More
    More

      La programmation du Festival d’Avignon dévoilée

      L’édition 2020 avait dû être annulée pour cause de pandémie. Hier lors d’une conférence de presse, son directeur Olivier Py a confirmé que le Festival « in » 2021 aurait bien lieu, du 5 au 25 juillet prochain. Le dramaturge et metteur en scène a dévoilé la programmation de cette 75ème édition, dont la thématique laisse songeur: « Se souvenir de l’avenir »…

      Cour d’honneur du Palais des Papes. Crédit Boris Horvat – AFP

      « Ce sera une belle réouverture »

      Olivier Py et Françoise Nyssen, ancienne Ministre de la Culture et Présidente du Festival d’Avignon, se sont montrés confiants. Cette année le Festival revêt une dimension politique toute particulière : redonner espoir après le chaos. « Ce dont l’homme a le plus besoin, c’est de destin. […] Voilà ce que devrait être la Culture, non pas un grand musée mémoriel et nostalgique, mais le lieu même d’une effraction du possible. Le spectateur devrait pouvoir applaudir une représentation en recueillant en lui des forces nouvelles et prophétiques. Dans l’idéal, il faudrait quitter le théâtre en se disant que demain sera différent […] ». Olivier Py.

      Une programmation ambitieuse

      Au programme du Festival d’Avignon cet été : quarante-six spectacles (théâtre et danse), soixante-dix débats et rencontres, quarante lectures (avec notamment les acteurs Omar Sy, Fabrice Luchini et  Sandrine Bonnaire, le sociologue et philosophe Edgar Morin) et deux expositions, le tout dans une quarantaine de lieux. L’essentiel des spectacles sont des créations et les sujets abordés feront la part belle aux catastrophes, aux sacrifices et aux drames, avec des spectacles « qui répondent à la situation actuelle, avec des utopies, des dystopies et des spectacles post-apocalyptiques », a précisé Olivier Py.

      Un théâtre féminin et féministe

      Pour la première fois dans l’histoire du Festival d’Avignon, presque la moitié des projets seront portés par des femmes, dont l’iconique Isabelle Huppert qui avait interprété Médée en 2000. Elle fera son retour dans la Cour d’honneur du Palais des Papes avec une adaptation de La Cerisaie mise en scène par le portugais Tiago Rodrigues. La metteuse en scène brésilienne engagée Christiane Jatahy proposera un spectacle sur une femme qui fuit le fascisme, Entre chien et loup, d’après le film de Lars von Trier Dogville. L’artiste espagnole Angélica Liddell, une pièce sur le matador légendaire Juan Belmonte, et la Belge Anne-Cécile Vandalem Kingdom, sur « un monde en train de disparaître et que les plus jeunes devront réinventer ». Frédéric Bélier-Garcia dirigera sa mère, l’actrice et réalisatrice Nicole Garcia, dans Royan de Marie Ndiaye. La jeune metteuse en scène Laetitia Guédon portera sur scène le texte de Marie Dilasser : Penthésilé·e·s Amazonomachie. Le choix de Penthésilée, reine des Amazones et figure féminine de la guerre de Troie, n’est pas anodin: « Avec Marie Dilasser, nous tentons d’écrire un oratorio-manifeste pour les générations futures et poser la question d’une possible réconciliation. » 

      Ouverture sur le monde

      L’édition 2021 se fera sous le signe de la diversité. La sicilienne Emma Dante proposera deux créations, Misericordia et Pupo di zucchero ; le Sud-Africain Brett Bailey Samson ; le Hongrois Kornel Mundruczo Une femme en pièce ; le Rwandais Dorcy Rugamba et le Sénégalais Felwine Sarr s’associent pour proposer Liberté, j’aurai habité ton rêve jusqu’au dernier soir (d’après René Char et Frantz Fanon). Le jeune Palestinien Bashar Murkus Le Musée

      Une ode à la vie

      Un vent de légèreté et de fête soufflera sur le Festival d’Avignon, avec notamment une opérette d’Offenbach mise en scène par Victoria Duhamel, 66!, Le ciel, la nuit et la Fête, un spectacle de sept heures mettant Molière à l’honneur, ou encore la célébration du centième anniversaire d’Edgar Morin dans la Cour d’honneur avec un dialogue reprenant le thème du Festival, Se souvenir de l’avenir. 

      Des incertitudes sur le protocole sanitaire

      « Il y aura 30 représentations en plus, et 20 000 places de plus à la vente que d’habitude ». Si Olivier Py est confiant quant à la tenue du Festival et n’envisage aucun report ni annulation, l’incertitude règne sur le protocole sanitaire qui sera mis en place. 131 500 billets devraient être mis en vente, à moins qu’une réduction de la jauge ne soit imposée. Trois scénarios sont possibles: « Le premier serait une jauge normale et on a encore le droit de l’espérer, le second serait un Festival avec une jauge réduite et le troisième, ça serait la possibilité d’une jauge réduite seulement pour les lieux fermés ». Pour cette édition, la Cour d’honneur a été entièrement rénovée. « Nous serons prêts avec une jauge à 50%, à 75% ou à 100% ». L’avenir est en revanche beaucoup plus incertain pour le Festival « Off », qui a lieu chaque année en parallèle du « in » et propose quelques 1500 spectacles. Son nouveau président, l’avignonnais Sébastien Benedetto, se montre moins optimiste. La jauge devra probablement être réduite, et la programmation n’a pas encore été dévoilée.

      Festival d’Avignon (le « in »), du 5 au 25 juillet 2021.

      Ouverture prévisionnelle de la billetterie: le 5 juin sur le site du Festival, le 12 juin par téléphone, le 15 juin au guichet.

      Festival off d’Avignon, du 7 au 31 juillet 2021.

      Plus d’informations sur le site.
      En attendant les Festivals de cet été, découvrez une sélection de cinq comédies musicales à dévorer de chez vous.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité