« Dans un Jardin que l’on dirait éternel » de Tatsushi Omori en salle le 1er avril

Film philosophique et contemplatif, Dans un Jardin que l’on dirait éternel de Tatsushi Omori est servi par un duo d’actrices de haut vol : Kirin Kiki (Tokyo délices ou Une affaire de famille pour ses films les plus récents) et Haru Kuroki découverte dans La Maison au toit rouge.

Adapté d’un roman de Noriko Morishita, nous entrons dans l’intimité psychique de son héroïne avec ses doutes, ses blessures, mais également toutes ses joies… L’on suit sa transformation vers l’accomplissement et son éveil à la spiritualité. Elle parvient à concilier tradition japonaise et modernité dans ses choix de vie.

Noriko est une étudiante studieuse mais timide. Michiko, sa cousine du même âge, est tout son contraire. Pourtant les deux jeunes filles ne se quittent jamais. Un jour, Michiko apprend qu’une dame du voisinage, Madame Takeda, est professeur de cérémonie du thé. La jeune fille est enthousiaste et entraîne Noriko avec elle. Dans cette grande maison traditionnelle, les deux jeunes filles vont apprendre bien plus que la cérémonie du thé. Mais au moment venu, chacune va devoir faire ses propres choix.

La sortie en salle, initialement prévue pour le 1er avril, semble compromise. Mais l’on espère avoir rapidement des annonces sur une sortie repoussée après le 15 avril, ou en VOD selon les dispositions du distributeur français. Dans un Jardin que l’on dirait éternel est également le dernier film de l’actrice Kirin Kiki qui nous a quitté fin 2018.

Bande annonce du film Dans un Jardin que l’on dirait éternel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.