Critique « Aggretsuko » (Netflix) : plongez dans l’envers d’une société japonaise avec ce mignon panda roux  !

Critique « Aggretsuko » (Netflix) : plongez dans l’envers d’une société japonaise avec ce mignon panda roux !

Critique « Aggretsuko » (Netflix) : plongez dans l’envers d’une société japonaise avec ce mignon panda roux !

Scénario

Animation

Personnages

Ambiance

Musique

Summary:
Aggretsuko est un anime au format court et prenant, sensible et sérieux malgré ses moments drôles qui ne devrait pas vous laisser indifférent !

88%

Surprenant !

Un panda roux, un micro et de la paperasse… Voilà ce que nous promet l’anime Aggretsuko, diffusé sur Netflix cette année. Une animation peu commune, des personnages animaux, une jungle urbaine… Bienvenue dans cet univers agressif et hostile qui risque de vous en faire voir de toutes les couleurs ! 

 

 

Netflix continue d’enrichir son catalogue « animation japonaise » pour notre plus grand plaisir ! Avec son format court et son sujet actuel, Aggretsuko est une découverte coup de coeur dans le catalogue made in Japan de Netflix. Un sujet averti sur la société japonaise et les conditions de travail de ses employés qui vaut le coup d’oeil, on vous le dit ! 

 

 

 

Aggretsuko

 

Aggretsuko Netflix affiche

 

Titre original : アグレッシブ烈子 – Aguresshibu Retsuko

Titre alternatif : Aggretsuko

Genre : Société – comédie – tranche de vie

Type : Seinen

Période : 20 avril 2018

Plateforme : Netflix

Nombre d’épisodes :  10

Studio : Fanworks (Gakkatsu!, Hagane Orchestra)

Scénario : Rarecho

Réalisation : Rarecho

 

 

 

Synopsis

Frustrée par sa vie d’employée dans une célèbre compagnie depuis 5 ans, Retsuko n’a ni vie personnelle, ni vie sentimentale. Elle est malmenée par ses supérieurs irrespectueux et peu reconnue par ses collègues. Son échappatoire ? Le karaoke et le death metal, qu’elle chante tous les soirs pour évacuer sa frustration. 

 

 

Aggretsuko_logo

 

 

Une seconde version qui séduit

 

Ce qui nous a donné envie de visionner l’anime Aggretsuko disponible sur Netflix ? C’est avant tout son format court et son scénario accrocheur. Et il faut avouer que la petite Retsuko nous a bien vite attrapé dans ses filets… Si vous êtes à la recherche d’action, d’aventure et d’adrénaline, passez votre chemin ! L’aventure à découvrir dans Aggretsuko, c’est celle de la jungle urbaine japonaise et de sa loi. Une plongée dans les eaux tourmentées d’une kaisha (entreprise japonaise), dans laquelle notre petite Retsuko va devoir survivre, tous les jours, à son plus grand désespoir. Une série en dix épisodes de 15 minutes qui a su nous séduire dès les premières minutes, par de maints aspects et qui vaut le coup d’œil.

Toutefois, il est bon de savoir que l’anime Aggretsuko proposé sur Netflix n’est pas la première version du titre. En effet, le studio Fanworks avait déjà travaillé sur la version originelle du titre, qui elle, s’étalait sur pas moins de 100 épisodes ! Une version diffusée sur la chaîne japonaise TBS entre avril 2016 et 2018. Une fin de série qui tombe à pic avec la sortie de la version écourtée sur Netflix pour le reste du monde ! 

Sanrio character retsuko

Sans oublier que Aggretsuko est l’un des célèbres personnages de la marque japonaise Sanrio, notamment connue pour Hello Kitty en France. Au Japon, on connait volontiers d’autres sympathiques compagnons de Kitty, comme Badtz-Maru, Little Twins Star, Gudetama, Pompompurin ou encore Keroppi, stars sur le réseau de communication LINE et dans le pays entier. À noter que Aggretsuko (pour « Aguresshibu Retsuko ») est un personnage né en 2015 et est donc l’un des petits derniers de la famille Sanrio. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de tous leurs personnages, rendez-vous sur cette timeline très intéressante ! 

 

Nage en eaux troubles dans la jungle tokyoite

 

Métro, boulot, dodo… Ainsi pourrait se résumer la vie de notre panda rousse préférée. Arrachée à Morphée par un réveil hargneux qui ne lui rappelle que trop bien ce qu’elle va devoir affronter aujourd’hui encore. Étouffée dans les transports tokyoites à l’heure de pointe, transformés en boîte à sardines géantes. Obligée de toujours sourire, malgré la montagne de travail qui s’étale sur son bureau ou lorsque la colère de son supérieur s’abat sur elle. Retsuko nous apparaît comme la parfaite petite employée de bureau, compétente, efficace et toujours souriante. Malheureusement, la réalité est toute autre et nous découvrons rapidement les véritables sentiments qui l’habitent… Désespoir, désarroi, indignation, résignation, impuissance… La vie en société n’est pas rose et ne convient pas à Retsuko qui n’y trouve aucune once de bonheur. Et ce n’est pas l’animation colorée, mignonnette et édulcorée qui va aider à mieux faire passer la pilule au spectateur. 

Aggretsuko office

 

L’intégrité de Retsuko sera mise à rude épreuve quotidiennement et l’aide intérieure et extérieure de précieux ami(e)s sera la bienvenue pour l’aider à remonter la pente. La vie dans la jungle japonaise est loin d’être rose, mais cette personnification nous permet d’entre-apercevoir certains aspects et rouages du travail et de la hiérarchie dans la société japonaise. Vous vous attendiez à voir un anime mignon, drôle et sans prise de tête ? Passez votre chemin ou préparez-vous à plonger dans les bureaux japonais et leur ambiance particulière, comme si vous y étiez !

 

Un panda roux tout mignon qui chante du death metal…

 

Si Retsuko a si bien réussi à se faire une place dans le coeur de ses fans – et à nous happer dans ses filets, c’est parce que tout le monde adore les panda ! Non ? Toujours souriante, attentionnée et sérieuse, Retsuko garde toujours son air innocent et un visage adorable en toutes circonstances. Enfin… presque en toutes circonstances. Harcelée par son supérieur du service de comptabilité, elle demeure droite et se bat continuellement. Dévalorisée quotidiennement, il lui arrive de lâcher prise, d’atteindre le fond, mais finalement de remonter la pente. Une héroïne droite et sincère, qui peine à trouver sa place et son bonheur.

Et parce que notre héroïne de panda roux ne passe pas sa vie entière dans l’entreprise (même si parfois, on a des doutes), Retsuko tente, tant bien que mal, de réussir aussi dans sa vie privée. Trouver l’amour, un rêve commun à tous, mais actuellement case vide dans la vie de notre panda. Et cela ne se fera pas sans transpirer, ni sans essuyer quelques échecs. Mais Retsuko est une battante et n’abandonnera si facilement son objectif. 

 

Mais pour avancer et approcher de son objectif, il faut relâcher de la pression. Et pour évacuer ce stress et cette frustration accumulée, Retsuko s’est construit sa petite bulle bien à elle pour pouvoir échapper aux pressions du monde qui l’entourent. Une bulle où elle peut décompresser en toute sérénité et relâcher la pression d’une manière bien particulière…. Mais attention les oreilles…  Car notre mignonne petite panda se révèle être une fan de death metal, qu’elle chante quotidiennement en secret pour libérer ce trop-plein de colère et de frustration… Un secret qu’il lui faudra garder ou dévoiler pour acquérir la confiance de personnages essentiels à son entourage.

 

Une esquisse de la société japonaise actuelle ? 

 

La plus grande question que cet anime parvient à soulever, entre gags et death metal, est celle des conditions de travail au Japon et de la valorisation des employés. Aggretsuko propose une plongée intensive dans les bureaux japonais et nous dévoile l’envers du décor. Un décor pas si encadré et net que cela, qui laisse place facilement aux dérives en tout genre. Et rien n’a été oublié, entre le service du thé qui devient terrain à harcèlements, les tâches ingrates et dégradantes, les soirées insupportables entre collègues à devoir lécher les bottes du chef de service… Certaines de ces pratiques sont peut-être trop poussées ou exagérées dans l’anime, mais d’autres se révèlent véridiques si l’on en croit le témoignage de japonais travaillant dans de grandes sociétés du genre. 

Si l’on va plus loin encore, à travers son animation enfantine, Aggretsuko traite de sujets sérieux et fondamentaux comme le surmenage, le harcèlement moral, l’exploitation ou encore le sexisme. Malgré les scènes drôles ou pleine de paillettes, l’anime donne matière à réfléchir en nuançant ses propos. De nombreux sujets de société sont soulevés et posent question au spectateur, qui s’il le veut, est amené à y réfléchir et à se renseigner. La société japonaise est un mystère qui reste encore entier et pas totalement compréhensible de notre point de vue occidental. Peut-être serait-il intéressant de visionner, pour en savoir plus, la version originale de Aggretsuko et ses 100 épisodes… 

 

En bref, Aggretsuko est un anime au format court et prenant, sensible et sérieux malgré ses moments drôles qui ne devrait pas vous laisser indifférent ! Et si vous adorez vraiment Aggretsuko, rendez-vous sur le site officiel de Sanrio

 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.