Villain to Kill T01 : Un webtoon à découvrir d’urgence chez Kotoon !

0
580
Villain to Kill
Villain to Kill © Fupin, Eunji / Toyou’s Dream

Les webtoon sont très à la mode ces derniers temps. De nombreux éditeurs ont d’ailleurs décidé de sortir certaines séries en version papier, comme Solo Leveling, qui a beaucoup fait parler, Live Forever ou Batard par exemple. Cette fois-ci, les éditions Kotoon nous proposent de (re) découvrir Villain to Kill.

 

Villain to Kill T01

Villain to Kill
Villain to Kill © Fupin, Eunji / Toyou’s Dream

Villain to Kill est un manhwa de Fupin et Eun Ji. Initialement, la série est proposée sur la plateforme Webtoon, où 111 chapitres (VO) sont pour l’instant disponibles (en cours). A la suite de sa réussite, l’éditeur Kotoon le propose en version reliée. Actuellement, un volume est disponible. Le second volume sera publié le 15 février 2024.

“Découvrez les aventures de Cassians, un gentil tentant de ne pas basculer du côté des méchants.
En effet, le monde est divisé entre les “psykers”, qui se battent pour la justice, et les “vilains”, qui eux, prennent plaisir à faire le mal. Cependant, la frontière entre ces deux mondes est parfois mince.
Un jour, alors que Cassian, un jeune psykers de 1ère catégorie rendait visite à son mentor, Jeff, ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Malheureusement, Cassian se fera également tuer par ces mêmes psykers, en tentant de se défendre.
Mais ce n’est pas la fin pour autant puisque Cassian va se réincarner dans le corps d’un lycéen, qui aurait dû devenir un vilain. Cassian devra donc réussir à maitriser la part d’ombre qu’il possède, tout en essayant de se venger des psykers qui tué et l’ont injustement accusé du meurtre de Jeff.”

On vous rappelle également, pour ceux qui se poseraient la question, que le sens de lecture est de gauche à droite, et non l’inverse. Il s’agit d’un sens de lecture français.

 

Un “shonen” comme on les aime !

Villain to Kill
Villain to Kill © Fupin, Eunji / Toyou’s Dream

Villain to Kill vous entraîne donc dans un monde qui n’est finalement ni tout blanc, ni tout noir. En effet, les psykers sont censés faire le bien, et les vilains le mal. Mais dès le départ, on se rend compte que ce n’est pas tout à fait le cas, puisque Cassian et Jeff, son mentor, se font tués par des psykers, alors qu’ils sont dans le même camp.

De plus, le vice va encore plus loin puisque Cassian est accusé à tort du meurtre de son mentor, accusations salissant sa mémoire puisque ce dernier ne peut plus prouver le contraire, étant officiellement mort.

On le suit donc dans sa réincarnation en un lycéen, harcelé par des types par très honnêtes, et prêt à basculer, à tout moment, du côté des vilains. Cassian devra donc faire en sorte de se venger tout en restant du bon côté de la frontière. Mais ce n’est pas évident quand officiellement, on risque de faire partie des méchants. Cassian va donc partir à l’aventure, et ses “bons” travers vont vite reprendre le dessus lorsque la population sera en danger. Mais pourquoi un “vilain” veut-il faire le bien ?

Ce premier tome est bourré d’action, pour notre plus grand plaisir. De la baston, de la vengeance, des scènes à couper le souffle, … que demandez de plus ? Et bien on pourrait également demander du suspens… et il y en a ! Comment Cassian va t-il évoluer ? Que vont faire les psykers en voyant qu’un vilain tente de faire le bien ? Autant de questions dont nous avons hâte d’avoir les réponses !

Contrairement à de nombreux shonen, notre personnage principal n’a pas besoin d’évoluer pour devenir quelqu’un, puisqu’avant de mourir, c’était déjà quelqu’un de puissant, de fort, de reconnu par la population (à l’instar de beaucoup de héros comme Naruto, Gon, …). Il lui faudra juste retrouver sa puissance et apprivoiser ses nouveaux pouvoirs, ce qui ne devrait pas lui poser trop de problème puisque c’est un personnage intelligent. De plus, on retrouve des méchants traditionnels, voulant simplement user de leurs pouvoirs pour mettre le monde à feu et à sang. Ce qui promet de grands affrontements lorsque Cassian les trouvera !

 

Des graphismes incroyables !

Villain to Kill
Villain to Kill © Fupin, Eunji / Toyou’s Dream

Du côté des graphismes des personnages, il faut avouer que nous restons dans du traditionnel. Les psykers ont des têtes de gentils, et les vilains des têtes de méchants. Il est assez facile de les reconnaître puisqu’ils ne sont pas spécialement originaux. Cependant, ils sont très bien dessinés et il est très agréable de les suivre.

Mais le plus appréciable dans ce premier volume, c’est la couleur ! Il est vrai que nous sommes habitués à découvrir des manga en noir et blanc, avec parfois, seulement une ou deux pages en couleur dans le début du tome. Mais cette fois, Kotoon nous offre un volume intégralement coloré, ce qui est un pur bonheur. Les colorations sont magnifiques, nous avions parfois même l’impression de découvrir un anime et parcourant les cases. Les scènes d’actions sont pleines de reliefs, de perspectives, donnant l’impression que les personnages bougent juste sous nos yeux.

Et pour le reste des cases, plus “calmes”, la couleur reste adaptée et très agréable à regarder. C’est l’un des avantages à découvrir la version papier d’un webtoon, c’est de l’avoir en couleur, fidèle à l’œuvre publiée en ligne.

 

Villain to Kill est donc une très belle découverte. Il nous faudra être patient pour découvrir en version papier la suite des aventures de Cassian. Mais cela en vaut la peine quand on voit la qualité de l’ouvrage proposé par Kotoon. En attendant la sortie du deuxième volume, nous vous invitons à découvrir les autres nouveautés proposées en cette rentrée 2023.