More
    More

      [Critique] Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation : nos avis sur le J-drama et l’anime !

      Ce mois-ci, la rédac’ vous propose de découvrir non pas un mais, deux avis croisés. En effet, nous avons décortiqué pour vous l’anime et le J-drama Sakurako-san no Ashimoto ni wa Shitai ga Umatteiru ou plus simplement appelé, Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation ! Vous saurez tout sur cette intrigue où les enquêtes et les histoires d’os s’invitent dans nos lignes.

       

      Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation

       

       

      Épisodes : 12

      Date de diffusion : du 07 octobre au 23 décembre 2015

      Studio : TROYCA

      Plateforme de diffusion : ADN

      Mangaka : Ota Shiori

       

       


       

      Épisodes : 10

      Date de diffusion : du 23 avril au 25 juin 2017

      Scénario original : Ota Shiori (manga)

      Réalisateurs : Sato Yuichi – Yamauchi Daisuke

      Scénaristes : Takei Aya – Yamaoka Junpei

       

       

      Les personnages principaux de Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation

       

      Sakurako Kujo

      Actrice : Arisa MizukiSeiyu : Ito Shizuka

      Shotaro Tatewaki

      Acteur : Taisuke FujigayaSeiyu : Enoki Junya 

       

      Synopsis (drama)

      Sakurako Kujo  est une des rares spécialistes d’ostéologie du Japon. Elle reçoit donc de nombreuses demandes de musées, d’instituts de recherche et d’établissements éducatifs pour des montages de squelettes d’animaux divers. Un jour, un nouvel employé de musée, Tatewaki Shotaro, lui apporte des ossements à étudier. Après un bref examen, Sakurako lui demande d’où ils proviennent et se rend immédiatement à l’endroit où ils ont été découverts. Une fois sur place, elle met à jour un squelette humain !

      Source : nautiljon

       


       

      L’avis sur le J-Drama – Hayumi

       

      Découverte d’un crâne.

      En lisant le résumé vous vous êtes sans doute posé la question : Y a-t’il un rapport quelconque avec la série américaine Bones ? Si Sakurako exerce un métier similaire à celui de l’agent Brennan la comparaison s’arrête là. La jeune femme s’occupe surtout principalement, de la reconstruction de squelettes d’animaux. Bien évidemment, de fil en aiguille, l’histoire va finir par tourner autour d’une affaire non élucidée par l’oncle de celle-ci, ancien légiste. Au niveau du vocabulaire utilisé, il est à la portée de tous nul besoin d’avoir un dictionnaire à côté de soi !

       

      Un duo complémentaire

       

      Sakurako et Shotaro face à l’inspecteur.

      Le personnage de Sakurako est de nature posée et imperturbable, qui ne veut pas créer de lien. Il faut la comprendre, son milieu familial la précède. Pourtant, Shotaro, jeune homme timide, va finir par s’adapter à elle. Si les deux héros n’était pas fait pour s’entendre, ils vont cependant, trouver un terrain d’entente et résoudre le cas de Shibatora (l’oncle de Sakurako). De plus, les membres du musée auront aussi leur mot à dire que ce soit, Shikura Airi la seule femme travaillant au musée ou ce cher Isozaki Itsuki ancien professeur au lourd passé ! Mention spéciale pour la gouvernante, Sawa Ume qui fait des desserts et des repas dignes d’un restaurant.

       

      Bon enfant

       

      Le drama évolue dans un milieu proche de la famille avec les membres du musée, Sakurako et deux policiers : Yamaji Teruhiko et Kondo Takuya. Une ambiance fort sympathique qui pourtant, reste dans un sujet assez sérieux. Celui du vol d’os en forme de papillon prélevé sur le squelette des victimes. Les os sont d’ailleurs, assez réalistes et on apprécie de découvrir le métier de Sakurako, avec cette façon très poétique (des plumes ou des pétales de sakura autour de la victime) de nous faire découvrir des ossements ! Si l’intrigue est assez lente pour commencer, les épisodes finaux sont plus intenses. Pas de déception donc, puisque tout ou presque nous est dévoilé.

      Un J-Drama mêlant, quotidien et résolution d’enquête dans un environnement détonnant ! Si vous voulez découvrir une intrigue originale tout en appréciant le beau Taisuke Fujigaya et sa collègue Arisa Mizuki, laissez-vous tenter par cette histoire !

       

       


       

      L’avis sur l’anime – Machi

       

      Diffusé en 2015, l’anime avait su trouver rapidement son public. Quoi de plus intrigant qu’une femme, portant le doux prénom de Sakurako, rappelant les fleurs de cerisiers du printemps, qui aime les os ? Le scénario avait de quoi rappeler une certaine série américaine, mais la qualité de l’animation poussait la curiosité à son paroxysme. Sans oublier l’ouverture de l’anime…

       

      桜の樹の下には屍体が埋まっている!

      Sakura no ki no shita ni wa shitai ga umatte iru!

      Sous les cerisiers, sont enterrés des cadavres !

       

      De quoi décontenancer… Mais également rappeler que cette phrase était la toute première phrase de la nouvelle « Sous les cerisiers » de Motojirô Kajii, point culture intéressant cité dans l’anime.

      Et point de départ de nos investigations. Comme bon nombre de série ou anime d’enquête, Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation se dévoile sous un modèle bien commun : un cadavre, une enquête, un épisode. Enfin… Si on peut appeler ça une enquête. Car Sakurako a bien souvent déjà une hypothèse toute faite en tête. Et elle se trompe rarement… Notre binôme n’a de cesse de trouver des cadavres et de déterrer de plus ou moins vieilles histoires, que certaines personnes auraient préféré emmener avec elles dans la tombe. Mais notre préparatrice n’en a que faire et ne jure que par ses squelettes et autres ossements. Grand mal à celui qui l’empêchera d’exercer sa passion !

       

      Beautiful Bones - Sakurako's Investigation

       

      En bref, l’anime tient un rythme correct qui vous emmènera sans ennui au bout de 12 épisodes. Toutefois… la fin de l’anime nous laisse sur notre faim et tend à vouloir dessiner un fil conducteur pour une potentielle seconde saison. Qui aurait pleinement sa place, tant le mystère des vols d’os sphénoïdes reste entier. Côté animation, le studio TROYCA a fait pleinement le travail et a soigné les détails, sur une bande-son sympathique. On aime le moment où Sakurako enfile sa paire de gants et on adore les plans sous les cerisiers, récurrents dans l’anime.

       

      Beautiful Bones – Sakurako’s Investigation est un anime d’enquête, avec des touches d’humour bien pesées, qu’il vous faut regarder si vous aimez le genre !

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.