More
    More

      We Never Learn : Une romance signée Taishi Tsutsui !

      L’été se rapproche de plus en plus, l’occasion de découvrir de nouvelles séries. Cette fois-ci, nous vous invitons à plonger dans une romance se déroulant dans un lycée, We Never Learn.

       

      We Never Learn est un shojo de Taishi Tsutsui terminé en 21 tomes au Japon. Dans l’hexagone, 17 tomes sont actuellement disponibles chez Kazé. Le tome 18 sera disponible dès le 07 juillet prochain.

      « Nariyuki est un élève de terminale aussi brillant que pauvre, qui rêve d’obtenir une bourse pour poursuivre ses études dans l’université de son choix. La chance lui sourit lorsque le proviseur propose de la lui accorder… mais à deux conditions ! Devenir le tuteur des deux génies du lycée, Rizu et Fumino. La tâche aurait dû être des plus faciles, mais les belles demoiselles lui réservent une surprise de taille ! »

       

      Un shojo commun, mais plaisant !

      we never learn

      Bien que les séries abordant des romances entre lycéen(e)s soient devenues monnaie courante, We Never Learn aborde ce thème d’une manière différente. En effet, cette fois-ci, notre personnage principal devra aider les génies du lycée à intégrer la fac de leur choix. Jusque-là, rien de bien compliqué nous direz-vous. Seulement, rien n’est jamais simple dans ce genre de série. Effectivement, nos trois lycéennes sont de fait, des génies, mais dans des matières bien définies. Et comme vous l’aurez deviné, c’est dans les matières où elles sont le moins douées qu’elles devront le mieux réussir pour leur entrée à la FAC. Ce premier tome nous entraine donc dans le début d’une grande aventure pour Nariyuki Yuiga, tuteur des génies.

      Bien que l’histoire ne soit pas d’une grande originalité, nous devons avouer avoir pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier volume. En effet, l’histoire est légère, sans prise de tête ni difficulté à la compréhension. Les personnages sont attachants et le comique de situation rend certaines scènes assez drôles.

      De plus, le fait de savoir que nos génies ont deux visages les rend beaucoup plus abordables. En effet, bien qu’elles soient officiellement reconnues comme les génies de leur lycée, elles ont également ce côté « cancre ». Cela permet à chacun de pouvoir s’identifier à l’un des personnages, que ce soit par la matière de prédilection, le caractère de chacune ou à l’inverse, par le biais de leur difficulté à apprendre.

      Comme dans tout shojo, une romance pointe le bout de son nez. Cependant, notre personnage principal semble être intéressé par chacune des trois lycéennes. On peut donc se demander comment vont évoluer leurs relations au fur et à mesure de la série. Des tensions vont-elles apparaître au sein du groupe ? Un couple se formera-t-il ? Ou au contraire, les rêves avant l’amour ?

      De plus, le coup de crayon est fin et colle très bien au ton et au rythme de la série. Les réactions des personnages sont également bien représentées et permettent au lecteur d’adhérer un peu plus à l’œuvre. On remarquera également que la couverture de ce premier tome, bien qu’elle soit assez simple, est pleine de couleur et respire la joie de vivre. Une couverture que nous avons trouvé très attrayante.

       

      Une belle leçon de vie

      we never learn

      L’un des points forts de cette série est que l’auteur semble vouloir faire prendre conscience au lecteur que certaines valeurs sont importantes. En effet, au fil des pages, nous pouvons nous rendre compte que malgré les difficultés que nos personnages peuvent rencontrer, aucun n’abandonne ses rêves pour choisir la voie de la facilité. Effectivement, n’est-il pas plus facile d’entrer dans une section où nous avons du talent ? A travers ce premier volume, Taishi Tsutsui nous montre que le plaisir d’étudier passe avant les facilités. Et pour atteindre leurs rêves, nos trois lycéennes feront tout leur possible. Rien n’est impossible lorsque travail et persévérance sont associés.

      De plus, bien que le fait d’aider Rizu, Fumino et Takemoto soit la condition pour que Nariyuki atteigne son rêve, on découvre rapidement qu’il fera tout, même plus encore, pour les aider. Il sacrifiera une partie de son temps personnel pour qu’elle puisse atteindre le sommet. Très vite, la solidarité et l’entraide seront des notions très importantes. Et ce, à travers les membres du groupe elles-mêmes et non pas uniquement avec Nariyuki.

      Comme dit précédemment, la série est disponible en format papier, mais pas uniquement. En effet, si l’histoire vous intéresse, mais que vous êtes plutôt du genre à regarder des anime, pas de panique, la série a été adaptée sur le petit écran. Retrouvez les deux saisons sur la plateforme de streaming légal Wakanim.

       

      Ce premier tome, plein de légèreté, a été très agréable à découvrir. Nous vous invitons à découvrir vous aussi cette série si les romances vous plaisent. Dans le cas contraire, nous vous invitons à découvrir une série se déroulant dans un univers bien différent, celui des samouraïs Japonais du XVIème siècle au travers de L’homme qui tua Nobunaga.

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité