More
    More

      Tales of Wedding Rings : cinq mariages et un affrontement !

      Seconde œuvre éditée en France pour le duo Maybe après Dusk Maiden of Amnesia, on passe du coq à l’âne avec Tales of Wedding Rings !

       

      Tales of Wedding Rings 

       

      JQ_TalesWeddingRings_01_FR.indd

      Titre original : Kekkon Yubi wa Monogatari

      Titre alternatif : Tales of Wedding Rings

      Auteur : Maybe

      Éditeur français : Kana

      Éditeur japonais : Square Enix

      Date de sortie : 03/02/2017

      Nombre de tomes : 4 volumes au Japon, 1 tome en France

      Statut : série en cours

      Prix : 7,45 € (premier tome à 5,95 € – prix de lancement)

       

       

      Synopsis :

      Lorsque Sato est enfin prêt à déclarer sa flamme à son amie d’enfance – Hime – celle-ci lui annonce qu’elle déménage. Sato, voulant tout lui avouer, va découvrir qu’elle est la princesse d’un autre monde et qu’ elle est sur le point de se marier pour sauver son royaume de forces maléfiques. N’écoutant que son courage, Sato tente de lutter contre un monstre surgi de nulle part. Hime lui passe la bague au doigt pour que l’anneau lui confère une force magique. Or, pour sauver le royaume, il faut devenir plus puissant et obtenir 4 autres anneaux… et donc 4 autres femmes.

       


       

      Après Dusk Maiden of Amnesia, le duo Maybe s’attaque à un tout autre genre avec ce nouveau titre. Tales of Wedding Rings s’inscrit dans un registre fantasy sur lequel a été saupoudré un coté romance/harem. Pour déclarer sa flamme à son amie d’enfance Hime, Sato est prêt à tout, y compris la suivre vers son monde d’origine. Là bas, il se rend compte que son amie porte bien son nom puisque Hime est une princesse. Destinée à épouser l’être qui deviendra le roi des anneaux et sauveur de ce monde, Hime choisit Sato pour être l’héritier de ce lourd fardeau. Équipé de l’anneau de lumière, il peut enfin lutter à armes égales avec les démons des abîmes. Néanmoins pour être de taille face à leurs chefs, le roi des anneaux doit posséder les 5 anneaux qui sont affiliés à chacun des royaumes de ce monde. 

       

      tales 1
      © MAYBE / SQUARE ENIX

       

      Un humain s’aventurant dans un monde fantastique… Si cette thématique est loin d’être originale, dans Tales of Wedding Rings, notre protagoniste principal abandonne son monde de son plein gré. On rentre dans un monde de fantasy assez classique où les forces du mal pourront être repoussées par un pouvoir tout désigné. L’originalité se situe dans le fait que ces pouvoirs ne pourront être rassemblés que par une polygamie assumée. Les fans de harem en tout genre y trouveront sûrement leur compte dans les tomes suivants. On y découvrira également les spécificités propres à chaque princesse et royaume qui nous sont encore inconnues.

       

      tales 2
      © MAYBE / SQUARE ENIX

       

      Toutefois, il est difficile de rentrer dans l’histoire à cause d’un rythme très rapide et peu détaillé. Les paysages sont brouillons, les ennemis manquent de personnalité et même nos deux héros font tache en tenue d’écolier dans ce paysage fantastique. Si ce dernier élément est en partie justifié, cela empêche implicitement le lecteur de vraiment se sentir dans un univers différent. Dans les dessins, seule Hime est mise en valeur. Les scènes de fanservice faciles sont là pour raviver l’esprit du lecteur qui aurait pu perdre son intérêt par les points négatifs de l’oeuvre. Reste à savoir si les tomes prochains pourront remonter le niveau actuel du manga.

       

      tales 3
      © MAYBE / SQUARE ENIX

       

      En conclusion

       

      On ressort très déçu de ce premier volume. Après Dusk Maiden of Amnesia, on fondait de grands espoirs pour cette série. Malheureusement, le duo d’auteurs tâtonne dans un registre qui lui est inconnu. Ils s’égarent sur une thématique loin d’être originale et enchaînent les facilités scénaristiques. L’univers et les personnages auraient pu faire contrebalance, mais le scénario à l’air d’être bloqué sur « avance rapide » tant les faits s’enchaînent. A voir si le tome 2 de Tales of Wedding Rings saura nous plaire et remonter un peu la barre des débuts hasardeux !

       

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité