More
    More

      Let’s get married ! : notre avis après le premier tome !

      Nouveau shojo de Kazé, découvrons ensemble la série Let’s get married ! qui a débuté en mars …

       

       

       

      Let’s get married ! (Totsuzen Desu ga, Ashita Kekkon Shimasu)

       

      let-s-get-married-manga-volume-1-simple-243212

       

      Auteur : Izumi Miyazono

      Éditeur : Kazé (Shogakukan au Japon)

      Date de sortie : 09/03/2016

      Nombre de tomes : 4 volumes au Japon, série en cours, 1 en France

      Prix : 6,79 €

       

      Synopsis :

      Asuka est une jeune femme de 24 ans qui rêve de devenir une femme mariée. Lors du mariage d’une amie, elle fait la connaissance de Nanami, un superbe jeune homme ambitieux. Elle le retrouvera peu de temps après sa rupture avec son petit-ami – qui a brisé au passage ses rêves de mariage. C’est alors que Nanami viendra complètement bouleverser sa vie…

       

      On dit souvent que le mariage est l’un des plus beaux jours dans sa vie. Encore faut-il trouver chaussure à son pied ! Certains se marient, et une partie d’entre-eux divorcent, mais il reste une population très frileuse à l’engagement devant le maire. Si en France, on connait plus ou moins l’avis de notre communauté vis à vis du mariage, il faut savoir que dans d’autres pays, la culture n’est pas forcement la même et de ce fait leur point de vue est tout autre. C’est pour cela que je trouve intéressant de pouvoir lire un titre comme celui-ci qui traite le mariage d’un autre point de vue.

      married 2
      © 2014 Izumi Miyazono / SHOGAKUKAN

       

      Au Japon, il est rare qu’une femme ne soit pas mariée après les 30 ans. De ce mariage, découle souvent l’arrêt de travail de la femme qui se retrouve femme au foyer. Vous me direz que cette vision est quelque peu archaïque ? Peut être bien, et le Japon tend à modifier cela, puisque de plus en plus de femmes occupent une activité professionnelle de nos jours après leur mariage. Dans Let’s get married !, nous suivons la jeune Asuka, qui est âgée de 24 printemps et qui espère que son petit-ami lui fasse bientôt sa demande. Sa surprise est grande lorsque celui-ci lui demande de rompre. 5 ans de relation gâché, une âme a réconforter et un nouveau prétendant à trouver. Car oui, au mariage elle y tient ! Durant son enfance, elle a su trouver un refuge dans son foyer qui était entretenu par sa mère et elle désire absolument créer cette même ambiance avec un futur mari et d’éventuel enfant. Mais voila, trouver un homme voulant s’engager sur le long terme, ça ne court pas forcement les rues. Beaucoup d’hommes souhaitent encore profiter de leur jeunesse tant qu’ils le peuvent, d’autres ont peur de s’engager. Certains ne sont pas contre le mariage, mais souhaitent que leur femme continue de travailler après le mariage. 

       

      married 1
      © 2014 Izumi Miyazono / SHOGAKUKAN

       

      Dans ce volume, nous aurons en totale opposition à Asuka, Nanami, un bel homme qui commence a percer dans l’univers télévisuel japonais. Présentateur tv prometteur, il travaille avec sérieux et profite de toute occasion pouvant lui permettre d’engranger de l’expérience. Néanmoins dans le domaine privé, c’est quelqu’un d’assez volage. Il vole de branche en branche, sans réellement chercher de nid. Il est contre le mariage et sa production préfère elle aussi qu’il ne se case pas, car les spectatrices raffolent de son physique et de son charisme.

       

      married 3
      © 2014 Izumi Miyazono / SHOGAKUKAN

       

      Nanami et Asuka vont se rencontrer lors du mariage de leur ami commun. Alors que leur aspirations les opposent, le destin décide de les reunir encore et encore. C’est lors de ces rencontres qu’un lien va se tisser entre-eux. Ils admirent tous deux certaines facettes de l’autre, mais savent qu’une relation leur est impossible à cause de leur divergence de point de vue, a moins que l’un ne cède…

       

      married
      © 2014 Izumi Miyazono / SHOGAKUKAN

      Avec Let’s get married !, Izumi Miyazono traite d’un fait de société sérieux, mais d’une façon tout à fait plaisante. On retrouve des personnes assez différentes les unes des autres, qui veulent évoluer malgré leur divergence d’opinion. Cette série bien que classée en shojo sera se faire apprécier par un public mature. 

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité