More
    More

      5 films coréens de 2021 à voir ou ne pas voir, à vous de voir…

      Si malgré toutes les plates-formes actuelles, vous ne trouvez pas votre bonheur ou ce qui vous correspond, nous vous proposons cinq films de 2021 pour tous les goûts. Enjoy it !

      Guimoon The Lightless Door

      Guimoon The Lightless Door

      Réalisé par Shim Duck-geun
      Date de sortie 25 août 2021
      Durée 85 minutes
      Pays Corée du Sud
      Distribution Kim Kang-woo, Kim So-hye, Lee Jung Hyung

      Histoire

      En 1990, un gérant assassine toutes les personnes présentes dans un centre de formation. Do-jin, directeur de l’institut de recherche psychique, entre dans ce centre, 30 ans plus tard pour découvrir le secret de la mort de sa mère. Il trouve trois étudiants qui s’y étaient rendus pour tourner une vidéo. La situation se complique quand les portes se ferment… et disparaissent.

      Nos impressions

      Oui, de quoi avoir peur. Les époques se confondent. Les personnages, plus que les fantômes en question, arrivent à vous transmettre une angoisse qui s’installe tout doucement en crescendo. Kim Kang-woo se promène comme un Mario improvisé, à la recherche d’une porte qui lui permettra de monter de niveau. Mais… mais.. mais malgré tous les déjà-vu et un scénario assez fragile, c’est un film qui se laisse voir et que les amateurs du genre (et de Kim Kang-woo, il faut tout dire) apprécieront. Une bonne soirée en perspective.

      The Odd Family Zombie On Sale

      The Odd Family Zombie On Sale

      Réalisé et écrit par Lee Min Jae
      Date de sortie 13 février 2019
      Durée 111 minutes
      Pays Corée du Sud
      Distribution Jung Jae-young, Kim Nam-gil, Jung Ga-ram, ParK In-hwan

      Histoire

      Une famille accueille un “Chombi” (prononciation de zombie à la coréenne) qui aime bien manger des choux. Sa morsure provoque des capacités inattendues parmi les seniors…

      Nos impressions

      Film absolument déluré qui vous fera inévitablement vous demander « mais qui a pu mettre en scène un scénario pareil et surtout, qui a pu l’écrire ? Quelqu’un sous l’emprise du LSD ? » Teinté d’un humour aux arrière-goûts British, mélangé à la dérision sauce coréenne, que peut-on espérer de plus ? Le plus drôle de l’histoire c’est qu’on se prend au jeu et qu’on rigole tout le long du visionnage. Jung Jae-Young et Kim Nam-Gil, qui nous ont plutôt habitué à des rôles sérieux, s’affichent complètement déjantés rendant le film encore plus amusant.

      Un très bon moment à passer

      Hostage: Missing Celebrity

      Hostage: Missing Celebrity

      Réalisé par Pil Kam-sung
      Scénario de Pil Kam-sung (Basé sur Sauver M. Wu, par Ding Sheng)
      Date de sortie 18 août 2021
      Durée 94 minutes
      Pays Corée du Sud
      Distribution Hwang Jung Min, Lee Ho-jung, Ji Nam Hyuk

      Histoire

      Un acteur très célèbre se fait kidnapper. Il fera tout son possible pour s’enfuir.

      Nos impressions

      Ce qui peut arriver de pire à un acteur, c’est de croire que par son jeu d’acteur, ça y est, il est arrivé à tout transmettre. Le personnage disparaît et on ne voit que l’acteur. Quelqu’un a dû dire à Hwang Jung-Min que s’il positionne le bas de sa mâchoire vers l’avant, ça fait tout de suite homme en colère. Il avait des raisons d’être en colère mais son expression était tout le temps la même, faisant de lui un acteur de série B. Était-ce voulu ? Impossible de cerner la chose. Après tout, Hwang Jung-Min joue son propre personnage.

      Hwang Jung-Min joue Hwang Jung-Min, une célébrité qui se fait kidnapper. Le tout dans un montage exécrable et un scénario tellement décousu, déjà vu et prévisible qu’il devient presque transparent. Enfin, transparent tout court. Des méchants genre « nous sommes les méchants, on fait ce qu’on veut » (Ha-ha-ha).

