Le Tatouage : l’Histoire du Dixième Art

Le Tatouage : l’Histoire du Dixième Art

Pratiqué dans le monde entier depuis des milliers d’années. Son origine est très difficile à retracer car très ancienne. Le plus vieux tatouage datant de 5300 av J.C. retrouvé sur les jambes d’un néolithique piégé dans la glace. Cette technique est utilisée par de nombreux peuples et pour diverses raisons: thérapeutique, religieuse ou décorative. Sa visée a bien évolué depuis. Aujourd’hui, toutes les classes sociales sont concernées et toutes les raisons sont bonnes pour se faire tatouer.

Longtemps mal-vu…

marin tatouéAprès ses visées médicinales ou religieuses, le tatouage a servi à se différencier, à se marginaliser. Rendu possible grâce au voyage de James Cook et son équipage en 1769 à Tahiti. Ils se sont appropriés les techniques de ces « premiers » hommes tatoués. La pratique se répand dans tous les pays occidentaux. Les marins avaient pour tradition de se faire tatouer à chaque escale. Il a été tristement utilisé également pour marquer les esclaves ou les prisonniers comme durant la seconde guerre mondiale, les prisonniers qui restaient sur les camps ou qui étaient transférés se faisaient tatouer de force pour faciliter leur identification.

Une innovation qui révolutionne le monde du tatouage 

C’est en 1891 que la première machine électrique est conçue par Samuel O’Reilly. Elle va révolutionner le monde du tatouage. C’est le matériel utilisé par la majorité des tatoueurs professionnels aujourd’hui. Cette avancée professionnalise la pratique et rend le tatouage plus accessible. Accessible, certes mais cantonnée à certaines populations. Pendant plusieurs décennies, les bikers, les détenus ou même les gangs forment presque l’essentiel des adeptes du tatouage, contribuant à la stigmatisation des tatoués. C’est pour cela qu’encore aujourd’hui beaucoup de préjugés subsistent et que les tatouages peuvent avoir mauvaise réputation.

 16780647_10211723295458849_1282554658_n

Le tatouage d’aujourd’hui 

Malgré des préjugés bien ancrés, la pratique a bien évolué et est reconnue comme une forme d’art a part entière. Les hommes d’état, les avocats et même les mères de familles peuvent être tatoués. Certains artistes tatoueurs sont de véritables stars tel que le Français Tintin, président du SNAT ( Syndicat des Artistes Tatoueurs) et tatoueur reconnu dans le monde entier. Organisateur du salon du Mondial du Tatouage chaque année à Paris. Véritable rendez-vous des amateurs et des professionnels, il réunit des centaines d’artistes talentueux du monde entier.

Venez-y y admirer le 10ème art.

 

Laissez votre commentaire