Test « Marvel’s Iron Man VR » (Sony) : une armure avec des lacunes au vol…

Mais le jeu de Camouflaj est aussi un cruel retour à la réalité ! The Last of Us Part II et Ghost of Tsushima ne sont pas les seules exclusivités PS4 qui font attendre les joueurs. Tandis que Marvel continue sa lancée vidéoludique avec l’annonce d’un spin-off de Spider Man consacré à Miles Morales, le studio Camouflaj dévoile enfin l’étendue de la puissance de Tony Stark dans Marvel’s Iron Man VR. Reporté à cause du Covid-19, le voici enfin ! Focus !

Comment s’identifier à Iron Man et faire entrer le joueur dans sa peau ? Le héros en armure n’avait jamais vraiment eu de bonnes adaptations en jeux vidéo. Par exemple, Sega s’étant planté en beauté sur les relectures du film. Toutefois, depuis la création de la VR et l’immersion qu’elle propose au joueur, il était évident que cela serait de cette manière que l’on pourrait prendre la place de Tony Stark. De plus, les adaptations Marvel possèdent une vraie patte artistique si l’on compte le Spider Man d’Insomniac Games. Il fallait s’y attendre, Iron Man VR n’est pas seulement une expérience, il s’agit d’un vrai jeu à part entière avec une durée de vie très satisfaisante. Cependant, n’est-ce-pas aussi sa plus grande faiblesse ?

Marvel’s Iron Man VR reprend quelques traces scénaristiques des films du MCU sans toutefois en faire partie. Tony Stark ayant laissé tomber la vente d’armes, il se consacre à des objectifs qui l’éloignent de son passé douteux. Malheureusement, il se retrouve confronté au Fantôme (Ant-Man 2) qui veut le faire payer pour toutes les victimes que ses armes ont pu abattre… Bref, il est temps pour Iron Man de redevenir un héros à travers un scénario, inédit, qui ravira les fans du personnage. Dommage qu’il ne soit pas aussi profond et serve souvent de prétexte, contrairement à Spider-Man. 

Je suis Iron Man ! Oui, mais…

Etant un jeu en VR, Marvel’s Iron Man VR peut être un peu difficile à prendre en main les premières heures. Cependant, les joueurs parviennent à s’habituer très rapidement et finissent par manier le gameplay comme un professionnel. Il suffit de bouger les deux PS Move entre vos mains pour réussir à tirer, faire un virage à 360° ou accélérer en tendant ses bras à l’arrière. Votre corps ne fait plus qu’un avec l’armure de Tony ! Pendant les premières heures de jeu, avoir la sensation d’être Iron Man et de voler est des plus réjouissantes ! C’est un rêve éveillé pour n’importe quel fan !

Malheureusement, on repère quelques lacunes dans la jouabilité à cause des détections de mouvement qui peuvent avoir du mal à reconnaître ce que vous faites et vous donnant l’impression de perdre l’immersion totale de l’armure. Rien d’handicapant, mais cela peut s’avérer pénible au bout d’une dizaine de fois. D’autant plus que cette splendide immersion par le gameplay est parasitée par des temps de chargement beaucoup trop longs. Pire encore, une fois l’effet de surprise passé, le jeu souffre d’une bien trop grande répétitivité. Il est des œuvres qui ont réussi à dynamiser ce sentiment de répétition pour maintenir le joueur jusqu’au bout. Ce n’est absolument pas le cas ici. Les objectifs, le bestiaire et la manière de terminer les missions ne s’innovent pas réellement. En effet, seules les apparitions des boss ou des grands moments de mise en scène donnent envie de continuer le jeu. C’est dommage, car Fantôme est un personnage fascinant qui méritait tout de même une meilleure exploitation.

Vole, tire et recommence !

Marvel’s Iron Man VR n’est alors plus qu’un shoot’em up classique avec de grands moments de bravoure, mais aussi très redondants. Prenons un exemple : dans une des missions (qui sont au nombre de douze), les ennemis débarqueront par vague, tout autour de vous. Au total, ce sont six types d’adversaires différents, des drones qui constituent le maigre bestiaire du jeu. Le premier assaut éliminé, il faut passer au second et ainsi de suite. Ce n’est pas l’envie de varier qui étouffe les développeurs…

Heureusement, la durée de vie du jeu est très convaincante grâce au mode défi et le désir d’obtenir le meilleur score à chaque chapitre. Variez vos combos, soyez rapides et précis et vous aurez les meilleurs notes à chaque fois, vous donnant les clés pour personnaliser votre incroyable armure. Il est juste regrettable que le scénario ne donne pas envie de retourner sur les missions…

Une immersion presque parfaite !

Certes la répétitivité et la redondance de l’œuvre ne lui enlèvent en rien son immersion très réussie, mais elle est imparfaite. Camouflaj fait un travail fantastique sur le son en faisant résonner l’armure d’un bruit métallique à chaque mouvement. En plus de cela, être accompagné de Friday et Gunsmith, deux intelligences artificielles qui ne dépasseront jamais Jarvis, est très plaisant, surtout qu’ils apportent une bonne (trop ?) dose d’humour à toute cette guerre de robots !

La musique est entraînante et correspond parfaitement à l’ambiance du jeu. Le doublage en français est également très réussi (même si le doubleur français de Robert Downey Jr, Bernard Gabay, manque à l’appel). Cependant, il nous rappelle que nous ne sommes pas vraiment le Iron Man que nous connaissons depuis le MCU en 2008.

Malheureusement…

Il faut l’admettre, le jeu souffre de trop grosses lacunes au niveau des graphismes. Plus exactement au niveau des décors qui sont souvent très vides et peu diversifiés. Sans parler des trop grosses chutes d’aliasing qui frappent régulièrement le jeu ainsi que les ralentissements que l’on peut parfois subir. On a le sentiment d’être dans une armure défectueuse. Et cela est très vite énervant lorsque ce genre de chose se passe.

Il y a même un chapitre du jeu où la technique graphique est en dessous de beaucoup d’expériences VR faites auparavant. Même Megaton Rainfall faisait mieux et cela fait mal de comparer ce petit jeu indépendant à une grosse production Marvel. Toutefois, peut-on s’interroger sur l’importance des graphismes dans un jeu où finalement le gameplay devient le maître ? Heureusement, l’armure d’Iron Man est très jolie… Espérons qu’une mise à jour parviendra à mettre fin à quelques-unes de ses tristes errances…

Marvel’s Iron Man VR est-elle alors une bonne expérience ? Elle est agréable et donne vie à un rêve éveillé. Elle permet de nous imaginer sans aucun problème et de façon très fun dans le rôle de Tony Stark. On pourrait reprocher au jeu ses erreurs graphiques, ses temps de chargement et sa répétitivité au service d’un scénario poussif. Mais malgré tout cela, on parvient à passer un très bon moment. Mais il nous rappelle bien évidemment qu’une fois la console éteinte, nous ne sommes plus Iron Man… Et nous n’aurons peut-être plus envie de l’être après le générique de fin. A petit prix, sans aucun doute… 

Trailer de Iron Man VR :

Written by 

Photographe, réalisateur et passionné des jeux vidéos et du cinéma. Je rejoins les rangs de Just Focus pour partager ma passion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.