      Remake du film chinois Saving Mr. Wu, thriller d’action chinois de 2015 réalisé par Ding Sheng et mettant en vedette Andy Lau, Liu Ye, Wu Ruofu et Wang Qianyuan. Le film est basé sur une véritable affaire d’enlèvement dont l’acteur Wu Ruofu a été la victime. Laisser à Andy Lau ce qui appartenait à Andy Lau, aurait été la plus judicieuse des décisions.

      Une perte de temps.

      New Year Blues

      New Year Blues

      Réalisé par Hong Ji Young
      Écrit par Ko Myung-joo, Ham Hyung-kyung
      Date de sortie 10 février 2021 (Corée du Sud)
      Durée 114 minutes
      Pays Corée du Sud

      Distribution
      Kim Kang-woo, Yoo Inna, Yoo Yeon-seok, Lee Yeon-hee
      Lee Dong-hwi, Chen Duling, Yeom Hye-ran, Choi sooyoung

      Histoire

      Quatre couples, quatre histoires. Ils avaient décidé de passer le nouvel an ensemble, mais les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait.

      Nos impressions

      Comédie romantique sans trop de cuillères de miel (allez, quelques-unes quand même), très appropriée pour une soirée de froid et de pluie, bien à l’abri, sous une grosse couverture. Si vous aviez envie d’un film d’action, laissez tomber. New Year Blues va vous ennuyer à mourir. Mais, si vous aviez en tête une comédie fraîche et légère, sans prise de tête, bourrée de clichés sans tomber dans la lourdeur. Si vous voulez passer un petit moment tranquille et que vous avez aimé des films du style Like for like, New Year Blues est le film qu’il vous faut.

      Un moment très agréable.

      You Are So Precious To Me

      You Are So Precious To Me

      Réalisateur: Lee Chang Won, Kwon Sung Mo
      Diffusion : 12 Mai 2021
      Durée : 100 min.
      Distribution : Jin Goo, Kang Shin-Il, Kim Tae-Hwan

      Histoire

      Un homme surendetté se trouve, d’une façon inespérée, avec une petite fille de sept ans atteinte de surdité et de cécité. Il décidera de s’occuper d’elle malgré les circonstances.

      Nos impressions

      Une histoire attendrissante entre un homme sans scrupules et une petite fille handicapée. Avec l’espoir de se faire de l’argent, Jae-sik prend en charge la fille d’une de ses collègues de travail décédée. On le sait depuis le début. On le sait mais on y tient. On sait que cet homme va tomber raide devant cette petite fille mignonne et sans défense. On sait qu’on va pleurer mais on se laisse prendre par cette belle histoire.

      D’autres réalisateurs se sont aventurés dans le tandem adulte et enfant avec un handicap lourd. Bruce Willis et son award du pire acteur pour sa performance, dans Code Mercury. Jung Woo-Sung dans Innocent Witness. Le résultat n’était que médiocre et voué à la dégringolade, à l’échec pur et dur. Qu’est-ce que ces trois films ont en commun ? Des enfants handicapés ? Ceci n’est qu’un détail. Le point commun est la représentation absolument fausse du handicap. Le spectateur n’est pas dupe. Même s’il ne sait pas trop de quoi on lui parle, ça sonne faux. Comme quand votre enfant vous regarde droit dans les yeux avec un sourire en vous disant qu’il n’a pas de devoirs.

      Une petite fille aveugle devrait connaître l’endroit où elle vit par cœur. Il a fallu qu’on nous fasse grâce d’une démarche à tâtons, comme si c’était la première fois qu’elle se trouvait dans les lieux. Elle ne se rend pas compte qu’il y a quelqu’un dans la pièce. Comme si elle n’était pas capable de sentir les odeurs. Mais bon, passons. Ce n’est pas le but du film.

      Son bric-à-brac de scénario nous oriente petit à petit vers la réalité d’une petite fille coupée du monde, vers les efforts de cet homme pour communiquer avec elle. De l’impossibilité de la quitter, malgré le lourd fardeau qu’elle pourrait représenter dans sa vie. You Are So Precious To Me nous montre que ça existe. Et qu’il y a encore des pays qui ne reconnaissent pas cette situation.

      Un très beau film. Un voyage initiatique.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité