More
    More

      Critique “Insomniaques” de Makoto Ojiro : La promesse de longues nuits étoilées

      Le tome 1 du manga Insomniaques, seinen écrit et illustré par Makoto Ojiro, auteur de la série La Fille du Temple aux Chats, a été publié aux éditions Soleil le 12 mai dernier. 

      La naissance d’une amitié

      Le lycéen Ganta Nakami est insomniaque. Incapable de trouver le sommeil durant la nuit, il est épuisé le jour et a besoin de s’isoler pour pouvoir se reposer entre les cours. Alors qu’il trouve le lieu idéal pour s’allonger en toute discrétion, il rencontre Isaki Magari, une jeune fille de sa classe, qui souffre également d’insomnie. Liés par leur secret, les deux lycéens vont commencer à nouer une amitié tendre et touchante.

      Unis par l’insomnie

      Makoto Ojiro aborde le sujet de l’insomnie avec intelligence et réflexion. Loin d’être une simple excuse pour permettre la rencontre de deux personnages, l’insomnie dont ils souffrent est au cœur même du récit. Le mal qui ronge Ganta Nakami lui a forgé une personnalité irascible qui l’éloigne de ses camarades, qui ignorent totalement la raison de sa mauvaise humeur. Ces derniers se moquent même de sa maladresse due uniquement à la fatigue. 

      Un mystérieux observatoire

      Ganta Nakami et Isaki Magari ont trouvé un refuge dans l’Observatoire du lycée, désaffecté suite à la fermeture du club d’astronomie. Un mystère plane au-dessus de cet observatoire, entretenu par une sombre histoire de fantômes qui empêche les curieux de s’aventurer tout en-haut du lycée. Makoto Ojiro laisse entendre au lecteur que ce lieu aura un rôle important à jouer dans la suite d’Insomniaques.

      Agréablement dessiné et bien construit, ce tome 1 d’Insomniaques parvient à capter l’attention de ses lecteurs et à susciter l’envie et l’impatience de découvrir la suite de ce seinen.

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité