More
    More

      Critique de Traits de famille volume 2 : éloge de la transmission

      Quand un père féru de manga, animateur hors pair, et ses deux fils revisitent l’univers de la pop-culture japonaise, cela donne un projet unique. Traits de famille, le bestiaire fantastique d’un père et de ses fils aux éditions Kurokawa. L’ouvrage se déguste comme une odyssée graphique dans l’imaginaire des jeunes générations nourri par les manga et les anime. Tout en proposant un étonnant et touchant dialogue entre un père et ses fils. Lequel questionne la notion de transmission et d’héritage. Cette partition graphique à trois mains s’impose comme une œuvre fascinante possédant tous les attributs du cadeau idéal pour ces fêtes de fin d’année.

      Le père : Thomas Romain, itinéraire d’un surdoué

      Il est un des grands noms de l’animation française. Repéré en 2000 lors du festival d’Annecy, il monte très tôt sa première société de production. Qui accouche d’un premier hit : Code Lyoko. Ce succès est un galop d’essai pour se lancer dans un second projet plus ambitieux. Coproduire avec le Japon une série made in France, Oban Star Racers. Malgré les difficultés, l’œuvre voit le jour et devient un succès tant artistique que critique.

      Entre temps Thomas Romain décide en 2003 de s’installer au Japon. Il se fait rapidement un nom. Il est engagé comme animateur et directeur artistique sur des séries comme Space Dandy ou Symphogear. Cet impressionnant C.V lui permet de fonder l’association FURANSUJIN CONNECTION afin de stimuler les rencontres entre animateurs japonais et français. Et au niveau professionnel, il se rapproche de la société ANKAMA avec laquelle il fonde sa filiale japonaise : le studio No Border. Les projets se bousculant dans sa tête, il développe via les réseaux sociaux le projet Father and Sons’ Design Workshop. L’idée consiste à publier très régulièrement les dessins de ses fils imaginés lors d’atelier de dessin. Lui-même dans un second temps propose sa réinterprétation de ces œuvres et met en ligne les deux créations. L’accueil est enthousiaste au point qu’un premier tome sort en 2018. Trois ans plus tard, la suite tant attendue est disponible.

      Traits de famille : un bel ouvrage symbole de la confiance de l’éditeur Kurokawa

      La première qualité de ce recueil réside dans son aspect formel. L’éditeur livre en effet un très bel ouvrage. La couverture déjà, cartonnée, confère un très beau cachet à l’œuvre. Le livre lui-même, plus de 100 pages en couleur, propose outre un carnet d’illustrations, un carnet de croquis, un index et des bonus donnant la parole aux auteurs. Ceci rend la lecture très agréable et très libre. Ce traits de famille s’explore ainsi  de multiples manières incitant à la relecture permanente.

      Il mérite dès lors le qualificatif de livre d’art. Et on ne peut que saluer la confiance de l’éditeur envers ce projet atypique. Car la qualité de l’objet (papier, couleur, mise en page) souligne que Kurokawa croit dans ses auteurs et dans le public. Il a intelligemment utilisé le relais des réseaux sociaux, véritables incubateurs de talent et diffuseurs de bonnes idées. Comme pour le bestiaire de Simon de Thuillières, nous sommes devant un ouvrage qui n’aurait peut-être pas pu exister dans sa forme présente sans la résonance de ce nouveau média. Et cela aurait été fort dommage.

      Jeu de pistes dans la pop-culture japonaise

      Traits de famille  peut s’apprécier de différentes manières. La première consiste à l’explorer comme un véritable livre d’art transgénérationnel. En donnant la plume à ses fils, Thomas Romain redonne ses lettres de noblesse au dessin d’enfants. Généreuse, inspirée, originale, chaque proposition retranscrit la notion de représentation, d’incarnation. En retravaillant ces dessins, le père invente un nouveau style : le dessin sous contraintes. Lequel débouche sur la construction d’un univers graphiquement adulte et spirituellement marqué par le sceau de l’enfance. S’instaure dès lors un dialogue magique éloge de la merveilleuse créativité des enfants et célébration de la perfection technique.

      Ce livre offre aussi aux lecteurs l’occasion de rechercher les inspirations des dessinateurs. Dès l’avant propos, Ryunosuke et Itsuki soulignent l’influence du travail de leur père et de leur double environnement culturel. Ceci donne des pérégrinations artistiques où Miyazaki rencontre Saint Seiya et les powers Rangers. Mais aussi des variations où l’observateur reconnaîtra Prince Of Persia, Thor, Spider Man, Wolverine ou encore Aladdin. Ces univers se rencontrent parfois sur la même création comme montre le somptueux Syrehn, le veilleur des sables. Toutes ces œuvres trouvent en plus leur unité autour des personnages iconiques du premier volume (les Koomos ou Tomoe par exemple) qui se baladent de tableau en tableau.

      Traits de famille : le dialogue d’un père avec ses fils

      Ce n’est pas la moindre des qualités de Traits de famille que de discuter de la question de la transmission. Grâce aux commentaires accompagnant chaque dessin, le lecteur plonge dans le processus créatif. D’un côté les paroles du père sont extrêmement touchantes. Chaque mot retranscrit son amour, son admiration pour ses deux fils. Chaque dessin est l’occasion de percevoir leurs différences, leur rapport au monde, lesquels nourrissent ce bestiaire. Thomas Romain réinterprète alors sans trahir afin de rester au plus près l’inspiration pure de ses enfants.

      De l’autre côté se lit le lien très fort que Ryunosuke et Itsuki nouent avec leur père. Un immense respect nourrit une envie d’oser livrer une part de leur imaginaire. Une grande confiance leur permet d’écrire avec humour sur leur processus créatif, sur leur doute (Ryunosuke) et sur leur gestion de leur soudaine notoriété. Cette simplicité rafraîchissante donne toute la force à cet échange et à ce dialogue à travers la différence d’âge.

      Traits de famille fait partie de ces ouvrages rares qui illuminent une journée morose. Par la beauté des dessins, la richesse des univers, la qualité de l’objet, il mérite d’avoir une place de choix dans vos bibliothèques.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité