More
    More

      Quête d’un roi Maléfique ! Mynoghra, Annonciateur de l’Apocalypse Critique T1

      Rien de mieux qu’un bon jeu vidéo pour se détendre, pas vrai ? Pourtant, pas si sûr de se détendre avec un univers aussi dangereux que celui de Mynoghra. Un Light Novel née d’un mix entre la série Overlord et le jeu de gestion Civilization, un roi en quête de domination du monde

      L’œuvre est écrite par Fehu Kazuno et dessinée par NAVIGAVI, (dessinateur de la série les Enfants de Gorre du même éditeur !) publiée par Mahô Editions le 15 Octobre 2021.  

      La couverture montre le protagoniste Takuto Ira sur son trône de pierre -quoi de plus digne pour un roi ? Même si ce trône se trouve au milieu d’une forêt maudite… Le tome racontera un peu plus en détail ses aventures auprès de ses trois serviteurs.

      On parle encore une fois d’un Isekai, avec toujours le même concept du héros qui meurt et qui se retrouve transporté dans un nouveau monde. Eh bien, cette fois, cela ne semble pas être aussi simple.

      À première vue, Takuto semble bien atterrir dans un monde ressemblant à son jeu vidéo favori, “Eternal Nations”, après sa mort. Cependant, à travers le Light Novel, on comprend que tout n’est pas comme on pourrait le croire.

      Enfant atteint d’une maladie grave, abandonné par ses parents, il a passé sa vie dans un lit d’hôpital. Sa transportation dans ce nouveau monde lui permet d’enfin vivre une vie palpitante !

       

      Jeu de rôle et jeu de guerre

      Enfin dans ce monde incroyable et libre de ses mouvements, Takuto se lance dans sa quête acharnée pour dominer le monde, accompagné de sa fidèle subalterne Atô qui est dotée d’un caractère très prononcé ! Il est après tout le grand roi de la ruine, celui qui provoquera la fin du monde. Leader incontesté du peuple de Mynoghra présent dans le territoire maudit. 

      Les échanges sont captivants, ils nous permettent d’en apprendre un peu plus sur la personnalité de chacun. Atô est une douce fille en présence du roi, mais devient une terrible négociatrice face à d’autres personnages. En revanche, elle ne réfléchit pas tout le temps, son dévouement envers son roi la rend trop fière et grandiloquente. Takuto n’hésite pas à la remettre en place lorsque cela arrive. Une relation roi-serviteur très agréable qui s’apparente plutôt à deux amoureux lors de leurs discussions. 
      Atô et Takuto Light Novel

      Les aspects du jeu vidéo se montrent à travers des principes de production : pour créer une unité de combat, il faut du mana. Selon le type et la force de cette unité, cela coûtera plus ou moins cher. Il y a aussi la “consommation d’urgence”, permettant une production instantanée d’une unité pour un coût en mana plus élevé. La façon dont Takuto construit sa stratégie de jeu, dans un monde que l’on pourrait considérer comme “réel” rend l’histoire passionnante. Ce light novel offre un mix entre la stratégie de guerre classique et le côté heroic fantasy.

      Pour appuyer l’aspect vidéoludique, certaines des pages possèdent ce qu’on appelle un “Eterpedia”. Oui, comme son nom l’indique, c’est bien le Wikipédia d’Eternal Nation. Ces informations se retrouvent transmises directement dans la tête du personnage principal.

      Nous aussi, on aimerait bien avoir Wikipédia dans notre tête pour les examens…

      On retrouve également des petites infos supplémentaires expliquant certains fonctionnements des troupes ou des personnages. Il y a même parfois des informations cryptées qui semblent donner des indices sur la nature de ce monde si étrange…

      Un roi… pas si maléfique que ça !

      On nous annonce un livre avec un Roi de la Ruine, le mal incarné. C’était sans compter le fait que Takuto n’a aucune volonté de massacre. L’œuvre a une particularité très intéressante puisque le protagoniste garde son « humanité » malgré son transport dans un nouveau monde. Certaines œuvres ont tendance à créer un personnage qui s’adapte bien trop vite à son nouvel environnement. Pas cette fois !

      Ici, il a effectivement une facilité avec ce monde car il était le premier joueur d’Eternal Nations mais il garde certains de ses principes moraux. Il ne devient pas soudainement le grand leader du mal en oubliant tout son passé, bien que tragique. 

      “La guerre, c’est barbare !” Une phrase impensable pour un roi démoniaque. Pourtant, c’est bien la position que Takuto prend. Cet aspect permet de donner de la profondeur à l’histoire ainsi qu’au protagoniste. L’œuvre n’a pas comme vocation de simplement raconter du fantastique, mais aussi les conflits internes d’un humain face à une telle situation. Un roi maléfique, voulant une fin pacifiste.

      « Le roi apprécie le développement durable et ne souhaite pas faire de mal à l’environnement ». Là encore, ce n’est pas tous les jours qu’on voit une incarnation du mal écolo.

      Mais il reste néanmoins stratégique dans ses décisions.

      Un Light Novel avec une profondeur importante

      Certaines scènes du Light Novel sont réellement poignantes. Par exemple, celle du conflit interne de Takuto et de son impuissance. Ce nouveau monde ne lui permettant pas d’échapper à qui il est réellement, il peut toutefois compter sur le soutient d’Atô, qui écoute ses tristes révélations.

      On nous montre aussi les deux côtés de l’histoire, le bien contre le mal et tout son développement. Qui est réellement bon et qui est réellement mauvais ? Doit-on tuer pour ce que l’on croit juste ? Des questions philosophiques et parfois même existentielles sortent de l’histoire pour nous faire trembler et même nous frustrer.

      Le développement des personnages est somptueux. L’auteur nous retourne la tête à travers toute l’œuvre pour nous questionner sur la vraie nature de certains des personnages et, plus généralement, la complexité de l’humain. Tout n’est jamais blanc ou noir. L’habit ne fait pas le paladin (vous verrez par vous-mêmes dans le livre).

      Il s’agit de nous faire comprendre le côté démoniaque de certains personnages, la nature d’un démon étant très différente d’un humain. L’œuvre s’appuie sur ce principe lors des scènes intenses.  

      Ce débat moral continue avec la perception de Takuto sur certains évènements. Après tout, “L’enfer est pavé de bonnes intentions”

      Prosternation serviteur

       

      Un Light Novel qui se démarque en abordant des aspects sociaux et moraux dans un monde d’heroic fantasy. La présence d’un protagoniste mystérieux et étrange dans un monde tout aussi bizarre rend cette œuvre particulièrement prenante. On espère voir le monde du Light Novel se développer en France pour profiter de plus d’histoires de ce genre !

      Disponible à l’achat sur le site de Mahô Edition :
      https://boutique.maho-editions.com/products/mynoghra-annonciateur-de-lapocalypse-t01

      a8e0407b05216c97b38ea661e2ab9412?s=117&d=mm&r=g
      Keruabym
      Un adepte du genre anime. J'essaye de partager mes passions à l'écrit pour faire découvrir aux autres. Je tente de toujours garder une touche d'humour dans mes articles.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité