Korea Mag : un nouveau venu dans vos kiosques

0
818

Nous avons, il y a quelques semaines de cela, loué les qualités de Japan Magazine devenu un titre de référence sur le Japon. L’éditeur Oracom récidive en lançant Korea Mag, une nouvelle publication consacrée à la Corée du Sud. Comme rédactrice, nous retrouvons Stéphanie Guillaume déjà responsable éditoriale sur Japan Magazine. Ce titre offre 132 pages aux amoureux du pays du matin calme alternant actualités, articles de fond sur la culture sud-coréenne ; le tout soutenu par une mise en page de qualité. Revenons sur ce premier numéro très rafraîchissant.

La Corée du Sud dans toute sa diversité

Dès son premier numéro, Korea Mag donne le ton. L’équipe éditoriale propose en effet des articles éclectiques susceptibles de plaire à un lectorat très varié. Trois rubriques, Arts, Société et Histoire, proposent des analyses pointues d’éléments essentiels de la culture sud-coréenne. Ainsi à une présentation de la DMZ s’ajoute une plongée dans les racines du romantisme coréen dans les fictions ou une histoire du Hanbok, le costume traditionnel.

Les autres rubriques, Actualités, Art de vivre, Voyage, présentent les autres facettes de la Corée du Sud. Celles-ci insistent à la fois sur les ressources du soft power sud-coréen et les atouts touristiques du pays. Dans ce numéro les auteurs s’attaquent par exemple au culte de la beauté en Corée, à la magie urbaine de Séoul tout en proposant un immersion dans l’île magnifique de Jeju. Les différents auteurs trouvent des angles originaux pour aborder des thématiques classiques.

korea

Korea Mag : la plume et le pinceau

Comme pour Japan Magazine, ce numéro s’appuie sur deux immenses qualités. D’abord le contenu des articles et le style déployé par les auteurs, autrices. Ces derniers allient en effet la pertinence de leur propos, la richesse de leurs connaissances à un style qui emporte le lecteur. Impertinent parfois, drôle, poétique, chaque article propose une tonalité qui colle parfaitement au sujet. Que ce soit en musique, en gastronomie ou en mode, les mots font mouche et rendent la lecture passionnante.

D’autant plus que la charte graphique et photographique est très soignée. C’était déjà le cas sur Japan Magazine. La mise en page aérée, alternant les ambiances, appuie parfaitement la lecture d’articles extrêmement denses. On apprécie de passer entre les rubriques en notant les subtiles évolutions qui permettent de toujours capter l’attention sans provoquer de brusques changements. De même la qualité des images (photographies, dessins) et leur pertinence, enrichissent l’expérience de lecture. Dommage que quelques cartes n’aient pas été intégrées afin de poser plus durablement le cadre géographique.

corée

Un format idéal

Korea Mag se destine à être un trimestriel de 132 pages. C’est une fréquence et un format idéal. En effet la richesse du contenu, la diversité des articles et des points de vue nécessitent du temps. Certes cela empêchera le magazine d’être à la pointe des actualités, mais en réalité ce sont les autres rubriques qui font le sel de cette publication. Ce délai est la garantie d’articles toujours surprenants.

Le nombre de pages conséquent permet, en outre, d’offrir des articles qui vont au fond des choses. De la vulgarisation certes mais de très haute volée. Et ce n’était pas chose facile que d’offrir une synthèse des grandes phases de l’histoire coréenne (laquelle s’étend sur 3 000 ans) ou de présenter la richesse de l’île de Jeju. Le magazine trouve pourtant un équilibre parfait entre ces thèmes offrant ainsi au néophyte comme au connaisseur de quoi assouvir leur curiosité.

C’est donc avec un immense plaisir que nous avons parcouru cet excellent magazine. Nous lui souhaitons toute la réussite possible et nous attendrons avec impatience la sortie de son numéro deux en début d’année 2023.