More
    More

      Entretien avec Ingrid et Marie pour le lancement de Twelve Magazine

      Twelve Magazine, c’est le nouveau webzine porté par 12 jeunes femmes, dont la ligne éditoriale se veut plus libre, diversifiée et surtout, remplie d’amour et de bienveillance. Pour le lancement de ce nouveau média, Just Focus s’est entretenu avec deux de ses membres, Ingrid, la fondatrice et Marie, une des rédactrices web.

      Twelve Magazine
      Image de mise en avant du webzine Twelve Magazine.

       

      Just Focus : Bonjour ! Est ce que vous pouvez vous présenter rapidement ?

      Bonjour, je m’appelle Ingrid, je suis la fondatrice de Twelve Magazine.

      Bonjour, je m’appelle Marie et je suis rédactrice web pour Twelve Magazine.

      JF : C’est quoi Twelve Magazine ?

      Marie : Twelve Magazine, c’est la réunion de 12 personnes. C’est un nouveau magazine qui va être une bulle de diversité, une bulle d’amour, ça ne va pas être un magazine comme on le connaît traditionnellement. C’est vraiment un concept unique que l’on a voulu créer.

      Ingrid : Twelve, c’est l’endroit où tous les arts vont pouvoir être mélangés. On va pouvoir parler de la mode, du make-up, de l’art culinaire, tous les arts sont acceptés.

      JF : Ingrid, tu es la fondatrice, pourquoi avoir créé Twelve Magazine et qu’est ce qui t’a poussé à le faire ?

      Ingrid : L’idée c’était de créer un endroit où chacune pourrait s’exprimer librement, sans contrainte et avec passion. Ce qui m’a poussée à créer ce magazine c’est la rencontre avec ces 12 femmes. Chacune avait un certain talent et des passions parfois communes, parfois, totalement différentes. La plupart d’entre elles avaient besoin d’un espace pour s’exprimer véritablement, parce que dans les autres magazines plus classiques, il y a certaines règles, qui fait qu’elles se sentaient retenues dans leur écriture.

      Marie : Oui, et notre idée c’est aussi d’apporter une touche de diversité et d’originalité. D’être différent d’un magazine traditionnel qui relaie simplement des informations. Notre but c’est d’accepter tout le monde comme il est.

      JF : Vous êtes donc 12 femmes à constituer le magazine. Comment vous êtes-vous rencontrées et pourquoi une équipe entièrement féminine ?

      Ingrid : On s’est toutes rencontrées dans un autre média, qui s’appelle Ô Magazine, la plupart d’entre nous en sont parties mais on a gardé contact. Je précise que l’idée ce n’est pas de copier Ô Magazine. On va proposer quelque chose de différent avec une cible différente, des sujets différents. On a passé de très bons moments chez Ô Magazine, cette expérience nous a fait grandir et progresser, c’est une très belle expérience. C’est d’ailleurs notre expérience chez Ô Magazine qui nous a donné envie de créer quelque chose à notre image.

      JF : Donc, ce n’est pas un magazine Lifestyle, c’est beaucoup plus que ça. Quel seront les rubriques dans votre magazine ?

      Ingrid : On a la Mode, la Beauté, la Culture, le Lifestyle, et Société.

      Marie : On a aussi une rubrique spéciale qui s’appelle Les Courriers du Cœur.

      Ingrid : Oui exactement ! Les Courriers du Cœur c’était vraiment la pièce maîtresse du projet, parce c’est là qu’on va faire appel aux lecteurs pour qu’ils s’expriment anonymement, même si c’est juste une pensée, un poème, ou une réflexion plus poussée, ils pourront nous l’envoyer et on publiera anonymement !

      JF : Les magazines de mode ou de beauté sont souvent synonymes de stéréotypes, comment vous voyez les choses vous ?

