Critique de « Kakushigoto » : une ode à la joie avec une pointe d’émotion

Kakushigoto est arrivée sur Wakanim. Cet anime débarque avec une touche d’humour et de l’émotion afin de vous émouvoir. 

Un synopsis gai

Le studio d’animation de la série est Ajiado.

Goto Kakushi est mangaka et père célibataire. Sa fille, Hime, ne connaît pas le métier de son père et le croit employé comme tous les autres. Goto veut cacher son métier, mais la tâche va se compliquer à cause de ses fans et de son éditeur… tout le monde sait qu’il est auteur de manga. Ce jeu de cache-cache et cette double vie vont se dérouler sous les yeux de sa fille Hime qui ne va pas tout comprendre…

Une histoire drôle et profonde

On s’attache assez rapidement aux personnages. Hime est très mignonne et respecte le besoin de secret de son père. Kakushi veut protéger sa fille et sa maladresse nous touche. Le fait qu’il soit un père célibataire et qu’il fasse tout pour sa fille est très attachant. Mais au fil des épisodes, on se rend vite compte que l’histoire ne se base pas que sur la partie de « cache-cache » de son métier. La relation père-fille est également attendrissante. Il y a aussi l’histoire de Kakushi qu’il a eu avec la mère d’Hime. On ne sait pas ce qu’elle est devenue (même si on va s’en douter rapidement) et on voit qu’il tient encore à elle et que sa fille la reflète.

On voit aussi le futur sous la forme de flashforward. Un avenir qui a l’air d’être assez triste, et qui va sûrement beaucoup nous émouvoir. Cette histoire nous apprend à nous attacher à un quotidien banal, à des personnages ordinaires. C’est une histoire qui pourrait tout à fait exister. Au final, on va s’attacher à une vie qui pourrait être celle d’un de nos proches ou d’une de nos connaissances. Il n’est pas nécessaire d’avoir des histoires fantastiques, des super-héros, ou des choses hors du commun pour forcément être captivé.

Des décors hauts en couleurs

Cet anime foisonne de couleurs, il est doté d’une palette graphique très riche. La couleur et les décors permettent à l’animation de rayonner pleinement. En effet, on rentre vite dans l’ambiance de l’anime. Plus précisément, on voit les décors de près quand on passe à un flashforward. Prenons par exemple le moment où on voit la mer, quand Hime a 18 ans.

C’est un choix très intéressant de la part du réalisateur. Pour la musique, elle est assez enjouée. Surtout quand ce sont des moments de maladresse, cela rend le moment plus comique. Quand le passage est émouvant, la musique est plus douce. La bande-son est bien faite, l’opening et l’ending sont parfaits pour l’anime, on les écoute jusqu’au bout avec une grande facilité.

Kakushigoto – Trailer

Cet anime est découvrir sur Wakanim. Pour ceux qui sont fans d’animation, vous pouvez lire notre article sur les sorties printemps 2020 de Wakanim, vous serez comblés avec toutes ces animes pour tous les goûts. 

Written by 

Rigoureuse, motivée, sérieuse, curieuse, je suis passionnée par mon métier de journaliste. Je m'intéresse à tous les domaines, avec un petit penchant pour la culture (tel que les manga, le cinéma, la littérature...) la politique, l'économie et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.