[Critique] Rakuen : un J-Drama policier où les femmes sont les piliers !

[Critique] Rakuen : un J-Drama policier où les femmes sont les piliers !

Ce mois-ci, comme d’habitude nous vous proposons de découvrir notre avis sur un drama. Il s’agit d’un J-Drama tout récent puisqu’il est sorti en début d’année. Nous en avions d’ailleurs parlé avec vous en janvier dernier : c’est l’histoire d’une journaliste qui va devoir enquêter sur une affaire de meurtre avec l’aide de quatre autres femmes… Rakuen !

 

Rakuen

 

Titre original : Rakuen – 楽園

Titre alternatif : Heaven – Paradise 

Pays : Japon

Épisodes : 06

Période de diffusion : du 08 janvier au 12 février 2017

Réalisateur : Hajime Gonno

Scénaristes: Miyuki Miyabe (novel) – Eriko Shinozaki

Genre : mystère – thriller

Chaîne : WOWOW

 

Synopsis

L’histoire parle d’un incident conté dans tout le Japon. L’affaire concerne le couple Doisaki, qui a tué sa fille de quinze ans et qui a caché son corps dans leur maison pendant seize ans. Un jour, Toshiko Hagiya, femme au foyer rend visite à Shigeko Maehata, qui travaille pour une petite entreprise d’édition. Toshiko lui dit alors que son fils de douze ans, Hitoshi, pourrait avoir une capacité spéciale : celle de voir les souvenirs d’autres personnes. Elle sort une image dessinée par Hitoshi. L’image est celle d’une fille avec un visage gris se trouvant dans une maison. Sur le toit se trouve une girouette en forme de chauve-souris. L’image semble représenter l’incident impliquant le couple Doisaki. Shigeko décide de faire des recherches mais Hitoshi meurt dans un accident de voiture. Pendant ce temps, l’avocat du couple Doisaki rencontre leur deuxième fille Seiko qui a coupé tous liens avec eux.

Adaptation du roman de Miyuki Miyabe.

 

Casting principal

 

 

Shigeko Maehata

Yukie Nakama

(Ashita no Yakusoku)

 

Toshiko Hagiya

Naomi Nishida

(Sanbiki no Ossan 3)

Harumi Takahashi

Hitomi Kuroki

(Kahogo no Kahoko)

Seiko Inoue

Kaho

(Nobunaga Concerto)

 


 

Silence

 

L’intrigue de ce J-drama ne se fait pas attendre et se dévoile rapidement. Tout commence avec un incendie qui a lieu dans une maison familiale. Alors que les parents Doizaki échappent aux flammes, Sakiko elle, cherche sa fille Akane. Mais ne la trouve pas… Impossible quand on sait que celle-ci est morte et qu’elle a été enterrée sous le plancher de leur habitation. La découverte macabre fait la une des médias à travers tout le Japon. 

Pour les voisins, il ne s’agissait que d’une fugue, au vu du comportement difficile à gérer de l’adolescente de quinze ans.Pourtant, Gen, son père, révèle sans aucune hésitation qu’il est l’auteur de tout cela et refuse tout autre commentaire.

 

Harumi Takahashi, avocate, décide alors de le représenter quand, de son côté, Shigeko Maehata, journaliste est toujours hantée par une ancienne affaire. Elle reçoit cependant une étrange visite : celle de Toshiko Hagiya qui prétend que son fils, Hitoshi âgé de douze ans peut voir les souvenirs des gens, qu’il dessine sur des cahiers. Après la mise en place de ces différents tableaux, nous ne sommes pas au bout de nos découvertes sur ses deux affaires parallèle… Tous ceux qui connaissent les Doizaki n’ose pas en parler et Hitoshi n’a pas l’air de vouloir beaucoup discuter non plus… Une affaire qui s’annonce des plus mystérieuses, et surtout, corsée !

 

 

Un univers féminin

 

Le déroulement et l’avancée du drama tournent autour d’un noyau de femmes, au nombre de quatre : Shigeko Maehata, Toshiko Hagiya, Harumi Takahashi et Seiko Inoue. Mais attention ! Cela ne veut pas dire que les hommes ne sont pas présents dans Rakuen, ou qu’ils n’ont pas leur mot à dire. Cependant, c’est le destin de ces femmes qui nous permet de suivre deux directions différentes, qui finalement, sont liées l’une à l’autre. Et la mort du jeune Hitoshi va révéler de nombreux indices, notamment l’explication du dessin qu’il a pu réaliser avant que l’incendie ne se produise. 

Rakuen

L’avocate, qui semble ne pas vouloir aider Maehata va finir par le faire afin d’aider son client et surtout Seiko la fille cadette de Gen. La motivation et le silence va laisser place à des révélations et des retournements de situations plus ou moins prévisibles, jusqu’à la toute fin. D’ailleurs, vous serez peut-être surpris par cela, à moins que vous ayez eu un soupçon dès le début ! Le passé de Akane va aussi nous permette de voir un personnage plutôt  charismatique : Aiko Miwa (Nobuaki Kaneko) qui vous donnera quelques frissons.

 

 

Un format idéal

 

Si le drama parait pour le moins court de par son nombre d’épisode, il reste un format classique de la chaîne de diffusion WOWOW. Un point positif, qui nous avait aussi séduit dans Ishi No Mayu. Un format qui permet de garder un rythme assez soutenu et de ne pas s’éterniser ou s’enliser dans une histoire qui pourrait tourner en rond. Ici, nous n’avons pas été déçu et nous avons apprécié le déroulement des événements qui restent naturels. Et surtout… Nous avons apprécié la prestation scénique de nos quatre héroïnes qui, sous leurs faiblesses, savent faire face au meilleur comme au pire. Nous n’avions pas revu Yukie Nakama depuis son succès dans Gokusen. Ce nouveau rôle lui colle vraiment à la peau et c’est un plaisir de découvrir l’évolution et la maturation de sa carrière d’actrice. 

 

 

Kaho n’est pas reste. Même si parfois son personnage est effacé, on comprend aisément son désir de vérité et également son envie d’amour filial et surtout, celui de pouvoir vivre une vie ordinaire. Des sujets forts sont traités dans cette intrigue qui ne parle pas seulement d’un meurtre parricide, mais aussi du regard de la société quand quelque chose les dépasse. Ainsi que du devoir de mémoires envers les morts ou la vérité derrière le silence, d’une famille qui refuse de voir un homme devenu un monstre… Une série qui, bien que violente dans la psychologie des personnages, est une belle surprise de l’année 2017 que nous vous recommandons !

 

Rakuen est un J-Drama captivant, soulevant de nombreuses questions de société à travers quatre femmes qui, malgré leurs faiblesses ont soif de vérité. Si vous n’aimez pas les drama trop long mais que vous avez envie d’un peu d’action, ce format vous conviendra et vous aidera à passer le changement de saison bien au chaud dans votre canapé !

 

Laissez votre commentaire