoppée en cours au Japon en 1983, nous ouvre ici l’accès à un monde dramatique et un peu glauque. Le protagoniste principal, connu pour être un très bon tueur à gage, arrive à un moment de sa vie où il en a marre de fuir les mandats d’arrêt et les vengeurs. Aller d’un pays à un autre, d’un hôtel à un autre, d’une prostituée à une autre, tout ça le fatigue désormais … Ce qu’il veut maintenant c’est se reposer, en finir. Quoi rêver de mieux que de mourir de la main de celle qu’il aime ?

      tokyo 1
      © 1983 Jiro Taniguchi / FUTABASHA


      Un manga sombre et prodond



      Ce livre, c’est à la fois la vie et la mort d’un homme qui s’est démarqué par son côté impitoyable, car il n’y a pas de place pour l’hésitation lorsqu’on exécute un contrat. La femme à qui il a appris le métier est chargée elle même de mettre fin à ses jours. Parmi tous les tueurs existants, c’est elle qui doit le faire … Le destin qui s’acharne ? Une chance de lui dire qu’elle est la seule qui compte réellement ? Auraient ils partagé de bons moments s’ils avaient eu un autre boulot ? Chaque vie prise par ses balles est un morceau de sa vie rêvée qui s’envole…Mais, tout a une fin et c’est ici que tout s’arrête. 

      tokyo 2
      © 1983 Jiro Taniguchi / FUTABASHA


      Le dessin de Taniguchi au service du polar



      Partant d’une base de roman graphique jusqu’à la page 38, ce polar brillant, aussi bien par son scénario que par le dessin de Taniguchi, ne laisse pas de marbre. Difficile de ne pas compatir à la vie malsaine de ce tueur à gages. Il parait ici faible, désarmé, si fragile … Et c’est ce contraste avec la noirceur de son « métier » qui fait tout le charme de cet ouvrage.
      Dans ce manga, on se rend compte de l’efficacité du dessin, car sans ce trait de génie, nulle ambiance aussi lourde et pesante. Un One shot où le sexe est mis à égalité avec le verre pris dans un bar, un simple moyen de se divertir et d’échapper même un court moment à sa vie si glauque. Une très belle lecture pour les fans du genre, dont on vous conseille fortement l’acquisition.

      tokyo 3
      © 1983 Jiro Taniguchi / FUTABASHA

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité