More
    More

      La chute de l’animation japonaise?

       

      Certaines déclarations sont en mesure de faire vibrer la toile surtout lorsqu’elles viennent d’une figure renommée de l’animation. En parlant de la perte du leadership de l’animation japonaise d’ici 5 à 20 ans, Hideaki Anno (le père d’Evangelion) risque d’encourir quelques retours de ses compères.

      Celui qui est à l’origine d’un des meilleurs anime des années 90 s’est longuement entretenu au sujet des productions actuelles de l’animation du pays du soleil levant. Il déplore le manque d’originalité des créations actuelles. Il est vrai lorsque l’on observe les anime sortis lors des dernières saisons que la plupart des productions sont des adaptations de jeu vidéo, de manga, de light novel…

      Certaines de ses réalisations sont particulièrement réussies et permettent aux studios japonais d’exporter leurs oeuvres aux 4 coins du monde. L’exemple le plus flagrant est l’attaque des Titans qui connaît un très grand succès dans de nombreux pays. On a pu voir ces derniers mois d’autres anime de qualité tels que Parasite, les Chroniques d’Arslan…

      Un problème similaire à l’univers des Comics.

      Ce qui nuit surtout à l’animation japonaise est la multitude de dessins animés dénués d’intérêt et formatés pour un public japonais. Tous les 3 mois, plusieurs dizaines de créations arrivent sur les chaînes japonaises. En comptant les mastodontes comme One Piece ou Detective Conan, c’est un véritable challenge pour les nouvelles séries de réussir à s’imposer. Dans un monde où il est de plus en plus difficile de se renouveler, on a du mal à concevoir que les studios sortent autant d’anime.

      Tout comme pour les films inspirés de comics, il serait plus que temps que les producteurs japonais réduisent leurs productions et se focalisent sur les intrigues développées pour rester sur le devant de la scène.

      L’émergence des nouveaux pays

      Hideaki Anno parlait dans son interview du fait que le Japon ne serait bientôt plus au centre de l’animation en Asie. Il a été impressionné par le formidable travail réalisé par les équipes de Taiwan. En France, les férus d’anime sont surtout abreuvés en productions japonaises. Toutefois, de nombreux Manhwha (bandes dessinées coréennes) sont aujourd’hui accessibles sur la toile et certains sont même publiés par des éditeurs français. Prenons par exemple The New Breaker, une excellente histoire basée sur les arts martiaux, une adaptation serait forcément prisée par le public.

      Des solutions possibles? 

      Dans un marché qui est de plus en plus engorgé, les studios devront à un moment donné restreindre leurs productions. Le créateur d’Evangelion exhortait quant à lui les équipes créatives japonaises à explorer de nouvelles techniques pour être en mesure de remonter la pente rapidement. On pourrait peut-être leur suggérer de demander à Pixar comment faire pour préserver leur renommée pour les années à venir.

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.