More
    More

      Pourquoi vous faut-il regarder l’anime Tabi Machi Late Show ?

      Au milieu de toutes ces sorties anime de l’hiver, je vous propose de faire une parenthèse quelque peu spéciale, en vous parlant d’un anime tout aussi spécial. Il s’agit de l’anime Tabi Machi Late Show, produit par le studio Comix Wave et dont le dernier épisode vient tout juste d’être diffusé. Un anime hors catégorie qui pourrait vous plaire si vous lui laissez sa chance. Alors voilà 5 bonnes raisons de vous laisser tenter par la beauté de Tabi Machi Late Show !


      Tabi Machi Late Show



      tabi-machi-late-show-animeTitre original : 旅街レイトショー

      Titre alternatif : Tabi Machi Late Show – Awaiting my journey

      Genre : Quotidien, voyage, adieux

      Année : 2016

      Diffusion : du 8 au 29 janvier 2016 (Crunchyroll)

      Nombre d’épisodes : 4

      Studio : CoMix Wave (Byousoku go Senchimetoru, Kimi no na wa)

      Réalisateur/Scénariste : Numata Yu

      CharaDesigner : Kinoshita Eri




      Anime annoncé sur le site de Ultra Super Anime Time, il est diffusé sur le même bloc que l’anime Kono Danshi, Mahō ga Oshigoto Desu. Cet anime prendra la suite de Tabi Machi Late Show dès le 5 février prochain. Il est également produit par le studio Comix Wave créé par Makoto Shinkai en personne, studio qui produit des films, des courts métrages, mais aussi des films publicitaires.


      Synopsis


      Première nuit – Recette

      Nagi s’est pris d’admiration petit pour Madame Azuma et ses tagliatelles à la tomate. Sous sa tutelle depuis plusieurs années, il souhaite réussir à cuisiner cette recette aussi bien, voire mieux que son professeur. Il se décide donc à partir pour réaliser son rêve…

      Deuxième nuit – Transistor, smartphone

      Yumeno et Koizumi sont camarades de classe. L’une est sociable et populaire, l’autre est solitaire. Et pourtant Yumeno cherche par tous les moyens de se rapprocher de Koizumi. Mais leur rapprochement laissera des remords, qu’un simple numéro de téléphone ne peut combler…

      Troisième nuit – Festival d’été

      Haruka et Yukari sont deux amis qui se sont promis d’aller ensemble au festival. L’O-bon est là, et enfin, ils peuvent se retrouver pour profiter de la soirée. Car l’O-bon, c’est le jour où les gens qui sont morts reviennent parmi les vivants…

      Quatrième nuit – Trèfle

      Madame Sakurada est une femme d’une gentillesse extrême ayant donné sa vie pour son travail de professeur. Le bonheur des enfants, leur sécurité, leur épanouissement. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et l’heure du départ a sonné…


      JOI-tabi-machi-late-show-comix-wave


      1. Un anime court, visant sur la qualité plutôt que la quantité


      Tabi Machi Late Show, vous le savez, c’est un ensemble de 4 épisodes. Un anime qui ne risque donc pas de traîner et de s’étendre dans des longueurs interminables. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le format de ces épisodes est de 7 minutes et 50 secondes tout juste. Un format relativement court, qui laisse le temps de découvrir et apprécier les personnages et l’ambiance, sans se lasser. On est même presque triste de les quitter aussi rapidement… Un format parfaitement choisi, qui décuple les émotions que véhiculent les personnages de Tabi Machi Late Show.


