More
    More

      Le gang revient dans le tome 4 de Chiruran

      Alors que le gang du Miburôshi Gumi vient tout juste de se rassembler, un tueur menace déjà leur vie. Ce tome 4 de Chiruran édité par Mangetsu continue de multiplier les scènes d’action et introduit de nouvelles menaces.

      Tous pour Chiruran…

      Chiruran ou l'art du sabre

      C’est au milieu des cadavres de la précédente attaque que s’ouvre la suite de Chiruran car c’est ainsi que le Miburôshi Gumi vient de se rassembler. Très célèbre au Japon, ce groupe de samouraï deviendra l’importante milice du Shinsen Gumi qui était chargée de la sécurité dans la ville de Kyoto. Dans Chiruran, ce ne sont pour l’instant qu’une poignée de soldats qui tentent de trouver un sens à leur vie dans un Japon en pleine transformation.

      L’archipel connaît un moment de basculement en desserrant l’étau qui interdisait aux étrangers de toucher son sol. Tous n’acceptent pas cette ouverture à l’étranger. Cette méfiance est la cause de création du clan Miburôshi Gumi. Même si la situation nationale est déterminante pour comprendre ces personnages, le scénariste Shinya Umemura réussit très bien à la présenter sans en faire une plombante leçon d’histoire. Chiruran est avant tout un récit d’action qui est également très drôle.

      Oui mais lequel ?

      Chiruran, des gangsters aux policiers

      Dans le quatrième tome de Chiruran, Hijikata et ses camarades viennent d’obtenir la protection d’Aizu mais un assassin rôde dans la ville et prend les membres de Miburôshi Gumi pour cibles. On comprend rapidement que ce tueur travaille pour ceux qui veulent les détruire depuis le premier tome, Chôshû et Tosa. Plus grave pour eux, ce tueur cherche également à les accuser de meurtre. L’honneur du clan est en jeu. Mais, rien n’est simple car, en même temps, des tensions interne montent au sein de ce tout jeune groupe. Une première question se pose : qui sera le chef du Miburôshi Gumi ? L’union reste encore fragile et les deux anciens groupes risquent de se diviser. Une solution est trouvée : celui qui battra le tueur sera le chef.

      Malgré les très nombreux personnages, le lecteur les identifie tout de suite car ils ont un physique très différent mais aussi par des caractères aussi différents. Toshizo Hijikata, personnage principal de la série Chiruran, se rêve en leader même si les autres n’y croient pas. Il part chasser le tueur et sera surpris en découvrant d’une femme européenne. Cette quête devient une suite de combats très bien mis en scène. Le dessin très rond d’Eiji Hashimoto contraste avec les têtes coupées.

      Arrivés à ce quatrième tome de Chiruran le groupe se met en place mais il est encore loin de devenir cette force puissante célèbre dans tout le Japon. La série suit encore des soldats qui doivent combattre chaque jour pour s’en sortir et hésitent même à s’unir. La route sera encore longue mais nous serons ravis de vous en présenter les étapes dans notre site.

      Pour en découvrir plus sur l’éditeur prometteur Mangetsu, vous pouvez lire sur ces liens les articles sur Beautiful Beast et Le mandala de feu.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité