Un nouvel avertissement proposé sur les publications Facebook

Facebook met en place dès aujourd’hui un nouvel avertissement pour ses utilisateurs. Lorsque les internautes partagent un article publié il y a plus de 3 mois, ils seront informés avec une petite notification.

Cela permet une certaine lutte contre les « old news, un phénomène bien plus courant qu’on ne le croit.

Qu’est-ce qu’une « old news » ?

Très peu de personnes ont le réflexe de vérifier la date d’une information avant de cliquer sur « partager ». C’est pourquoi les « old news » sont de plus en plus répandues. Ce sont tout simplement des informations qui sont anciennes mais considérées comme récentes. Il s’agirait donc d’une branche des fake news.

Facebook et sa lutte permanente contre les fake news

En 2018 déjà, Facebook a lancé son Context Button. Il permet à l’internaute d’en savoir davantage sur un post ainsi que son auteur, sa source…

Pour lutter contre les fake-news, une nouvelle option a été mise en place. Elle permettra donc de vérifier si la publication est récente ou si elle a été publiée il y a plus de 90 jours. Facebook annonce sur son communiqué de presse :

« Nous avons lancé le déploiement global d’un écran de notification qui permettra aux gens de savoir quand les articles de presse qu’ils sont sur le point de partager ont plus de 90 jours ».

L’option sera donc disponible partout dans le monde d’ici peu.

Bien sur, libre à vous de tout de même partager l’information. Cela vous préviendra simplement si elle est ancienne, mais elle peut rester tout à fait pertinente.

En parallèle, ce géant américain va proposer de préciser les informations sur les articles concernant la pandémie de Covid-19. Un moyen de démêler le vrai du faux en cette période où de nombreuses fake news circulent. Notamment le fait que la 5G aide à propager le virus

https://www.facebook.com/facebookapp/videos/920074065124300/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.