More

    Ban le Bouseux T01 : A la découverte des racailles des champs !

    Après l’excellent seinen horrifique Purgatory Girl, les éditions Omaké Books vous proposent cette fois-ci de découvrir un univers mêlant à la fois intrigue politique et racailles des champs dans Ban le Bouseux !

    Ban le bouseux 

    Ban le bouseux est un shonen de Tsukawaki Nagahisa et Nanjou Yoshimi. La série en 4 tomes est terminée  au Japon. En France, le premier est sorti chez Omaké Books en septembre 2021. Le deuxième tome sortira le 11 novembre prochain.

    « Mashio est un beau jeune homme, riche et ambitieux. Actuellement plus jeune ministre du Japon, il ambitionne de suivre la voie de son père, l’actuel premier ministre. Mais ce que personne ne sait, c’est que durant toute son enfance et adolescence, Mashio n’était qu’un voyou semant la terreur dans sa petite ville de campagne. Et ça, Ban, son grand rival de toujours, est bien décidé à lui rappeler ses origines, foi de bouseux ! »

    Deux mondes bien distincts

    Contrairement à ce que l’on pourrait s’imaginer lorsqu’on associe Japon et racailles, notre histoire ne se déroule pas dans une grande métropole Nippone, bien au contraire. En effet, notre scénario prend place dans la campagne Japonaise, que l’on reconnait assez rapidement. Effectivement, que ce soit par ses graphismes ou par les dialogues de certains personnages parlant patois, nous voilà plongés dans un monde bien loin de la capitale.

    Et le contraste avec le monde politique Nippon n’en est que plus saisissant ! En effet, notre histoire commence lors du discours d’un jeune ministre Japonais, Mashio, accompagné de l’ambassadrice américaine dans un village côtier. L’opinion que le jeune homme a des habitants du village est révoltant. Il les dénigre, les rabaisse plus bas que terre et il n’hésiterait pas à tout réduire en cendre s’il en avait le pouvoir. Il est difficile de s’imaginer que cet homme vivait dans ce village autrefois et qu’il est destiné à devenir le futur premier ministre du Japon.

    De plus, un complot semble être en cours avec les Etats-Unis. En effet, en plus de la classe politique Japonaise, nous rencontrons assez rapidement le président Américain, qui n’est autre que le père de l’ambassadrice. Là encore, la différence se fait ressentir : ordre secret, pouvoir et manipulation semblent être de la partie, bien loin des préoccupations des villageois.

    Et de l’autre côté, nous avons Ban, un lycéen bagarreur sortant de nulle part. A première vue, tout semble opposer nos deux protagonistes. L’un est une personne influente et l’autre une vulgaire racaille. Cependant, il semblerait que la réalité ne soit pas si simple.

    Un mystère bien entretenu !

    En effet nous ne savons pas exactement de quoi il en retourne. Ban nous a laissé entendre que Mashio n’était pas blanc comme neige et qu’il avait un passé douteux. Cependant, nous n’en savons pas plus. En effet, étant donné que nos deux hommes se connaissent et au vu de la réaction de Mashio lorsque Ban s’attaque à lui, notre ministre est probablement un ancien voyou. Et c’est à ce moment là qu’un grand nombre de questions nous est venu en tête. Pourquoi Ban s’en prend t’il à Mashio ? Quel est le lien avec les Etats-Unis ? Pourquoi Mashio déteste t-il tant son village ? A la fin de ce premier tome, nous n’avons pas les réponses à nos questions et de nouvelles s’ajoutent à la liste.

    Mais, le mystère ne fait pas tout. En effet, l’auteur alterne, en plus ce cela, de l’action, de la violence et quelques scènes plus sérieuses. Effectivement, ce premier tome est très rythmé, notamment par les différentes scènes de bagarre. Bien que certaines actions semblent être surréalistes, les scènes sont très fluides et ne choquent pas du tout. Le coup de crayon permet de s’imaginer la brutalité des combats et la puissance de certains coups. De plus, certains détails sont apportés au niveau graphique, ce qui rend la découverte du scénario encore plus attrayante.

    Nous devons avouer avoir été surpris et conquis par ce premier tome. L’auteur a su captiver notre attention dès les premières cases. Le scénario tient la route et sort de l’ambiance que nous ne connaissons que trop bien dans ce genre de série. Les graphismes sont également très plaisants et permettent de savourer l’histoire. Une très belle découverte en cette fin d’année. Que vous soyez adeptes d’intrigues politiques ou de bagarre, ce premier tome devrait vous satisfaire. 

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.