      Ingrid : Les magazines sont le reflet de notre société, qui est remplie de diktats. L’idée, c’est plutôt d’insuffler un nouveau mouvement, où tout le monde peut se retrouver et s’accepter comme il est. Notre but, c’est véritablement la diversité, représenter tout le monde et toujours, avec bienveillance. Par exemple, on va faire un shooting édito, notre objectif n’est pas de s’enfermer au mannequin classique d’1m80, taille 36. Nous, on va montrer de l’acné, de la cellulite, du vitiligo, plein de choses qui font partie de notre société aussi finalement.

      Marie : Et puis surtout, à l’inverse des magazines féminins, on va montrer toute cette diversité, et on ne va pas cibler uniquement les femmes, on va cibler tout le monde, c’est là où réside notre différence.

      JF : Parmi l’équipe de Twelve Magazine, il n’y a pas seulement des rédactrices web, il y a également d’autres profils. Tu peux nous en dire plus ?

      Ingrid : Dans les profils actuels, il y a par exemple Marie, qui va m’aider avec la catégorie Crush Shopping et les RP. L’idée c’est d’être multitâches parce qu’elles ne sont pas seulement rédactrices, elles sont co-fondatrices. Sans elles, la création du webzine n’aurait pas pu être possible. Chacune fait des missions à côté de la rédaction. Ça peut être du RP, la gestion des Courriers du Cœur, du community management sur Instagram, Facebook, LinkedIn ou Pinterest – qui est d’ailleurs un bon levier à ne pas négliger en terme de référencement. Donc, chacune à sa mission en plus de la rédaction.

      JF : Vous avez un modèle économique déjà prévu, ou c’est plus un projet que vous menez en parallèle de vos carrières/études ?

      Ingrid : C’est un projet passion. On a toute investi dans ce projet mais par passion. Moi, je suis prête à quitter mes missions actuelles pour me lancer véritablement dans Twelve, mais après, il faut voir comment le webzine va être accueilli. Comme je le disais tout à l’heure, Twelve, c’est un lieu pour s’exprimer. On ne va pas commencer à penser business et partenariat rémunéré tout de suite. On garde à l’esprit que c’est un endroit pour la passion avant tout.

      JF : Est-ce que vous songez aussi à des formats vidéos, avec une chaîne YouTube par exemple ou des Lives Instagram qui permettront d’interagir directement avec les personnes ?

      Marie : On y avait pensé, mais comme on veut faire quelque chose d’assez qualitatif, et que pour le moment, on n’a pas les ressources ou les savoir-faire pour proposer quelque chose de bien, on préfère attendre. On n’a pas envie de proposer quelque chose de médiocre juste pour le proposer, on veut que la qualité soit présente.

      Ingrid : Exactement ! L’idée ce sera aussi de proposer du format vidéo sur les réseaux sociaux. Par exemple, des mini-interviews, des petits podcasts aussi. On veut vraiment prendre le temps d’avoir les personnes qu’il faut, les logiciels qu’il faut, plutôt que de proposer du contenu dont nous ne sommes pas fières. On y va par étape !

      JF : Est ce que vous espérez accueillir plus de personnes par la suite, recruter des bénévoles peut-être ?

      Ingrid : On en a déjà ! Il y a déjà des personnes qui nous ont demandé de les recruter. On doit être 18 maintenant ! Donc oui, il y a déjà des gens qui veulent faire partie de l’aventure alors que le projet n’est pas encore sorti !

      JF : Est ce que dans la manière de rédiger des articles il va y avoir quelque chose en plus que l’on ne retrouvera pas dans d’autres rédactions, pour bien que cette notion d’amour, dont vous parlez dans le DP, transparaisse ?

      Ingrid : Les rédactrices écrivent avec plus de transparence et de bienveillance. Je pense, par exemple, à l’article sur la mode et la communauté LGBT. Ce qu’il faut retenir de notre projet, c’est la bienveillance et la liberté, et ça va se ressentir dans les articles. Ce que l’on veut proposer, ce sont des articles authentiques qu’on ne trouvera nulle part ailleurs.

      Vous pouvez dès à présent retrouver Twelve Magazine sur les réseaux sociaux, ainsi que sur leur site web ici.

      Interview réalisée par Barbara.

      Retranscription : Roxane

      +2

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité