More
    More

      Tokyo Shinobi Squad : Un Shonen Ninja classique mais efficace !

      Imaginez.. Des escouades de shinobis plongés dans un Tokyo futuriste…  Tel est le postulat de départ de Tokyo Shinobi Squad, une nouveauté parue chez Kazé en septembre 2020. On vous voit venir… Encore une histoire de ninjas après Naruto et Boruto? Les deux tomes sortis chez Kazé ne révolutionnent pas le genre mais ils s’avèrent efficaces.

      A la base de ce projet, on retrouve deux jeunes artistes : Yûki TANAKA et Kento MATSUURA. 

      Tanaka est le scénariste. Il a fait ses débuts en autodidacte dès la sortie du lycée. Une première version de Tokyo Shinobi Squad sort dans le Jump Giga en 2017. La seconde que vous tenez entre vos mains aujourd’hui commence sa publication dans le Weekly Shonen Jump en 2019.

      Matsuura est une valeur montante depuis quelques années dans le milieu des manga. Mangaka talentueux, il a remporté la treizième Gold Future Cup de Weekly Shōnen Jump en 2018 pour Honomieru shōnen. Il avoue dans une interview donnée à nos confrères du jounal du Japon qu’il s’est mis au manga après avoir découvert l’excellent Bakuman (par les auteurs de Death Note). Pour ceux qui ne connaissent pas ce chef-d’oeuvre, on y suit le parcours de deux

      Tokyo : Une terre pour les Shinobis

      L’histoire prend place en 2049. La capitale japonaise est devenue l’endroit le plus dangereux au monde. Grâce à un réseau modernisé de trains à grande vitesse, la ville est reliée au monde. Cela entraîne une hausse constante de la criminalité.

      Les Shinobis, ces espions aux compétences particulières, resurgissent aux 4 coins de la ville. On suit les aventures de Jin, le leader de l’escouade Narumi Kai. Considéré comme le ninja le plus prometteur de sa génération, il maîtrise des pouvoirs liés à l’électricité et au magnétisme.

      Il fait la rencontre d’Enh, un jeune garçon qu’il sauve d’une bande de malfrats. Nos deux personnages se lient d’amitié et vont vivre ensemble de passionnantes aventures.

      Tokyo Shinobi Squad : Jin, l’anti-héros par excellence

      La ville où évolue notre quatuor hétéroclite est assez proche du Tokyo Actuel. Une ville dépourvue de technologies particulières… Un choix qui se justifie par le fait que le lecteur pourra s’immerger plus facilement dans ce récit d’aventure et de science-fiction.

      Les décors sont des plus classiques mais ils sont parfaitement exploités par le trait assuré de Matsuura. Son style qui reste dans la lignée des shonen d’action, colle pleinement à l’ambiance urbaine du manga. Il nous livre des bas-fonds réalistes en jouant avec brio sur les nuances de lumière et d’obscurité. Un résultat des plus plaisants qui souligne clairement le côté gangréné du terrain de jeu de ces shinobis.

      Le point fort du mangaka réside dans sa capacité à multiplier les angles de vues pertinents pour les combats de nos héros face aux vilains de l’histoire. Avec la multitude de titres à notre portée actuellement, il est difficile pour de nouvelles sorties de se démarquer, mais Tokyo Shinobi Squad nous donne une partition solide en partie grâce à son dessinateur.

      Côté scénario, tout va très vite. On n’a pas le temps de se pencher sur le background des personnages. Jin est un ninja d’exception que ses pairs redoutent.. Il virevolte dans toute la ville sans se soucier des codes exigées par une société corrompue. Bien qu’il ressemble physiquement à un certain ninja de Konoha, on ne peut pas faire de lui le nouveau Naruto. Il n’a plus rien à prouver et s’affirme déjà comme un leader confirmé.

      Un quatuor de choc

      Les missions se succèdent et ne sont pas des plus originales pour l’instant. Toutefois, elles sont plaisantes à suivre grâce à cette escouade de choc composée de personnages singuliers. Outre Jin et ses pouvoirs électriques, Enh dispose d’une mémoire incroyable suite à l’obtention d’un parchemin unique. Papillon est une ancienne mannequin, ses compétences de filature sont d’un autre niveau. Taiga Shimizu complète cette formation particulière. Jazzman à ses heures perdues, il est aussi un combattant redoutable.

      L’intérêt principal des aventures de clan Narumi repose dans les rapports entre les personnages. Cette amitié naissante entre Jin et Enh, les liens entre le chef de clan et ses subordonnés, différents ingrédients réussis qui font de ce manga une lecture plaisante et rafraichissante.

      Après quelques péripéties relativement anecdotiques, le tome 2 nous entraîne en plein coeur du syndicat général des Shinobis. De nouveaux personnages apparaissent avec des enjeux qui pourraient entraîner quelques conséquences intéressantes.

      Les 2 premiers tomes sont disponibles actuellement chez Kazé.

      2 Commentaires

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité