More
    More

      [Critique] My Sassy Girl : une princesse qui n’a pas froid aux yeux !

      En ce début de mois de février, nous avons décidé de mettre à l’honneur le thème phare, à savoir l’amour. Et on commence avec un avis en K-Drama en partenariat avec le site Dramapassion. My Sassy Girl est un sageuk (historique) qui met en avant une princesse pétillante et un jeune érudit dont nous suivrons le destin !

       

      My Sassy Girl

       

      Titre original : 엽기적인 그녀 – Yeopgijeogin Geunyeo

      Titre alternatif : My Sassy Girl

      Genre : historique – Comédie Romantique – Drame

      Pays : Corée du Sud

      Épisodes : 16 (ou 32 de 30 minutes)

      Chaîne : SBS

      Plateforme de diffusion : Dramapassion

      Période de diffusion : du 29 mai au 18 juillet 2017

      Réalisateur : Oh Jin-Seok (Yong-Pal)

      Scénariste : Yoon Hyo-Je

       

      Synopsis

      Suivez l’histoire d’amour naissante entre l’impertinente princesse Hye-Myung et l’érudit glacial, Gyun Woo, connu comme étant le « Trésors national de Joseon ». Après une rencontre explosive, le destin de nos deux protagonistes va être lié pour le meilleur… et pour le pire.

      My Sassy Girl est l’adaptation du film du même nom réalisé en 2001 mais, se situant dans l’ancien temps à l’époque de la période Joseon.

      Source : dramapassion

       

      Casting principal

       

      Joo Won


      Gyun Woo
      (Bridal Mask)

      Oh Yeon-Seo


      Hye-Myung
      (Please Come Back, Mister)

      Lee Jung-Shin


      Kang Joon-Young
      (Blade and Petal)

      Kim Yoon-Hye


      Jung Da-Yeon
      (Blade and Petal)

      Son Chang-Min


      Roi Wheejong
      (Vampire Detective)

      Yoon Se-Ah


      Reine Park
      (Heartless City)

      Taemi


      Byul-Yi
      (Healer)

      Jo Hee-Bong


      Gyun Pil-Hyung
      (The Girl Who Sees Smells)

      Jang Young-Nam


      Mère de Gyun Woo
      (Vampire Prosecutor)

      Jung Woong-In


      Jung Ki-Joon
      (I Hear Your Voice)

      Kim Byung-Ok


      Park Soon-Jae
      (Beautiful Gong Shim)

      Lee Si-Un


      Bang Se-Ho
      (Remember)

       

       

      Une héroïne au sang chaud

      (risque de spoil)

       

      Le drama nous fait découvrir deux personnages qui sont assez sympathiques et avec des caractères bien différents : Gyun Woo un érudit qui revient tout fraîchement de Chine et Hye-Myung se trouve être la princesse du royaume de Joseon à la fois intrépide et espiègle. L’histoire commence à la manière d’une comédie romantique mêlant humour et scène classique qui nous fait alors nous attacher facilement aux personnages. Bien qu’au début vous trouverez certainement la princesse agaçante avec son caractère rebelle qui contraste avec son rang, cela est tout de même rafraîchissant ! L’une des particularités du drama étant justement le caractère de la jeune femme et ses fugues intempestives afin de s’échapper du palais et par la même occasion goûter à la liberté. Mais cela n’est que prétexte à nous montrer sa rencontre avec Gyun Woo qui démarre avec pas mal de quiproquos (disparition de la bague en jade, malentendus sur les intentions de Gyun Woo, vulgarité…).

      Voici donc l’érudit accusé d’attouchements et de vols envers une princesse loin d’être un modèle de vertu et qui en plus comprend tout de travers. Néanmoins, par la suite, nos deux jeunes gens vont régler leurs différents et finir par s’entendre tout en s’aidant mutuellement dans un registre bien plus sérieux (la destitution de l’ancienne reine). Comme tout sageuk qui se respecte, vous y retrouverez les complots, trahisons et autres vengeances habituelles du genre afin de pimenter le tout.

       

      Passé commun

       

      Mais qu’en est-il du casting ? Commençons tout d’abord par Oh Yeon-Seo (la princesse Hye-Myung), une actrice qui s’était déjà essayée aux sageuk avec notamment Dong Yi et Shine or Go Crazy ; nous l’avions adoré dans Please Come Back, Mister. Pourtant malgré son jeu assez bon, nous ne ressentons aucune alchimie naître avec son partenaire rendant de ce fait la romance fade et  laissant un gout amer… Quant à Joo Won (Gyun Woo), quel plaisir que de le revoir dans une histoire d’époque, tant nous avions accroché à son personnage dans Bridal Mask quelques années plus tôt. Nul doute que l’acteur a beaucoup évolué et cela se voit, par contre, c’est un peu le même constat que pour l’héroïne il manque un petit je-ne-sais-quoi pour que la sauce prenne. Néanmoins, le passé des personnages et leurs histoires communes apportent une certaine profondeur à l’intrigue qui se révèle finalement pas aussi complexe que cela.

      Cependant, le drama a su nous apporter des personnages secondaires fort intéressants qui ont su pallier au problème précédent et nous faire apprécier l’histoire. Nous retiendrons le couple Bang Se-Ho (l’un des amis de Gyun Woo) et Mal Geum à la fois mignon, maladroit et attachant, les deux serviteurs de Hye-Myung : Byul-Yi et Young-Shin qui sont comiques. Ainsi que dans le clan adverse: le ministre Jung Ki-Joon, sa fille Da-Yeon, la reine Park, son serviteur Wol-Myung. Bien sûr, il y en a d’autres mais nous ne pouvons pas tous les citer et nous vous laissons de ce fait les découvrir !

       

      Un manque cruel de sentiments

       

      Si l’histoire reste plaisante et se regarde, il n’en reste pas moins qu’elle souffre de nombreux défauts. Nous avons cité l’alchimie du couple principal qui ne nous a guère convaincu, l’enchaînement du scénario qui au départ est lent, beaucoup trop lent à démarrer ; pouvant freiner les spectateurs. De plus, bien que les complots soient là pour nous distraire, il manque de panache et peine à nous faire les apprécier (Wol-Myung aime la reine allant jusqu’à se sacrifier en mourant deux fois pour rien). L’intrigue autour du fantôme masqué était une idée fort appréciable mais qui malheureusement est venue trop tard et n’a pas eu l’effet de surprise voulu.

      Au niveau des décors, des paysages et des costumes, nous n’avons rien à y redire, nous sommes bien plongés dans l’ambiance typique d’un drama d’antan. L’arrivée du prince Quing apporte une certaine touche d’exotisme en plus mais qui de nouveau n’aide pas beaucoup le scénario. Cependant, la dernière partie du drama améliore légèrement l’histoire puisqu’on retrouve la taquine princesse refusant de se soumettre à la demande du jeune homme (il se prend clairement un beau râteau). Une touche de modernité et d’émancipation (la jeune femme part en Chine apprendre la médecine loin de son amoureux) nous laissant à penser que la place de la femme pourrait bien changer avec celle-ci ! Nous finirons par les ost qui sont assez classiques mais très belles, dont la reprise de I believe de Joo Won qui était déjà présente dans le film original et interprétée par le vétéran Shin Seung Hoon à l’époque.

       

      Un sageuk classique s’adressant aux accro du genre ainsi qu’à ceux qui connaissent ou non le film d’où est issue la série. Pour vous faire une idée, sachez que le K-Drama My Sassy Girl est à voir sur le site de Dramapassion dans son intégralité.

       

       

      https://youtu.be/o83ItBJcA7g

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité