Critique de Creepy Cat, tomes 1 et 2 : la famille Chat-dams

0
1589
Creepy Cat
Creepy Cat

Creepy Cat est une comédie horrifique signée Cotton Valent, une autrice thaïlandaise. Quatre tomes sont disponibles en France, dans la collection seinen de Vega-Dupuis. Alors qu’un coffret intégral s’annonce pour novembre, la rédaction de Justfocus vous propose de revenir sur les débuts de cette saga bien à part dans le catalogue manga !

L’histoire

Flora est une jeune fille candide, artiste en devenir. Elle vient d’emménager dans une maison aux allures de manoir. Mais elle découvre vite qu’elle n’est en réalité pas la seule locataire de cette étrange demeure… En effet ! Un chat blanc qu’elle surnomme rapidement « Creepy Cat » semble lui aussi avoir investi les lieux. La cohabitation va s’avérer délicate, si ce n’est périlleuse, à mesure que le matou dévoile l’étendue de sa bizarrerie !

Creepy Cat : un chat pas comme les autres

Le manga de Cotton Valente utilise le format yonkoma pour nous amener à la rencontre de ses personnages, tous plus loufoques les uns que les autres. Issu des publications de l’auteure sur le net, l’œuvre a attiré l’œil de éditions Seika, grâce à qui nous avons le plaisir de découvrir cet univers tout à la fois mignon et effrayant.

Ainsi, Creepy Cat nous présente le quotidien pas si tranquille de la jeune Flora, aux côtés d’un chat qui bat immédiatement tous les standards de l’étrange, même pour un félin. Duplication, disparition soudaine, changement de forme, sont autant de talents que le matou dévoilera au fil des cases. L’occasion d’insérer quelques jumpscares assez efficaces.

Les capacités étranges de Creepy Cat engendrent ainsi une atmosphère cocasse, ce qui n’empêche pas l’œuvre de lorgner vers le lugubre à l’occasion, notamment lorsque nos protagonistes s’aventurent hors de la maison.

Creepy.Cat . .Neko .to .Watashi.no .Kimyou.na .Seikatsu.600.3677236 Critique de Creepy Cat, tomes 1 et 2 : la famille Chat-dams
Un air de “L’étrange Noël de Monsieur Jack”.

Creepy Cat ou l’attention aux détails

Si les mangas publiés en format yonkoma peuvent, du fait même de leur nature, donner une impression d’inachevé, de manque de précision, par rapport aux formats classiques, c’est mal connaître les auteurs que de les imaginer jetant les détails à la trappe.

A ce jeu-là, Cotton Valent s’avère douée, puisqu’elle instille à son œuvre, dès les premières pages, une ambiance qui rappellera directement les œuvres de Tim Burton (notamment le recueil La triste fin du petit enfant-huître) ou bien Neil Gaiman par l’effacement de la limite entre réalité et fantasme, et un certain appel à retrouver son âme d’enfant, à travers le personnage naïf de Flora. Que ce soit dans les habits des personnages ou leur expression, rien n’est vraiment laissé au hasard.

On navigue ainsi entre Angleterre victorienne et Japon mystique, le tout agrémenté de créatures issues du folklore occidental. Un mélange savoureux, en somme !

Alors que les vacances d’été viennent de commencer, Creepy Cat est un titre idéal à emmener sous le parasol ! Un vent de fraîcheur (un peu angoissante) sur les mangas “de chat”, sans prise de tête mais aux personnages et à l’ambiance travaillée. Et pourquoi pas accompagner cette lecture du dernier tome de Shy ici, dont vous trouverez la critique ? Un bel été en perspective !