      2. Une « animation » qu’on voit peu souvent



      L’animation de Tabi Machi Late Show pourrait apparaître comme simpliste et ringarde pour certains, plutôt naturelle pour d’autres car elle colle à la thématique. Enfin… Si on peut parler d’animation. Elle vous demandera certainement un petit temps d’adaptation durant le premier épisode car la comparaison de l’animation avec celle d’un diaporama n’est pas très éloignée de la réalité. Car il s’agit plutôt d’un défilé d’images et de textes, avec quelques rares réelles animations de bouche. Mais s’arrêter à cela serait une grosse erreur car ce ballet d’images conduit émotion et beauté sans tous les surfaits de l’animation que l’on connait maintenant. L’épisode 3 « Festival d’été », est l’exemple le plus abouti de ce postulat, autant dans l’animation et dans la richesse des émotions qu’il nous délivre. Mais encore vous faudra-t’il passer outre « ce défaut » d’animation (qui n’en est pas un pour moi) qui a l’air de rebuter tant de personnes…


      3. Des personnages tout en finesse



      Nuit 3

      Les personnages principaux de Tabi Machi Late Show sont toujours au nombre de deux par épisode. Et il est toujours facile de s’y identifier, qu’ils soient enfants, adultes ou jeunes lycéens à la recherche d’eux-même. Plusieurs âges de la vie y passent. Les thématiques sont semblables, sans cesse autour d’un voyage et/ou d’un adieu. Le naturel avec lequel sont dépeints leurs émotions renforcent cette épreinte unique que laisse Tabi Machi Late Show : une force tranquille, l’histoire d’un voyage, mais qui finira inévitablement par un adieu, une tristesse lancinante qui nous ramènera forcément à une situation personnelle déjà vécue. Et dans ce domaine, c’est encore l’épisode 3 qui en ressort le plus saisissant. D’autant plus qu’il est très facile de regarder les retrouvailles de ces deux enfants séparés par la vie, mais aussi de voir deux camarades de classe se déchirer ou un professeur faire ses adieux. Des personnages dont on ne sait finalement pas grand chose, mais qu’on accompagne à un instant T de leur vie, pour un petit moment de partage fort en émotions avec un beau final.


      4. Une ambiance poétique au quotidien


      Avec le studio Comix Wave, difficile d’imaginer un anime ou un film qui ne nous transporte pas en un pays onirique. Sans oublier les thèmes, portés par le studio et il va sans dire que les adieux ne sont pas loin de la distance qu’évoque continuellement et magnifiquement bien Makoto Shinkai dans ses films. Mais ici, c’est Yunumata qui mène la danse. Et sa danse, plus lente et plus banale que celle de son comparse, nous emmène dans des voyages plus ou moins somptueux, mais plus ou moins tragiques aussi. Pas de grands paysages idylliques, pas de ciel étoilé brillant de milles petits feux sous une lune magnifique. Dans Tabi Machi Late Show, tout n’est que réalité et quotidien. Un petit restaurant en ville, une salle de classe ou un toit d’école, un matsuri d’été (festival), un parc où admirer la fleuraison des fleurs de cerisiers… Mais il n’empêche qu’à travers ces tableaux du quotidien, Yunumata parvient à apposer une certaine mélodie, une certaine poésie qu’il est difficile de ne pas apercevoir. Et peut-être que le ballet d’images livré comme animation n’y est pas étranger non plus…



      tabimachilateshow cerisier

      5. Une bande-son qui fait elle aussi voyager


      A l’instar de ses grand frères que sont Byousuku go Senchimetoru ou La Tour au delà des Nuages, Tabi Machi Late Show dispose d’une belle bande musicale. Certes, elle n’a rien à voir avec la carrure de celles de ses ainés composées par Tenmon. Mais en prêtant l’oreille, vous apprécierez ces notes tantôt claironnantes, tantôt douces et son piano enchanteur. De courtes OST qu’il me plaira de pouvoir réécouter en boucle. Une bande-son composée par Nishimura Shingo, qui participe ainsi à son premier réel projet. Une invitation au voyage et à la rêverie réussi pour ce compositeur que je prendrais plaisir à suivre dans ses futurs projets !


      En bref, Tabi Machi Late Show est un court anime qui saura vous plaire si vous aimez voyages et adieux, mais si vous savez aussi ouvrir vos yeux et votre cœur à l’animation atypique offerte par Comix Wave. Un anime méconnu et peu attendu cet hiver, qui pourtant transporte de belles émotions en un format à la fois adapté et original.
      いってらっしゃい!Itterasshai ! (Bon voyage)



      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.